SUMMONING - Juin 2004

 

 

Ce n'est pas tous les jours que l'on a l'opportunité d'avoir un interview de Summoning et je pensais qu'il était temps de faire une mise au point sur le groupe et son travail passé, présent et futur, surtout que j'ai eu la chance d'avoir les deux compères dans cet interview...

Voilà un interview très intéressant et développé qui dénote une belle vision de Summoning de leur musique et de son expression et une certaine intégrité qui fait plaisir à découvrir !

Alors où en est Summoning et qui sont ses deux membres exactement...?

Tout d'abord pourquoi le nom de Summoning, y'a-t-il un rapport avec Tolkien ou est-ce la métaphore quasi littérale désignant la volonté de " créer " votre imaginaire en musique ?

Silenius : Quand nous avons choisi le nom du groupe, nous avions juste envie d'un nom qui donnerait à nos auditeurs une petite idée de ce qu'ils devaient attendre de la musique. Summoning, c'était un nom cool qui n'avait pas une terminaison traditionnelle en " -or " ou un nom genre " Blabla of Blabla ". Ca n'avait pas vraiment de signification particulière. Tu peux te faire ta propre interprétation aussi ; par exemple invoquer les temps anciens de la Terre du Milieu ou quelque chose du genre. Quand nous avons choisi ce nom, nous avons juste voulu en choisir un qui colle à notre genre de musique (qui était, au début, bien plus axée BM).

Summoning existe depuis plus de dix ans, durant tout ce temps vous vous êtes consacrés à l'univers de Tolkien. Avez-vous déjà pensé à changer de concept, pourquoi cet amour pour le monde de Tolkien ?

Silenius : Je suis complètement dingue du monde de Tolkien. Quand il s'agit de littérature type fantasy, c'est le meilleur et il le sera toujours. Mais tu as raison, du fait que nous avons toujours pris des poèmes de Tolkien en référence pour nos 7 albums, nous n'avons plus beaucoup de poèmes que nous pouvons adapter pour Summoning. Pour cette fois, nous voulons toujours faire un album se référant au monde de Tolkien, mais peut-être que dans le futur, nous nous concentrerons sur d'autres auteurs de fantasy comme nous l'avons déjà fait dans le passé (par exemple, nous avons déjà utilisé des poèmes issus de la saga d'Eldric de Michael Moorcock).

Le visuel reste souvent soft et il n'y a pas de paroles inscrites sur le livret des CD. Pourquoi ce choix, est-ce pour pousser l'auditeur à se concentrer uniquement sur votre musique ?

Silenius : Je ne comprends pas très bien ce que tu entends par soft, peut-être veux-tu dire que nous n'utilisons pas de scènes de batailles, de héros faisant tournoyer l'épée ou des monstres en couverture ? La raison pour cela est que nous voulons avoir une atmosphère de classe supérieure en utilisant des espaces sauvages, de profondes forêts ou des châteaux comme motifs pour activer la créativité de nos auditeurs, pour l'aider à construire sa propre aventure dans son esprit. Je pense que ce genre d'esthétique est plus élitiste.

Votre logo contient un pentagram, symbole explicitement sataniste et occulte, c'est en total contradiction avec le concept " Tolkien " de votre musique. Pourquoi avoir conservé ce symbole, même si je me doute que vous l'avez originellement choisi par respect pour le Black Metal ?…

Silenius : Cette question nous est souvent posée. N'oublie pas que Summoning a débuté comme un groupe de vrai BM. Nous avons adapté le style de Tolkien avec la sortie de Minas Morgul qui a été le premier cd basé sur le style que nous avons gardé depuis. Je pense que la raison de tout ça est que nous avions envie de créer une sorte de contrepartie à Abigor dans lequel j'étais chanteur depuis un bon moment déjà et je savais, à cet époque, que ça n'aurait eu aucun sens de faire dans Summoning ce que je faisais avec Abigor. Mais, comme nous n'avons jamais renié les origines musicales de Summonning, nous n'avons jamais pensé changer de logo, juste pour contenter nos auditeurs.

Encore une question qui a dû vous être posée plus d'une fois : que pensez-vous du film de Peter Jackson, de la B.O. du film ? Auriez-vous aimé faire cette B.O. s'il vous l'avait demandé ?

Silenius : Nous avons tous les deux adoré les trois films. Beaucoup de gens n'ont pas aimé le film parce qu'il ne s'agissait pas d'une transcription littérale du livre. Mais pour moi, cela a toujours été clair que le film ne pourrait jamais supplanter le livre mais pourrait seulement recréer une atmosphère incroyable et faire quelque chose de neuf à partir du livre. Et c'était le concept de Peter Jackson : faire une œuvre en parallèle au chef d'œuvre qui pourrait à la fois attirer ceux qui ont aimé le livre depuis des années mais également faire de la publicité de Tolkien pour ceux qui n'en avaient jamais entendu parler. Il n'y a que la BO dont je ne suis pas content. Elle colle certes très bien au film, mais lorsqu'on l'écoute seule, ça manque un peu de bons thèmes et de lignes mélodiques. Et la chanson commerciale finale est tout simplement épouvantable. Imagine seulement quelles chansons merveilleuses auraient pu être composées par des artistes comme Lorena Mckennitt ou Lisa Gerrard. Evidemment que ça aurait été un honneur pour nous de composer la musique de ce film, mais j'ai bien peur que cela n'eusse été quelques chose de trop gros pour nous. Cela ne pouvait être fait qu'avec un orchestre sous la direction de quelques professionnels. Et c'est clair que ça aurait été ridicule de penser que la musique de Summoning avec ses guitares, ses voix BM et ses synthés aurait convenu au film.

Concevez-vous votre musique aujourd'hui encore comme du Black Metal ? Que pensez-vous de ce style et de son évolution jusqu'à aujourd'hui ?

Silenius : Notre musique est tout aussi BM qu'elle l'était sur Minas Morgul. Ni plus, ni moins. D'un point de vue lyrique et, avec le temps, personnel, nous n'avons plus rien à voir avec la scène BM maintenant parce qu'elle nous intéresse simplement plus, mais nous savons d'où nous venons car nous savons que nous avons probablement été un des premiers groupes en Autriche à tomber amoureux de ce style et, dix ans après, nous maintenons ces racines vivantes en gardant le style vocal et le son des guitares proches de ce genre musical. Pour être honnête, j'ai perdu de vue l'évolution du BM depuis environ 1996-97, à une époque où tous les groupes de la seconde vague de BM norvégien que j'aimais se sont essayés à une musique plus progressive ou un truc dans le genre. Je pense que depuis, le BM n'est plus culte du tout mais simplement une part commerciale du business ou simplement une ridicule bande de joyeux drilles.

Je ne crois pas que Summoning ait déjà fait des concerts. En avez-vous envie ou estimez-vous que la musique de Summoning est intraduisible sur scène ?

Protector : Summoning ne fait simplement pas de concerts live. Ca ne vaut que si tu écoutes la musique chez toi ou avec un casque… Ce n'est pas une musique qui donne envie de faire des stage-divings ou de secouer la tête. Un concert t'obligerais à te focaliser sur la façon dont on joue la musique et pas sur l'image qu'elle véhicule. On se considère plus comme des compositeurs que comme des musiciens et donc jouer notre musique n'est pas le plus important. Nous préférons créer de nouvelles chansons plutôt que de jouer nos anciennes.

Si l'on vous donnait la possibilité de réaliser une œuvre de votre choix, quel qu'en soit le prix, que choisiriez-vous ? Un clip vidéo, un film, un concert unique à la hauteur de vos ambitions ?

Silenius : Les shows live ne nous ont jamais intéressés, mais un clip vidéo aurait été quelque chose d'intéressant. Malheureusement, nous avons déjà essayé deux fois d'en faire un, mais ça n'a jamais abouti pour différentes raisons. J'imaginerais bien un clip de Summoning comme quelque chose de méditatif et d'ambiant, peut-être dans le genre d'un clip de Burzum (ndlr : cfr. Dunkelheit sur l'album Filosofem). Ce qui signifie : pas d'apparition du groupe dans le clip, mais juste une méditation pure sur la Terre du Milieu de Tolkien.

J'aurais voulu avoir votre opinion sur d'autres sujets plus idéologiques et personnels. Avez-vous une ligne de conduite de vie, une philosophie personnelle ?

Silenius : C'est clair que j'ai ma propre philosophie personnelle sur comment vivre ma vie et sur ce qui est important ou non, mais il n'y a pas vraiment de philosophie plus profonde derrière. Je pense que je suis simplement mes instincts et que je ne suis pas ce qui semble être tendance de nos jours ou ce que mon entourage pense être cool.

Que pensez-vous du paganisme ? Vous sentez-vous concerné et si oui à quel degré et quel genre de paganisme ?

Silenius : J'ai bien peur de ne pas être versé du tout dans le paganisme. J'aime beaucoup la mythologie nordique ou germanique, mais pour moi elle ne diffèrent guère de celles de la Terre du Milieu. Ce qui veut dire que c'est juste du fantasy, ni plus, ni moins.

Quel-est votre avis sur le nationalisme ? Que pensez-vous des gens qui amalgament celui-ci avec le fascisme et le nazisme ? Croyez-vous que c'est légitime ou que c'est faux ?

Protector : Je n'aime pas le nationalisme. Pour moi, la terre sur laquelle nous vivons, et qui a été façonnée de frontières créées à force de guerres et paix menées par quelques rois, n'unit pas les gens et ne leur donne certainement rien en commun. Par exemple, je pense être plus proche d'une personne qui se trouverait loin d'ici qui écoute mon genre de musique qu'un fermier autrichien qui écoute de la musique folk de merde. Une nation est pour moi comme une religion quelque part, ça ne marche que si les gens y croient. Et comme je déteste tout genre de religion, je déteste aussi le nationalisme. Les gens ont amalgamé nationalisme et fascisme il y a 60 ans dans nos Allemagne et Autriche. Et depuis, de tels amalgames ne me choquent plus, même si ça en devient totalement contradictoire. Et de nos jours, tout ce qui peut choquer ou déranger se trouve dans des amalgames. Prends la scène BM actuelle par exemple, tu peux trouver des mix du genre nazi, ésotérique, païen, etc… Les gens sont parfois ni bizarres…

 

Que pensez-vous du satanisme ? Est-ce pour vous quelque chose de sérieux ou une philosophie sans intérêt ?

Protector : Comme je l'ai dit, je n'aime pas les religions, et comme le satanisme est aussi une religion, je ne l'aime pas non plus. Je ne vois guère de différence entre s'agenouiller devant Satan ou s'agenouiller devant Dieu. Je ne crois pas que ce soit vraiment de la rébellion que de prendre une croix et de l'inverser, finalement, tu utilises toujours un symbole chrétien. Je préfère l'athéisme ou un esprit logique à n'importe quel rite religieux. Comme j'ai pu le remarquer, le satanisme est quelque chose de très vague et il en existe différentes formes, ce qui fait que c'est difficile d'en parler. Certains satanistes sont plutôt des humanistes qui voient le satanisme comme une contrepartie au christianisme, d'autres penses qu'ils doivent assassiner des gens pour plaire à Satan,… Quoi qu'il en soit, ça reste une religion.

Avez-vous des groupes de Black Metal que vous appréciez ? D'autres groupes peut-être ?

Silenius : Ce n'est pas un secret que de dire qu'au commencement, Summoning était totalement influencé par Burzum et aussi le premier mini-cd d'Emperor. Et également de Bathory bien avant. Malheureusement, la plupart des groupes de BM, sauf Burzum, ont continué avec un style musical de plus en plus évolutif qui fait qu'en général je n'aime pas les seconds albums et les suivants de la plupart des groupes norvégiens, à l'exception d'Ildjarn évidemment. Après la seconde vague de BM début des années 90, je me suis de plus en plus intéressé à d'autres types de musique, c'est ainsi qu'au niveau métal, mes connaissances et influences remontent plutôt dans les années 80. Pour le moment, je n'écoute que du métal de tous les genres : du métal mélodique au thrash ou au death metal.

Musicalement, Summoning adopte un style résolument atmosphérique où les claviers et les ambiances sont primordiales. Quels-sont les éléments musicaux que vous appréciez et que vous voulez mettre en avant dans votre musique, quel-est votre but au niveau purement musical et pourrait-il un jour changer ?

Protector : Summoning est simplement centré sur les claviers et la boîte à rythmes. Sans ces deux éléments, Summoning n'aurait plus aucun sens et je préfèrerais dissoudre Summoning que de continuer, par exemple, avec un vrai batteur ou un véritable orchestre. Summoning crée une musique fanstasy irréelle et qu'est qui pourrait mieux rendre ce sentiment que quelque chose d'irréel comme des synthés ou de fausses batteries. Nous ne pensons rien changer. Si nous avons envie de suivre d'autres voies musicales, nous travaillons simplement dessus dans nos projets parallèles. Ca n'aurait aucun sens d'utiliser Summoning comme terrain expérimental pour de nouvelles idées. Summoning fera toujours de la musique fantasy irréelle et sublime.

Summoning possède-t-il des projets parallèles ou n'est-il qu'un projet parallèle comme l'estiment certains ? Quel-est le degré d'investissement des membres du groupe dans la musique de Summoning ?

Protector : Bonne question ! Actuellement les gens voient Summoning comme un "projet parallèle" alors que d'autres voient Summoning comme un "projet principal", comme s'il y avait une hiérarchie dans nos groupes. Mais le fait est que tous nos projets sont équivalents en importance pour nous. Même si Summoning est notre groupe qui fait le plus de succès, ce n'est pas pour autant qu'il est le plus important ou que nous passions tout notre temps dessus. Si nous devions faire cela, nous ne vaudrions guère plus qu'un boys band de merde qui se soucie plus de son succès que de sa musique. Pour le moment, je suis en plein travail sur de nouvelles chansons pour "Ice Ages". Ce projet est purement électro avec une batterie noisy et ma voix distordue dessus. C'est extrêmement froid et c'est sans doute mon projet le plus sombre. Mon autre projet parallèle, c'est "Die Verbannten Kinder Evas" qui est plutôt inspiré par la musique dark wave avec des voix claires homme et femme ; un nouveau cd devrait d'ailleurs bientôt sortir.

Silenius : Kreuzweg Ost est le résultat de ma préférence musicale personnelle depuis 5-6 ans. Ce groupe combine différents éléments musicaux comme de l'industriel, de la musique militaire, ou du power noise. Pour le moment, je mets la touche finale à notre nouveau cd. Avec un peu de chance, il sortira fin de l'année. A côté de ça, je suis chanteur session sur le nouvel album d'Amestigon, mais le groupe ne se presse pas vraiment pour faire leurs nouvelles chansons (la plupart des membres du groupe ont 2 ou plus de projets parallèles) ce qui fait que ça ne me prend pas trop de temps.

Cela fait plus de trois années que vous n'avez rien sorti, hormis un mini CD composé de deux anciens morceaux. Un nouvel album est-il en préparation et si oui, pouvez-vous nous en dire plus à son sujet ?

Protector : C'est vrai que notre dernier album est sorti il y a quelques temps déjà. La raison de ce délai vient de nos projets parallèles, mais ça ne veut pas dire qu'il s'agisse d'un désavantage pour Summoning, au contraire. Sans eux, je pense que Summoning n'aurait pas pu garder son style strict et serait peut-être devenu plus expérimental avec le temps. Mais maintenant que nous avons nos projets parallèles, nous pouvons mettre toutes nos nouvelles idées dedans plutôt que d'en "abuser" avec Summoning. De fait, nous avons déjà composé 6 nouvelles chansons. Elles sont plus polyphoniques que les chansons sur LMHSYF, et les guitares sont plus flottantes cette fois (plus dans les arpèges, moins dans les rythmes). A part ça, tout restera identique. Toujours un son typé hymnes combiné avec des percussions lourdes de batailles et de marches militaires.

Je te laisse le dernier mot… Merci pour tout !

Silenius : Merci pour l'interview et levons les étendards pour tous nos fans en France !!!

Propos recueillis par Baalberith pour Postchrist.