LUNAR AURORA - Juin 2004

 

Sindar nous a fait l'honneur de nous en apprendre un peu plus sur sa vision des choses et la manière dont il concevait son groupe. Il est agréable de constater qu'un groupe dégageant tant d'intégrité que Lunar Aurora, reste ouvert d'esprit et se montre loin d'être aussi borné et fermé que l'on pourrait le croire.

Après un dernier album tout en noirceur et en atmosphère, Sindar nous explique comment Lunar Aurora est une sorte de recherche personnelle et presque métaphysique...

LUNAR AURORA est un groupe avec une discographie chargée, qui s'est pourtant toujours arrangée pour rester intègre et marginal dans la scène Black Metal. Pour quelles raisons ?

Rien de ce que nous avons fait dans cette direction n'était intentionnel. De même que nous ne nous sommes jamais prostitués afin d'acquérir plus d'appréciation, ni n'avons essayé de rester inconnus en prétendant que c'était de l'underground ou quoique ce soit d'autre.

La distribution de vos albums est assez anarchique et l'on a beaucoup de difficultés à se les procurer. Rencontrez-vous beaucoup de problèmes avec la distribution et les labels, est-ce plus ou moins volontaire de votre part ?

Une fois de plus, dans ce cas, rien d'intentionnel n'a été fait. A ce niveau, il n'était pas de notre ressort de pouvoir changer quelque chose, mais bien de celui de notre label.
Néanmoins, pour ce qui est au moins de l'Allemagne, nos distributeurs (IRS, SPV, Indigo,…) ont toujours réussi à diffuser suffisamment nos albums pour qu'on puisse les retrouver chez des disquaires classiques ou, tout du moins, dans le catalogue en ligne de Nuclear Blast ou d'autres boîtes. Pour le moment, le plus simple et le plus sur moyen reste de commander nos albums directement via notre label et, à l'avenir, Cold Dimension devrait être l'adresse la plus sure pour les obtenir.

A ce sujet, Lunar Aurora a toujours réalisé ses albums sur des labels plutôt underground. Est-ce volontaire ou aimeriez-vous aller plus haut si vous en aviez la possibilité ?

Ce n'était pas intentionnel une fois de plus. Nous avons toujours eu la chance de créer la musique que nous voulions et, malgré quelques problèmes avec les conditions de production, nos labels ont toujours fait un boulot suffisamment bon que nous puissions continuer dans cette direction.

Crois-tu à ce sujet qu'un gros label signifie automatiquement une musique Black Metal dénaturée, corrompue ?

Non, pas automatiquement, mais en général cela finirait dans un courant plus dominant tel qu'aucun major ne réaliserait d'album qui n'aurait pas été produit par une personne externe payée pour faire une musique qui sonne de façon " vendable ". Et il y a des " lois " qui disent comment une chanson doit sonner et être composée pour atteindre ce courant dominant. Mais ce n'est jamais la faute du label qui est une compagnie commerciale et qui jongle avec beaucoup d'argent et non avec des formes d'idéologie - ça ne marcherait pas - de fait que finalement c'est une décision que le groupe droit prendre en étant conscient de ce qui pourrait suivre.

Que penses-tu d'ailleurs du net et de logiciels permettant de télécharger des albums complets en mp3 ? Crois-tu que c'est un danger pour la musique ou une chance de toucher plus de gens ?

Un album dans son ensemble est ce qui fait que le concept fonctionne. Je ne pourrais pas écouter un album en mp3 au milieu de 200 autres sur un minidisk avec rien d'autre à voir qu'une petite lampe qui clignote sur le lecteur. C'est de la musique castrée - note que pour la plupart des musiques ça convient amplement - et n'a plus rien à voir avec une expérience musicale profonde. Je dois avoir le temps et la possibilité de pouvoir composer avec une image physique de la musique, de lire les paroles (et pas sur un écran !) et de pouvoir plonger dans la musique comme dans un tout. Tout art doit être plus qu'une peinture, quelques lignes dans un livre ou juste quelques chansons.
Et il est intéressant de voir que la plupart des albums du courant dominant actuellement ne proposent rien de plus qu'un fade petit livret avec une pauvre couverture et aucune âme. Pourquoi des personnes avec un goût aussi médiocre et un tel manque de perspective pour leur musique achèteraient-ils des albums ? C'est la raison d'exister de la musique sur Internet et probablement que la plus grande partie de la scène BM a à en souffrir… Mais aussi longtemps qu'il y a des personnes qui prennent le BM sérieusement, un tel destin ne lui arrivera jamais. Si un jour l'objectif du BM devait être d'atteindre un plus grand nombre de personnes, alors il serait appelé à disparaître.

Que penses-tu du Black Metal en général, de son évolution, de son actualité ? Quels éléments sont indispensables pour faire du Black Metal selon toi ?

J'ai déjà tellement répondu à la première partie de ta question que je ne le ferai pas une fois de plus.
Le BM est une musique sinistre, exprimant les caractères sombres, secrets et surnaturels. Aucune chance donc d'avoir une chanson BM sur les types pénibles qui travaillent à la mairie du coin.
L'essence même de la musique va encore plus loin. Ce n'est pas important de savoir dans quelles sources tu vas la puiser, mais bien de savoir comment ces sources deviendront ta musique et seules ces sources feront que tout deviendra plus que de la musique : du BM.

Que penses-tu des groupes plus techniques et professionnels, type DIMMU BORGIR, MARDUK ou CRADLE OF FILTH ? Crois-tu qu'en mettant certains éléments non-black dans leur musique, ils le dénaturent ? Est-ce une raison selon toi pour les blâmer ?

Je ne blâmerai jamais quelqu'un pour ce qu'il fait. Chaque groupe est libre de choisir son chemin et si celui-ci s'écarte trop du mien, alors je n'ai rien à faire avec. Mais aucun des groupes que tu mentionnes n'a vraiment utilisé d'éléments non-BM, chacun approfondissant ce qui caractérise le plus sa musique, la purifiant plus ou moins en lui donnant une unité et, de ce fait, sans jamais vraiment y apporter de créativité, ce qui les a franchement emprisonnés. Peuvent-ils changer rapidement ? Non, ils devront continuer ce qu'ils font maintenant, c'est pourquoi tous leurs albums récents se ressemblent.

J'ai l'habitude de questionner les groupes que j'interroge sur leur idéologie… Que pensez-vous du satanisme et vous en revendiquez-vous ?

Premièrement, je voudrais préciser que ce n'est pas une idéologie satanique ou une qui s'attacherait à des éléments négatifs. Mon idéologie est une ballade spirituelle au fond de ma personne. J'utilise ce genre musical pour renforcer mon âme et rayonner jusque dans les coins obscurs.
Je crois aux âmes liées à la Terre qu'on appelle les fantômes et dans l'esprit/force qui illumine toutes les dimensions de l'univers. Il y a une énergie qui coule dans chaque atome et dans toute dimension de ce qui existe. Je crois en la réincarnation, au karma et au besoin de chacun de laisser son âme croître au travers des éons du temps. Je n'aime pas les religions, parce qu'à mon avis elles ne donnent qu'une petite fenêtre à travers laquelle regarder… ce qui est également le cas pour le satanisme s'agissant d'une sorte de religion - ce n'est qu'une vérité mais pas LA vérité !!!

Et à propos du paganisme, quel-est votre avis ?

Ils y a beaucoup de connections entre ce que tu appelles le paganisme et notre idéologie. Je ne connais pas trop les " dogmes " du paganisme, ou ce qui le définit, mais souvent, lorsque j'entends parler ou que je lis des choses sur les anciens cultes ou sur les druides je détecte certaines choses familières. Probablement qu'il reste beaucoup de ces choses en moi, pas par ce que mes ancêtres m'ont transmis au travers des âges, mais bien au travers de la nature des choses qui sont perçues ou ont été perçues par la plupart des anciennes cultures.
C'est une façon naturelle de voir et ressentir les choses, dans laquelle les petits peuvent parfois voir l'entièreté du cosmos. Si cela a à voir avec le " Paganisme " alors cela comblerait le fossé avec le satanisme dans la scène BM. Je ne sais pas et je m'en fous un peu.

Nationalisme, nazisme, une assimilation qui est aujourd'hui assez fréquente. Etes-vous d'accord ou estimez-vous qu'il s'agit de deux choses différentes ? Vous revendiquez-vous de l'un ou/et de l'autre ?

Je n'ai ni l'envie ni le pouvoir de m'occuper de choses qui n'ont pas de place dans ma vie, comme le nationalisme et ce genre de conneries...

Lunar Aurora doit être difficile à rendre sur scène, aimez-vous la scène, comment voudriez-vous que l'auditeur ou le spectateur appréhende en priorité votre musique ?

D'un point de vue purement technique, ce ne serait pas si difficile de jouer nos chansons live, c'est juste une question de répétitions. Mais toute chanson live ne sera jamais la même que celle sur l'album ou la même que celle jouée dans un autre concert. Jouer sur scène est toujours une forme de communication entre le public et les acteurs et selon la forme de communication et les sentiments que tu peux mettre dans ta façon de jouer, toute l'atmosphère de ta musique peut changer.
Nous n'aurons pas de concept de live tant qu'il y aura une sorte de frontière entre le public et la scène qui fait que le public est habitué de voir sur scène quelque chose qui peut être facilement (et surtout après avoir bu) mis en rapport avec la musique qu'il écoute. C'est alors compliqué de prendre le public. Quoi qu'il en soit, nous n'en avons rien à faire. C'est sympa quand on a un public large d'esprit mais ça emmerde vraiment lorsqu'il s'agit une bande de crétins finis complètement tarés.

A propos de musique, celle de Lunar Aurora est assez particulière : une certaine intégrité et une utilisation du clavier plutôt inhabituelle. Pourrais-tu nous en dire plus ? Quels-sont les éléments musicaux que vous voulez voir apparaître dans votre musique et dans quel but ?

Les différentes parties que chacun de nous crée de son côté peuvent seulement l'être dans un état d'esprit suffisamment calme pour être ouvert et pour permettre simplement ce qui en découle. Personne ne peut créer de force quelque chose qui soit similaire à ce résultat, c'est seulement avec une âme pleinement plongée dans ce processus qui permet d'y arriver et le corps n'est que le moyen qui parvient à rendre la musique audible.
Lorsqu'on répète, nous essayons de donner à toutes ces parties une place dans les différentes chansons, en essayant de ne pas toucher à leur origine mais également en les affinant et en les assemblant pour devenir une chansons, à devenir de la musique au sens commun du terme.

Votre dernier album, Elixir Of Sorrow, semble plus que jamais accès sur les claviers, toujours de manière bien précise. Qu'avez-vous voulu transmettre dans cet album, quel-est le concept général et les éléments importants qui s'en dégagent selon toi ?

Actuellement, il n'y a pas tellement plus de claviers sur cet album que sur les autres, ils sont simplement plus forts, un peu trop forts à certains moments, mais cela crée une dynamique que nous n'avions pas avant en les rendant trop discrets.
Tout en tout, nous avons créé une ambiance plus sombre sur cet album. Les paroles sont emplies de peurs, douleurs et tristesses personnelles… Elixir of Sorrow (Elixir de tristesse) est un poison vert - douloureux mais également réconfortant. Elixir of Sorrow navigue dans l'obscurité intérieure qui veut être visitée - C'est le sentiment principal de notre nouvel album. C'est en tout cas le sujet principal de l'album, mais sur Elixir of Sorrow nous composons ce sentiment de façon très " calme "… Pas de rage furieuse, juste le vide et la mort douloureuse - mais pacifique. Nous avons vécu un temps où beaucoup de choses dans nos esprits et autour de nous étaient en train de mourir et ceci peut être ressenti dans notre musique et nos paroles ! Apprenez à vivre avec la mort au quotidien tant au fond de vous que dans votre univers personnel…

  

 

Connaissez-vous d'autres groupes qui officient dans le même style que vous, je pense notamment à BLUT AUS NORD ?

Je ne connais pas les influences de groupes comme, par exemple, BLUT AUS NORD (qui est toujours un grand groupe). Il y a probablement des groupes avec des sources d'inspiration similaires aux nôtres mais ce n'est pas important. Ce qui importe, c'est ce que tu ressens lorsque tu les écoutes. Il n'y a vraiment qu'au groupe lui-même que tu peux demander ses influences et je ne peux que dire ce qu'ils font naître en moi lorsque je les écoute.

D'ailleurs, d'une manière générale, connaissez-vous des groupes français ? Quels groupes aimez-vous et soutenez-vous ?

Nous n'avons pas beaucoup de contacts avec d'autres groupes, juste avec certains : DARKSPACE, PAYSAGE D'HIVER (tous les deux Suisses) et en Allemagne, avec NOCTE OBDUCTA, GRABNEBELFURSTEN, MORRIGAN, DESASTER, NAGELFAR/ GRAUPEL et, en Autriche, avec BELPHEGOR. Evidemment, on se supporte les uns les autres et souvent nous avons de bons contacts, voire, de bonnes amitiés.
De France, je ne connais que quelques groupes. Je connais BLUT AUS NORD, vraiment très bon, et certains de par leur nom comme BELENOS ou SETH. J'en connais peut-être d'autres encore sans savoir qu'ils sont français.

Merci pour le temps que tu m'as consacré, je te laisse ajouter ta petite note…

Merci pour la place dans ton zine. Pour plus d'infos, allez sur notre site www.lunar-aurora.de
Avec mes remerciements les plus sombres...

Propos recueillis par Baalberith pour Postchrist.