MACABRE OMEN - Avril 2015

(English Version Below)

Existant depuis plus de 20 ans, MACABRE OMEN est pourtant loin d'être une des formations les plus connues du genre, alors que son talent, lui, est bien réel. Le nouvel album en date devrait marquer suffisament les esprits pour changer la donne, en attendant, nous avons voulu en savoir plus sur l'âme pensante derrière le projet. Je laisse donc la parole à Alexandros qui a eu l'amabilité de nous répondre en ce début d'Avril 2015.

1) Salutations Alexandros ! MACABRE OMEN est relativement peu connu par chez nous, pourrais-tu nous faire une brève présentation de ton projet ? Qu'est-ce qui a motivé sa formation à l'époque ? Pourquoi ce patronyme tout simplement ?

Alexandros : XAIPE ! Le groupe a été créé sous d’obscures circonstances il y a exactement 21 ans en 1994, avec la seule et unique motivation de créer et de jouer une musique que nous aimions écouter à l’époque. Le gros de notre musique s’inspirait du black metal des années 90 à savoir ROTTING CHRIST, VARATHRON, le vieux TIAMAT, BURZUM et autres.  Malheureusement sur les deux premières démos nous ne pouvions ni réellement créer ni nous accomplir pleinement musicalement. La demo « Olympus » de 1996 fut celle qui eut un certain effet dans l’underground, elle nous a permis de sortir un certain nombre de split intéressants, l’un regroupant les français ANTAEUS et ETERNAL MAJESTY et l’américain JUDAS ISCARIOT. Le premier album « The Ancient Returns » suivi en 2005 et son successeur « Gods of War – At War » une décennie plus tard, là où nous en sommes maintenant. Je pense que les motivations de l’époque étaient pures et le sont toujours deux décennies plus tard.

2) Sachant que tu as débuté en 1994, quels souvenir gardes-tu de tes débuts dans le BM ? A notre époque où internet a pris une place plus qu'importante (téléchargement, réseaux sociaux, etc.) comment te positionnes-tu vis-à-vis de ces nouveaux médias ?

A l’époque les circonstances étaient assez terribles pour la faire courte, puisque c’était très difficile pour nous de trouver un studio d’enregistrement ou un moyen de diffuser notre musique en dehors du tape trading. Mais avec le recul maintenant, c’était de l’underground pur et dur avec beaucoup de passion et de dévouement. Ce n’est pas facile d’expliquer l'étrangeté des sentiments de l’époque comparé à ce que nous avons aujourd’hui. Premièrement chaque groupe était différent, c’était le début du mouvement. Même les groupes arrivés plus tard avaient leur propre son car les sorties étaient comptées et pas si nombreuses comme maintenant. Il n’y avait pas internet à l’époque et recevoir quelque chose par courrier, que ce soit une démo, un LP, ou un 7’’ c’était toujours très attendu et sonnait ensuite de manière parfaite. Le problème qui arrive aujourd’hui je pense est que tout tend à se ressembler et à sonner de manière très similaire, avec seulement quelques groupes jouant de manière très personnelle ou sans considération de la norme.  Les modes à l’heure actuelle semblent immédiates avec des copies carbones sortant de nulle part presque instantanément, sûrement à cause des réseaux sociaux, un outil qui n’a rien à voir avec le véritable black metal… cela ne correspond tout simplement pas. Juste une chose, pour moi les  groupes qui font ce qu’ils veulent et ont leur propre son (oui, c’est toujours possible d’avoir son propre son si l’on y travaille) sont ceux qui m’intéressent le plus. J’aime de mon black metal qu’il soit non orthodoxe, je veux dire par-là qu’il soit personnel, malsain, malfaisant, puissant, unique et par dessus tout pur. La boite de Pandore a en effet été ouverte avec l’utilisation du marketing internet, mais en même temps cela peut être un outil pour éradiquer les faibles et laisser les classiques à leur place pour des années encore.

3) On sent que la scène grecque des années 90 (ROTTING CHRIST / VARATHRON) a eu une influence certaine sur ta musique, quelles sont tes autres influences majeurs dans la scène BM ?

C’est une évolution naturelle en tant que guitariste d’apprécier une certaine technique quand on commence. J’ai appris la guitare moi-même et de fait mes compétences sont assez limitées d’une certaine manière, mais elles sont aussi authentiques et pures, sans démonstrations inutiles risquant de détourner la musique de la manière dont elle est censée sonner. Pour moi cette chaleur Hellénique dans la musique de ROTTING CHRIST et VARATHRON a toujours eu une grosse influence dans ma manière de jouer avec MACABRE OMEN et d’une certaine manière cela a fusionné avec ce son froid typique du Nord des groupes tels que HADES et BURZUM. On peut rajouter ce côté épique et héroïque sûrement issu des premiers MANOWAR qui eux-mêmes ont inspiré BATHORY sur sa période Viking.

J’ai le sentiment qu’avec les années MACABRE OMEN s’est arrangé pour avoir son propre son, identifiable instantanément, malgré les influences susmentionnées.

4) Tu reprends très souvent BATHORY dans tes splits, influence majeure pour toi comme tu l'as déjà dit, pour quelles raisons précisément ? Il y a-t-il des projets "BATHORY-like" que tu apprécie (NACHTFALKE, MORRIGAN, EREB ALTOR...) ?

La perte brutale d’un tel maître et le besoin pour moi de célébrer son départ fut une excuse pour nos reprises de BATHORY sur 7’’. Nous en avons encore quelques autres que nous ressortirons dans les années à venir. Je connais MORRIGAN et NACHTFALKE et ils sont tous les deux dans le haut du panier en terme d’inspiration de BATHORY ! J’apprécie également l’approche de MOONSORROW, un groupe avec qui nous devions d’ailleurs sortir un split 7’’ en 1998 ! Peu de gens le savent !

5) En dehors de la musique, il est évident que la mythologie grecque a une énorme influence sur toi, à en juger par l'imagerie et les textes. Que représente cette mythologie pour toi ? A quel niveau te sens-tu concerné par les poèmes homériques et autres textes anciens (en tant qu'européen, grec ou simple être humain) ?

J’ai grandi en lisant la mythologie hellène, son histoire, sa philosophie, ses arts. C’est un bel et honorable héritage d’une des civilisations les plus avancées. Lisez n’importe quel texte de cette période et vous aurez l’impression qu’il a été écrit hier, on y voit aussi clairement l’influence sur les religions modernes, l’art moderne et même les tactiques modernes. L’avancée était évidente. Il n’y a cependant pas d’hommage dans les paroles, elles ont toujours été personnelles et métaphoriques avec un fond d’ancienne culture Hellène. Comment je me sens à ce propos ? Honoré. Fier !

 

6) Il y a un sens de l'esthétique très marqué dans la manière de présenter ton travail, défend-tu un système de valeurs particulier ? En dehors de la mythologie grecque, il y a-t-il des auteurs qui auraient inspiré et façonné ta façon de penser ?

J’essaie à travers les paroles d’écrire sur des éléments qui me caractérisent en tant qu’individu, premièrement comme une forme d’expressionnisme et deuxièmement pour rappeler ce pour quoi je me bats et ce en quoi je crois. Je valorise l’honneur, la fierté et le respect. La famille a une importance majeure spécialement la triade père, mère, frère (ou soeur ou les deux). L’humanité est sournoise et une forme de distance est nécessaire, on n’est jamais trop prudent. Les gens pensent avoir des valeurs et du respect mais se trompent le plus souvent et à la fin ils n’ont plus rien. En écrivant pour THE ONE (NDR : un de ses side-project), des choses plus sombres me sont venues directement de mon subconscient et cela représente quelque chose de différent. 

Du reste, en totale honnêteté, je ne suis pas de ceux qui lisent énormément mais je me suis vraiment intéressé à l’astrophysique ces dix dernières années (sûrement l’influence RAZOR OF OCCAM ici). ce domaine montre clairement l’importance de chaque chose de ce monde à courte durée dans lequel nous vivons.

7) Ton pays d'origine  et l'Europe depuis  est traversée par une grave crise économique. Quelle est ton opinion là-dessus ? Vu l'attachement que tu portes à tes racines, que t'inspire la montée des extrêmes dans ton pays, Aube dorée (Χρυσή Αυγή) d'un côté et Syriza (ΣΥΡΙΖΑ) de l'autre ?

C’est un domaine qui ne m’intéresse pas du tout. Cela revêt un caractère très humain et j’ai toujours maintenu une distance vis-à-vis de ça. Cela ne correspond juste pas du tout à ma manière de vivre et à mes valeurs donc je n’ai aucune opinion dessus. J’ai tendance à m’en tenir à moi-même quand il s’agit de causes humanitaires. 

8) Plus généralement, comment perçois-tu la montée des diverses revendications identitaires un peu partout en Europe : allant de simples demandes d'indépendance (écosse, catalogne, etc.) aux mouvements les plus radicaux (Svoboda, Aube dorée, etc.) ?

« As above, so below » comme le dit la formule. Ca ne m’intéresse pas. Tant que ces questions ne m’affectent pas directement je ne m’y penche pas, donc sans opinion.

9) Que penses-tu des groupes aux fortes thématiques indentitaires/nationalistes, monnaie courante en Europe, mais aussi dans le reste du monde ? Que penses-tu du paganisme, du satanisme, et de tous ces mouvements représentés dans la scène ?

La musique et le Black Metal en général est un outil pour exprimer son point de vue dans la durée. Je n’ai rien contre les groupes dépeignant leurs points de vues de cette manière, il y a de très bons groupes NS par ailleurs. Il y a aussi beaucoup de bons groupes de black metal d’inspiration païenne, satanique et ainsi de suite. Je n’ai personnellement jamais pris part à un mouvement spécifique, qu’il soit religieux ou politique. C’est une création humaine qui est issue des masses ce qui ne me correspond pas encore une fois, aussi bien dans ma manière de composer que ma manière de vivre.

10) Revenons à des questions plus légères dans ce cas. Tu as sorti un nombre important de demos et de splits mais seulement deux albums en 20 ans de carrière, pourquoi ce choix de multiplier les sorties diverses de courte durée ?

Tous les splits ont été enregistrés dans des circonstances vraiment difficiles, avec un budget personnel très limité. Dans les années 90, enregistrer un album ou même presser un CD (rappelons le manque de label à l’époque) était inouï et très cher de surcroit. Il y avait aussi beaucoup de titres non terminés pour MACABRE OMEN entre 1994 et 2004 mais pas assez bons pour un album, malgré la variété des offres que j’ai reçu à l’époque. Quand le moment fut venu de sortir « The Ancient Returns » je n’ai eu aucune hésitation. Cet album, croyez-le ou non, fut enregistré en 3 jours sans la moindre répétition. De la pure spontanéité. Dix ans plus tard, ce même sentiment s'est offert à moi de nouveau, le moment était venu de sortir la suite « Gods of War - At War ». Cette fois-ci la musique nécessitait plus de maîtrise, de contrôle et plus de temps, cela a pris presque un an pour finir l’enregistrement. Mais une fois de plus, aucune répétition ! Nous n’apprenons jamais…

 

11) Tu as joué avec des groupes assez connus tels que RAZOR OF OCCAM ou LVCIFYRE  entre autre, comment est-ce arrivé ? D'autres participations de ce type sont prévues ? Peux-tu nous parler de tes autres projets ?

J’ai rejoins ces groupes pour jouer du pur Metal, je vois ça comme un outil d'évasion lorsque je ne travaillent pas sur MACABRE OMEN ou sur THE ONE. Les groupes n’étaient pas si connus lorsque je les ai rejoint, je ne cherchais pas une sorte de gloire, cela n’avait pas d’importance pour moi. 

Concernant le présent, gardez un oeil sur un nouveau groupe appelé NECROMANIAC avec lequel j’ai travaillé ces 3 dernières années, du pur Black/Thrash bien malsain qui suinte les années 80. SATANIC SUPPLICIA est un autre projet dans lequel je suis impliqué et dont le premier (et dernier) album devrait sortir d’ici les deux prochaines années. THE ONE n’est pas un projet, c’est un clan qui est tout simplement un autre échappatoire pour moi lorsque je ne travaillent pas sur MACABRE OMEN et vice versa. THE ONE appartient à l'autre extrême du spectre mais est dans un sens une extension de ce qu’est MACABRE OMEN.

12) As-tu le temps d'écouter les sorties récentes ? Malgré la surabondance des sorties actuelles, arrives-tu a trouver quelque chose d'intéressant ? Que penses-tu de la scène actuelle ?

Pour être honnête, j’ai été un avide collectionneur pendant très longtemps et ma collection est indescriptible. Il y a beaucoup de choses qui me passent entre les mains d’une manière ou d’une autre et j’écoute tout malgré la quantité énorme que cela représente. Bien sûr, je privilégie l’écoute des meilleurs choses au plus faibles mais j’essaie toujours de revenir aux racines et écouter les vieux classiques, pas seulement par nostalgie mais simplement parce que cela sonne bien plus honnête que la plupart des sorties BM actuelles. Oui il y a de la bonne musique à l’heure actuelle, mais il y a aussi beaucoup de sorties forcées répondant simplement à certains besoins basiques. C’est assez amusant d’observer toutes ces modes aller et venir après 21 ans dans la scène. J’y serais jusqu’au bout et il y aura encore de quoi se divertir c’est certain.

13) Connais-tu un peu la scène BM française ? Qu'est ce qui arrive jusqu'à tes oreilles depuis chez nous ?

La France a une très bonne scène surtout si on remonte au milieu des années 90 avec des groupes tels que ANTAEUS, OSCULUM INFAME, FUNERAL, BLUT AUS NORD et ainsi de suite. Beaucoup de bonne musique donc, et un beau pays à visiter c’est certain. En fait, la sortie « I, Master » de THE ONE fut enregistrée en France et dans l’obscurité, c’est comme ça que j’apprécie les choses.

  

14) Quels sont tes plans pour l'avenir ? A ma connaissance, MACABRE OMEN n'a jamais joué live, est-ce prévu ?

Le futur est là et il s’appelle « Gods of War - At War ». Concernant les live, le groupe ne jouera pas de concerts et malgré le fait que ce nouvel album ai de quoi se défendre sur scène, ce n’est pas du tout dans nos plans immédiats de le faire. Mais on ne sait jamais.

15) Merci à toi pour avoir pris le temps de nous répondre. Les derniers mots sont pour toi, bonne continuation !

The future belongs to the brave… à une prochaine !

http://macabreomen.bandcamp.com

http://www.van-records.de

https://www.facebook.com/pages/Macabre-Omen/508135775900384

__________________________________________________________________________________________________________

ENGLISH VERSION


1) Greetings Alexandros ! MACABRE OMEN is not so well known here in France, so could you briefly introduce your project to us ? What motivated its creation at the time ?

XAIPE! The band was formed under obscure circumstances exactly 21 years ago in 1994 with the one and only motive to create and perform the music we liked to listen to. Most of this music was 90s black metal inspired by ROTTING CHRIST, VARATHRON, old TIAMAT, BURZUM and so forth. Unfortunately for the first two demos we could neither create nor perform. The 1996 promo "Olympus"was the one that created a stir in the underground and since then a number of very interesting splits was released including a 4 way split cd with French hordes ANTAEUS / ETERNAL MAJESTY and the American JUDAS ISCARIOT. The debut album "The Ancient Returns" followed in 2005 with its successor "Gods of War - At War" a decade after that which brings us to the present. I think the motives back then were pure and they are still as pure two decades down the line. 

2) Back in 1994, at the begining of MACABRE OMEN, what do you remember from this period ? At our time, where Internet becomes more and more important (downloading, social networks, etc.), how do you perceive these changes ? Is it like opening a Pandora's box or not ?

Back then the circumstances seemed terrible to say the least as it was very difficult for us to find a studio to record or a mean to expose the music by a mean other than tape trading. But looking back to it now, these were pure underground eras with a lot of feeling and a lot of dedication. It is very hard to explain the raw and eerie feeling in those days compared to what we have today. First of all every band was different, it was the beginning of the movement. Even the later bands had their own personal sound because releases were numbered and not so numerous as with the present scene. There was no internet back then and when receiving something in the post, be it a demo, lp or 7" it was always eagerly anticipated and sounded brilliant. The problem I find happening today is that everything tends to sound and look very similar to each other with only a few bands taking things personally and without consideration of what is the norm. Trends nowadays seem instant with carbon copies showing up from nowhere almost instantly, possibly because of the use of social media, a tool that has nothing to do with real black metal... it simply does not apply. If anything, for me a band that does what they want to do and have their own sound (yes, it is still possible to have your own sound if one works on it) are the ones that interest me the most. I like my black metal unorthodox and by that I mean personal, sick, evil, powerful, unique and above all pure. Pandora's box has indeed opened with the use of internet marketing but at the same time this could be a good tool to eradicate the weak and let the classic releases stand out for years to come.

3) We can easily hear that the Greek scene from the 90's (ROTTING CHRIST / VARATHRON) had a huge influence on your music, what does it really mean for you ? Have you other « mentors » like that within the Black Metal scene or beyond ?

It is a natural evolution as a guitarist to appreciate a certain guitar technique when you start. Most of my guitar is self taught and although my skills are quite limited in a way, they are also genuine and pure without unnecessary showmanship which would divert from the music from sounding how it is supposed to. For me the warm Hellenic sound mastered by ROTTING CHRIST and VARATHRON has always been a big influence in the way I play with MACABRE OMEN and in a way it is merged with a very cold Northern sounds from bands such as HADES and BURZUM. The twist comes through the epic heroic sound possibly from ealy MANOWAR material  whcih in turn was also BATHORY's inspiration for a lot of the Viking era albums. I am of the belief that over the years MACABRE OMEN has managed to get it's own instantly identifiable sound despite the aforementioned influences.

4) You made some BATHORY covers in the past, Quorthon's viking period seems to have also have a major influence on your music, why exactly ? Is there some « BATHORY-like » projects that you may appreciate, like MORRIGAN, NACHTFALKE, EREB ALTOR, etc. ?

The sad sudden loss of such a master and the need for me as a person to celebrate his passing was an excuse for our 7" BATHORY covers. We have a few more to be released over the years. I know MORRIGAN and NACHTFALKE and they are both on the top of their game with the BATHORY inspiration! I also thoroughly appreciate MOONSORROW's approach, a band that we were supposed to release a split 7" back in 1998 actually! Not a lot of people know that!

5) Beside music, it is clear that Greek mythology has an influence on you, judging by your texts and imaging. What does it deeply mean to you ? At what level do you feel concern about the Homeric poems and other ancient texts, I mean as a European, a Greek, and maybe also as a human being ?

I grew up reading ancient Hellenic mythology, history, philosophy and art. It is a great honorary heritage passed on from one of the most advanced civilisations ever. You may read any text from that era and it reads as if it was written yesterday and one can clearly see the influence in modern religions, modern art and modern tactics. The advancement was clear. There is no worship in the lyrics, they have always been personal and metaphorical with the use of ancient Hellenism as a backdrop. How I feel about it? Honour. Pride!

6) The way you are presenting your work has a very strong aesthetic, does it show an attachment to some particular values and what are they ? Beside Greek mythology, is there any writers (ancient or recent) who could have inspired you and shaped your way of thinking ?

I try through the lyrics to write about elements that represent me as an individua, first as a form of expressionism and second as a reminder for what I stand for and believe in. I value honour, pride and respect. Family is of major importance especially the triad father, mother, brother (or sister or even both). Humanity is devious and a form of distance is required, one cannot be too careful. People think they have respect and values but they think wrong most of the times and in the end they have nothing. When writing for THE ONE, darker material comes forth from the subconcious and that is a separate matter. In all honesty I am not one that reads many a book but I am very fascinated in astrophysics over that past decade (possible RAZOR OF OCCAM influence here) which clearly shows how unimportant everything is in this short lived world we live in.

7) Greece - and Europe since - is being crossed by a serious economical crisis. What is your opinion about that ? Given the commitment regarding your roots, what do you think about the increasing popularity of the extreme parties in your native country, Golden Dawn (Χρυσή Αυγή) on one side and Syriza (ΣΥΡΙΖΑ) on the other side ?

This is an area that does not interest me a bit. It has a very humane character and I have always kept a distance from it. It just does not fit in my way of living and my values hence I have no opinion about it. I tend to keep myself to myself when it comes to humanitarian causes.

8) Generally speaking, what is your opinion about the rising of various identity claims everywhere in Europe : for instance, from simple independence demands (Scotland, Catalonia, etc.) to the more radical movements (Svoboda, Golden Dawn, etc.) ?

"As above, so below", I have no interest. As long as these matters do not affect me directly I will not get involved hence have no opinion about them.

9) How do you perceive bands with strong identity / nationalist themes in their music, highly represented in eastern europe, but elsewhere too ? What do you think of paganism, satanism and all these movements involved into the black metal scene ? 

Music and black metal in general is a tool to express views and make a point in times. I have nothing against bands portraying their views in such a fashion, there are a lot of great NS bands out there. There is a lot of great pagan inspired black metal, satanic black metal and so forth. I personally have never been part of a specific movement, be it religious or political. It is manufactured by humans and it is fabricated by a mass which is not what I stand for when composing my music or even with the way I live.

10) Let's go back to lighter questions. You released a significant number of demos and splits but only two albums in the 20 years of your career, why this choice to multiplying various releases?

All the splits released were recorded under very difficult circumstances with a very limited self financed budget. Back in the 90s, recording a full length or even pressing a cd (note the lack of labels back then) was unheard of and it was very expensive. There was a also a lot of unfinished music for MACABRE OMEN between 1995-2004 but it was not good enough for a full lenght, despire the variety of offers that I received during that time. When the time was right to release "The Ancient Returns", I had no hesitations about it or second thoughts. That album was recorded believe it or not in 3 days with no rehearsals. Pure spontaneity. A decade down the line, that same feeling re-occured to me and the time was right to release the follow up "Gods of War - At War". This time the music required more control and more time and it took almost a year to finish recordings. But once again, there we no rehearsals! We never learn...

11) You worked with quite famous bands like RAZOR OF OCCAM or LVCIFYRE among others, how does it happened ? Will it happen again in the near future ? Can you tell us something about your other projects as well (SATANIC SUPPLICIA, THE ONE, etc.) ?

I joined those bands to perform pure metal and as a tool of escapism when not working on MACABRE OMEN or my other horde THE ONE for that matter. The bands were not so famous when I joined nor am I seeking any fame, it is of no importance to me. At the moment keep an eye on a new band that I have been working with over the last 3 years called NECROMANIAC, pure evil thrash black oozing of the 80s aura. SATANIC SUPPLICIA is another project that I am involved in with a first and last album out sometime in the next two years. THE ONE is not a project, it is my horde which is simply another vessel for me to alternative when not working on MACABRE OMEN and vice versa. THE ONE belongs to the other exreme of the spectrum but in a way it is an extension of what MACABRE OMEN is about.

12) Do you have time to listen to some new Black Metal releases ? Despite the incredible high number of current releases, can you find something interesting for you ? What do you think of the current scene ?

To be honest, I have been an avid collector for a long time and my collection is beyond description. There is a lot of material that comes my way in one form or another and I do listen to it despite the very high volume. Obviously, I prioritise listening to the better stuff out there than the weak but I always tend to go back to the roots and listen to the old classics, not only because of nostalgia but purely because it sounds to me more honest than most of the black metal releases out there nowadays. Yes, there is good music and musicianship at present but there are also a lot of forced releases out there simply to cater for certain needs. It is highly entertaining to observe all those trends come and go after 21 years in this scene. I will be around until the end and there will more more entertainment for sure.

13) Do you know any french bands ? Some of them particularly gets your attention ?

France has a great scene especially back in the mid 90s with some great hordes such as ANTAEUS, OSCULUM INFAME, FUNERAL, BLUT AUS NORD and so forth. A lot of great music from France for sure and it is a great place to visit. In fact, THE ONE - "I, Master" was recorded in France under obscurity which is the way I like it.

14) What should we expect in the near future regarding MACABRE OMEN ? Tell me if I am wrong but MACABRE OMEN never played live at all, is it a possibility ?

The future is here and it is called "Gods of War - At War". With regards to live, the band is not playing any gigs and despite the fact that this new album has the essence of a live show in the music, it is not in any immediate plans to do so. But you never know.

15) Thank you for your answers ! The last words are yours !

The future belongs to the brave... Till we meet again!

Propos recueillis par Blaise pour Postchrist.