ZGARD

Contemplation

ZGARD est un tout jeune groupe très productif (depuis 2012, date de la naissance officielle du groupe, celui-ci a sorti en effet 3 albums et un split). En cette année 2014, Contemplation constitue le 4e album du quasi-one-man-band ukrainien. Jusque-là, si Astral Glow (3e album) constitue une bonne écoute, les deux premiers albums de 2012 sont à reléguer au rang d'essais.

Au contraire, Contemplation représente un véritable tournant dans la carrière de ZGARD. Sur un peu plus de 62 minutes de musique, le sieur Yaromisl développe une musique personnelle et bien fichue. Les titres sont longs, entre 8 et 11 minutes à une exception près, et présentent une réelle variété musicale : flûte (non abondante), chœurs et chants clair et féminin (également modérés), guitare sèche, nappes de claviers distillés, pas mal de breaks et de rebondissements : tout y est ou presque. Au final, le style est à la fois mélodique et atmosphérique (avec un penchant préférentiel pour ce second), mais également un brin folklorique. Certes les claviers ont un rôle important, mais les guitares sont loin d'être laissées pour compte. Là où on apprécie, c'est que dans tout ce mélange, le compositeur s'y retrouve et arrive à construire des mélodies intéressantes, tout en finesse et en puissance. D'un morceau à l'autre, la musique ne se ressemble pas, mais ne contraste jamais assez pour qu'on s'y perde : c'est plutôt homogène et il existe un fil directeur qui se prolonge tout au long de l'opus. On retrouve ici de fortes influences de NOKTURNAL MORTUM, surtout dans la voix, mais est-ce un mal après tout ? En tout cas l'inspiration est belle et bien là, sans être non plus extraordinaire, mais largement suffisamment pour se démarquer de la concurrence aujourd'hui importante des groupes de Black Metal slaves.

La pochette de l'album est ma foi tout à fait intéressante, mais les deux bandeaux horizontaux en bas et en haut cassent un peu l'appréciation générale. L'intérieur est au contraire d'une grande qualité, ce qui est assez rare dans le milieu des albums de Black pour être noté. On retrouve les mêmes tons bleu-nuit de la pochette dans un livret de 16 pages où de belles photos (retouchées comme il le faut !) de Nature hivernale côtoient des pages type « parchemin » sur lesquelles on retrouve les paroles. A ce sujet, le groupe a eu la bonne idée de ne pas troquer sa langue pour l'anglais, mais a offert en-dessous de chaque texte une traduction anglaise pour que la majorité des gens s'y retrouvent. Bonne initiative ! Côté ambiance ensuite, la qualité est également au rendez-vous : grâce aux ajouts folk et surtout aux nappes intelligentes des claviers (nombreuses) alliées à quelques bons samples. Le groupe arrive ainsi à recréer une ambiance suave et Nature, dans une dimension bien slave, qui est tout à fait agréable. Le 3e morceau est à cet égard exemplaire.

Un bon album, bien fichu et efficace, qui semble représenter l'aboutissement d'efforts et de volonté. Si vous devez découvrir un album du groupe, c'est à ce jour celui-là, sans conteste !

par Baalberith, le 01/07/2014

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

EMPEROR - In The Nightside EclipseTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritTHROES OF DAWN - Quicksilver CloudsNAGELFAR - Hünengrab im HerbstKVIST - For Kunsten Maa Vi Evig VikeLUNAR AURORA - Ars MoriendiLUNAR AURORA - Elixir Of SorrowLUNAR AURORA - AndachtSUMMONING - Minas MorgulSUMMONING - Dol GuldurSUMMONING - Nightshade Forests

D'autres albums d'ambiance Slave recommandés

NOKTURNAL MORTUM - The Voice of SteelDUB BUK - Idu Na WyNOKTURNAL MORTUM - WeltanschauungNOKTURNAL MORTUM - NeChristSVARGA - Spirit of the LandVSPOLOKH - Sorrow of the PastWĘDRUJĄCY WIATR - O turniach, jeziorach i nocnych szlakachASMUND - Песнь кровиTEMNOZOR - Horizons...GNIEU - In the Vortexes of Existence AwarenessBAGATUR - Skazanie Za Drevnobulgarskoto VelichieZAKLON - Viatry Karacunavaj nocy

Autres chroniques