ZGARD

Astral Glow

Après deux premiers albums sortis tous deux en 2012 et sans grande prétention, le one-man-band ukrainien ZGARD revient en cette année 2013 avec un troisième album d'une qualité enfin intéressante, qui plus est sur plus de 70 minutes. La maturité est assez évidente et on apprécie que le groupe ait apparemment trouvé sa vitesse de croisière, mais il reste malgré tout à peaufiner tout ça...

Le style n'a pas vraiment changé en une bonne année d'existence : il s'agit toujours d'un Black Metal atmosphérique teinté de légères touches folkloriques (celles-ci sont en effet bien moins présentes que sur l'album suivant). Dans des morceaux assez longs, compris entre près de 6 minutes et plus de 11, Yaromisl élabore des structures simples mais efficaces et plutôt variées. Les claviers sont évidemment très présents, tout en étant bien polyvalents (ce qui est toujours un plus dans ce cas), mais les guitares ne sont pas oubliées et sans être très techniques, s'expriment ponctuellement avec vigueur. La voix, un peu trop grave, n'est pas des plus seyantes, mais ne dénote pas encore trop par rapport au style. Il manque par contre sans aucun doute du rendu dans les compositions, ce qui viendra avec Contemplation. L'ensemble est en effet tout à fait sympathique, mais les mélodies ne sont pas assez prenantes et il n'y a pas de « grand morceau ». Les morceaux, trop souvent, ont tendance à s'enfermer dans une certaine lassitude stylistique de laquelle s'échappe finalement quelques belles mélodies, mais qui ne sont pas suffisamment mises en avant et qui retombent trop rapidement. Dommage, car il existe de la subtilité dans chaque morceau, par exemple avec les passages de guitare sèche.

Il serait bien dommage de ne pas donner quelques mots sur le visuel tant celui-ci est proche du sans faute ! La pochette, déjà, est très bien réalisée et très évocatrice du concept slave du groupe. Entre vieilles pierres, ciels étoilés et fantômes, le livret nous emmène de la même façon et sans problème dans un univers à la fois cosmique et païen. Le travail de retouche est bien là et il ne manque ainsi pas grand-chose pour obtenir la note maximale (peut-être un livret un peu plus épais et changer ces pages centrales où les paroles sont mises sur un ciel étoilé un peu trop nu). L'ambiance suit parfaitement le concept et le visuel, c'est tant mieux, fortement soutenue par les nappes de claviers.

Inférieur à l'album suivant, Astral Glow n'en reste pas moins un album qui mérite d'être écouté voire, pour le visuel et pour les fans du style seulement, acheté.

par Baalberith, le 22/08/2014

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ANTLERS - Beneath.Below.BeholdTHIASOS DIONYSOS - SatyrDRAUGNIM - Horizons LowBORKR - AmberOSCULUM INFAME - Dor-Nu-FauglithMOTHER DARKNESS - One Hundred Years of EmptinessAUSTERE / ISOLATION - BleakDRUDKH - Autumn AuroraKALMANKANTAJA - WaldeinsamkeitENTHRONED - Prophecies of Pagan FireERED WETHRIN - Tides of WarVINTERSORG - Ödemarkens Son

D'autres albums d'ambiance Slave recommandés

ZGARD - ContemplationSVARGA - Spirit of the LandVSPOLOKH - Sorrow of the PastWĘDRUJĄCY WIATR - O turniach, jeziorach i nocnych szlakachASMUND - Песнь кровиTEMNOZOR - Horizons...GNIEU - In the Vortexes of Existence AwarenessBAGATUR - Skazanie Za Drevnobulgarskoto VelichieZAKLON - Viatry Karacunavaj nocyARKONA (RUS) - Ot Serdca K NebuDRUDKH - They Often See Dreams About the SpringDUB BUK - Idu Na Wy

Autres chroniques