WYRMS

Aashanstys

WINDIR fait quelques émules depuis la disparition du très talentueux et regretté Valfar en 2004. Mais que ce soient VREID, MISTUR, COR SCORPII, FEIGD ou SIGTYR, tous sont scandinaves. Tous ? Non, un petit groupe français est apparu en 2008, portant en France le blason des Norvégiens et faisant une musique que l'on pourrait en effet qualifier de Sogna-metal, si ce n'est sur le fond, du moins sur la forme. Car en effet, de la première à la dernière note, sur tous les morceaux, la patte de WINDIR est éminemment repérable dans leur musique, voir plus (le morceau « Le fils du forgeron » ne serait-il pas un clin d'œil au plus que sublime « The Blacksmith And The Troll Of Lundamyri » d'Arntor ?

Bref, difficile de ne pas comparer WYRMS et WINDIR. Ici aussi les guitares ont le beau rôle, bien mélodiques, sans oublier des claviers présents en nappes et en mélodies, qui accompagnent plus ou moins ces premières. Le son est un peu moins chaud et l'expression moins lyrique et « space » que chez les Norvégiens mais, tout comme la voix, il ne laisse aucune hésitation quant à l'inspiration du quatuor français. Quelques passages s'écartent un peu de ce schéma windirien, mais globalement on est en terrain connu. Alors soyons clairs : d'abord je n'ai rien contre le pompage, même si ce n'est pas non plus totalement le cas ici, encore moins avec un style comme le Sogna-metal qui est si riche, agréable et intéressant qu'il accepte volontiers les groupes de talent. Le problème c'est que sur ces 73 minutes de musique (!) la maîtrise musicale n'est pas à la hauteur de la volonté. Prenons un exemple concret : le 2e morceau (ou pire : le 7e), qui est loin d'être mauvais d'ailleurs, souffre de plusieurs passages où les guitares se sentent bien seules et fredonnent un air ma fois un peu pauvre. Le résultat est qu'elles ne produisent alors pas d'émotion (propre au Sogna-metal), ni d'intérêt musical, et que l'on attend qu'une seule chose : qu'elles passent au riff ou au passage mélodique suivant, ce qu'elles font heureusement rapidement. Ces passages de ce type sont assez nombreux au cours de ce long album, c'est dommageable. Dans un style comme celui-là, il est nécessaire d'offrir des mélodies vraiment crédibles, doublées d'une certaine intensité et pourquoi pas d'un appui en claviers atmosphériques en nappes de fond. Cela aurait au moins le mérite de gommer une bonne partie de la pauvreté de certains riffs en tout cas. Au contraire, les structures musicales sont plus soignées : quelques bons breaks sont à relever (notamment avec de la guitare sèche) et, en dehors des parties guitaristiques précédemment évoquées, aucune linéarité n'est vraiment à déplorer. Ajoutons que malgré les quelques imperfections musicales, relevant surtout du jeu des guitares comme nous l'avons expliqué, les compos sont loin d'être ennuyantes, elles sont mêmes plutôt assez bien fichues dans l'ensemble, bien qu'elles manquent d'accroche et d'inspiration. Le 5e morceau nous offre même une touche de violence tout à fait appréciable et qui manque d'ailleurs à l'ensemble de l'œuvre. Enfin, l'ambiance est bien établie, mais le concept est un peu plus ambigu. Quelque chose d'épique, peut-être un peu païen et apocalyptique. Ce n'est pas la pauvreté du livret et l'absence de paroles qui vont nous aider, d'autant que toutes les paroles ont l'air d'être en français. Dommage, encore une fois.

Dommage est à mon sens le mot phare pour cet opus, car voilà un album disposant d'un potentiel vraiment important, ce malgré le manque d'originalité, mais souffrant d'une trop grande inefficacité dans la maîtrise des mélodies générées par les guitares, moteur de leur musique. J'attends donc le deuxième album avec une certaine impatience en espérant qu'ils proposeront enfin un produit digne de leurs capacités !

par Baalberith, le 14/04/2011

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraWINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdGRAVEWORM - When Daylight's GoneCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornDAWN - Slaughtersun - Crown of the TriarchyALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed SanityTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeNEGATOR - Old BlackTHE CALL - The Call

D'autres albums d'ambiance Epique/Fantasy recommandés

BAL-SAGOTH - The Chthonic ChroniclesSUMMONING - With Doom We Come EMYN MUIL - Elenion AncalimaHYPERION - Seraphical EuphonyIMMORTAL - At The Heart Of WinterBAL-SAGOTH - Starfire Burning Upon the Ice-Veiled Throne of Ultima ThuleVALLENDUSK - Homeward PathMACABRE OMEN - Gods of War - At WarMACABRE OMEN - The Ancient ReturnsHIMINBJORG - WyrdFHOI MYORE / WYRMS - Les Limbes Pourpres / Mehxôhorr - Les IV Dimensions CosmogoniquesTRIUMPHANT - Herald the Unsung

Autres chroniques