WOODS OF DESOLATION

Torn Beyond Reason

Après le split annoncé d'AUSTERE, les fans de bm dépressif avaient un peu le drapeau en berne. Inutile donc de dire que ce deuxième album d'un groupe parallèle des Australiens, WOODS OF DESOLATION, tombeà point nommé. Et comme AUSTERE, WOODS OF DESOLATION se bonifie avec le temps. Le premier album de ces deux groupes étant moins bon que le deuxième, en tout cas plus clairement pour AUSTERE à mon humble avis, et ce 2e album de WOODS OF DESOLATION tutoie tout simplement le divin !

Evidemment le style ressemble beaucoup à AUSTERE, en un peu moins atmosphérique peut-être : des structures étirées avec des riffs récurrents qui se prolongent et qui pénètre comme une lame dans la peau, des mélodies bien présentes qui noient l'ensemble de la construction musicale. Quelques passages calmes font ressortir l'atmosphère et la subtilité de l'ensemble, agrémentant intelligemment également les structures musicales. Le break à la guitare sèche débutant le 5e morceau est lui aussi tout à fait à sa place et ne dénote pas du tout de l'ensemble (bien que le morceau pour le coup, aurait mérité d'être développé en longueur). Les claviers, très présents, sont utilisés en nappes et accompagnent quelques ajouts de cordes vraiment très pertinentes pour le style. Bien joué, ce dernier point crédite la musique d'un plus indéniable qui ajoute tellement de charme et d'intérêt qu'on se demande encore pourquoi personne n'y avait pensé avant dans le bm dépressif et lancinant ! Les compos touchent juste ! Non seulement on ne s'ennuie pas une minute, mais le groupe s'offre le luxe de balancer quelques riffs plus courts et très inspirés pas si évidents que ça pour le style. Bref, une musique bien prenante qui plaira à un public assez large je pense. Cerise sur le gâteau, la musique de WOODS OF DESOLATION sur cet album ne manque pas de puissance, d'intensité, bien au contraire !

L'ambiance est donc très bonne, il ne serait en être autrement : un concept suicidaire baignant dans l'obscurité des contrées australiennes, il suffit de fermer les yeux pour s'évader. Les ajouts de chœurs très pertinents, ne font qu'accroître cette impression. Le visuel rend bien compte de cette réalité, mais manque (comme souvent) de travail surtout d'un livret un peu plus étoffé. En tout cas tout est crédible, c'est déjà ça.

Un très bon album qui constitue une très belle bonbonne d'air à tous les fans de bm dépressif, subtile et mélodique ! Dommage que l'album soit limité par une durée générale un peu courte (environ 38 minutes), mais c'est tellement bon qu'on ne saurait leur en vouloir vraiment !

par Baalberith, le 23/06/2011

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

EMPEROR - In The Nightside EclipseTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritTHROES OF DAWN - Quicksilver CloudsNAGELFAR - Hünengrab im HerbstKVIST - For Kunsten Maa Vi Evig VikeLUNAR AURORA - Ars MoriendiLUNAR AURORA - Elixir Of SorrowLUNAR AURORA - AndachtSUMMONING - Minas MorgulSUMMONING - Dol GuldurSUMMONING - Nightshade Forests

D'autres albums d'ambiance Dépressive/Suicidaire recommandés

THE ARRIVAL OF SATAN - Vexing VersesLYRINX / ELYSIAN BLAZE / D.O.R - Universal AbsenceAUSTERE - To Lay Like Old AshesTHY LIGHT - Suici.De.pressionUR / SENTIMEN BELTZA / OSTOTS - SplitDODSFERD - Spitting with Hatred, The Insignificance of LifeFORGOTTEN TOMB - Songs To LeaveGRIEFLOSS - RuinerLIFELOVER - PulverNYKTALGIA - PeisithanatosNYKTALGIA - NyktalgiaLYRINX - Nihilistic Purity

Autres chroniques