WOLVES IN THE THRONE ROOM

Two Hunters

Depuis quelques années qu'AGALLOCH a engagé si l'on peut dire le mouvement, le nombre de groupes s'intéressant de près à la Nature et tentant de faire passer cette passion dans leur musique, commence doucement à progresser. WOLVES IN THE THRONE ROOM fait partie de ceux-là. A la différence près que ce groupe ne fait pas dans le Black Metal naturaliste gentillet, mais plutôt dans un style contrasté.

En effet, les structures sont bien étirées sur la longueur, linéaires et baignées d'atmosphères, mais le rythme est souvent soutenu et la batterie martèle. Au sein de cette musique, la construction musicale n'est pourtant pas oubliée et offre son lot de breaks intéressants. Peu nombreux, ils restent pourtant bien placés et judicieux, rompant finalement l'impression de lassitude du style. La voix est assez puissante, accompagnant agréablement la musique et cautionnant l'impression générale de puissance. Le problème du Black Metal naturaliste, si tant est que l'on puisse accorder un véritable crédit musical à ce style, c'est qu'il demande un certain talent dans les compositions et dans la maîtrise des structures musicales afin d'éviter le côté très lancinant qui pourrait endormir à force l'auditeur. C'est un peu le problème par exemple du premier morceau de cet album, qui aurait mérité sur ce point d'être un peu plus enrichi. Mais globalement, les Etats-Uniens de WITTR s'en sortent pas mal, à noter que s'ils évitent la monotonie musicale, c'est parfois un peu juste pour accrocher tout le temps l'attention de l'auditeur, à moins d'être fan du style. Par exemple, le dernier (long !) morceau s'en sort à tous les niveaux mieux que les autres, préludant à ce qui devrait être la musique du groupe, enfin espérons-le !

Côté ambiance, l'atmosphère de Nature est très bien rendue et on se plaît à voyager dans les sombres forêts de l'Etat de Washington. Le visuel est également de bon niveau, un peu léger en contenu dans le livret, mais tout à fait dans le concept, avec un beau jeu dans le noir et doré.

Plutôt un bon album pour ceux qui aiment le style, qui n'a pas toutes les qualités d'un AGALLOCH ou d'un OCTOBER FALLS dans leur meilleure forme, mais qui sait se démarquer des concurrents. Reste à affirmer un peu l'inspiration et à travailler les structures musicales davantage pour offrir un produit totalement crédible...

par Baalberith, le 10/06/2013

D'autres albums de Black Metal naturaliste recommandés

ENISUM - Samoht NaraOCTOBER FALLS - The Womb of Primordial Nature

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

ANTLERS - Beneath.Below.BeholdLOTH - ApocrypheLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnSUNKEN - DeparturePURE WRATH - Ascetic EventideSOLBRUD - VemodSOLBRUD - JaertegnSOLBRUD - SolbrudWINDSWEPT - The Great Cold SteppeENISUM - Arpitanian LandsENISUM - Samoht NaraULTAR - Kadath

Autres chroniques