WOLFSHADE

Solipsisme

Je me souviens de Trouble qui à l’époque m’avait fait forte impression. Intelligent, mais bien inspiré, cet album avait tout, ou presque, pour orienter le groupe vers un avenir radieux. La déception fut grande avec l’album suivant qui, au contraire, présentait une musique certes intéressante sur la forme, mais sans aucune impression mélodique et sans relief. Ce quatrième album apparaissait donc comme un challenge évident pour le groupe et une bonne surprise, finalement, pour les auditeurs…

En effet, sans renier son intérêt pour la recherche formelle et l’élaboration musicale, WOLFSHADE ne laisse pas pour compte l’inspiration. Le style reste avant-gardiste : dans une approche plutôt mid-tempo et résolument atmosphérique, les structures évoluent assez lentement mais sûrement, dans une construction musicale pourtant peu variée. Il existe quelques passages un peu longuets, mais dans l’ensemble la base mélodique générale est suffisamment crédible pour offrir des morceaux intéressants.Sans être puissant, les morceaux savent jouer avec les changements de rythme et l’implication d’un son assez chaud et puissant pour gonfler le rendu général. Sur la longueur, il est vrai que certains trouveront que la musique manque un peu de relief, mais cela n’est pas rédhibitoire en soi. Il faut ne pas aimer du tout le style pour trouver à y redire.

Visuellement, le digipack ici présenté est un triptyque dépourvu de livret. L’ensemble est donc pauvre, mais le travail infographique est intéressant, à l’image de la pochette qui joue sur un bel ensemble gris-noir-blanc doté d’un arrière-plan artistique. Ce n’est pas trop alambiqué et abscons, mais suffisamment onirique pour respecter un concept personnel et cosmique rappelé par le nom de l’album. Finalement, on plonge assez facilement dans leur concept, même si celui-ci ne prête naturellement pas trop à une ambiance bien définie.

Un bon album, qui manque un peu d’inspiration et de bonnes mélodies pour sortir du lot, mais qui a le mérite d’offrir un travail intéressant, personnel et honnête. Il fait oublier, en tout cas, l'album précédent...

par Baalberith, le 19/12/2016

D'autres albums de Black Metal avant-gardiste recommandés

NAGELFAR - SrontgorrthGERM - LossPSYCHONAUT 4 - Have a Nice TripENSLAVED - RuunENSLAVED - Axioma Ethica OdiniORANSSI PAZUZU - ValonieluORANSSI PAZUZU - VärähtelijäTRANSCENDING BIZARRE? - The serpent's manifoldWOLOK - Servum PecusWOODS OF INFINITY - HamptjärnFURZE - UTDLEVIATHAN (USA) - Massive Conspiracy Against All Life

D'autres albums d'ambiance Cosmique recommandés

PLANETSHINE - Way to NowhereTRANSCENDING BIZARRE? - The serpent's manifoldORANSSI PAZUZU - ValonieluIN LUNA - Forgotten LivesCOSMIC CHURCH - YlistysDER WEG EINER FREIHEIT - UnstilleFALAISE - My Endless ImmensityENTARTUNG - KrypteiaFRIGORIS - Nur ein Moment...BLÅKULLA  - Darkened by an Occult WisdomVARGNATT - GrausammlerLANTLOS - Lantlôs

Autres chroniques