WELTERING IN BLOOD

Rise of The Necronaut

Avec un nom de groupe inspiré d'un titre de BLASPHEMY, on pouvait s'attendre à un hommage, en fait il n'en est absolument rien. Histoire de situer, WELTERING IN BLOOD est un projet solo de Fog (NORMAN SHORES, ULFBERHT, ex-ANGMAR, etc.) et les habitués ne seront pas trop dépaysés puisqu'on y retrouve sa patte, finalement identifiable avec un peu de pratique. En revanche ici il ne cache pas du tout ses influences première vague c'est le moins qu'on puisse dire. De quoi justifier l'existence de ce side-project et de l'étiquette Black/Death associée.

D'abord cette étiquette est à relativiser puisqu'elle est réductrice. On reconnait certes tout un tas de riffs et d'accélérations « Metal » très première vague du BM, soit ce mélange Black/Death/Thrash typique que les habitués connaissent bien, certains passages font même pur Black/Thrash à la DESTROYER 666 (le début de « My revenge » par exemple) mais de manière générale ces influences restent mélangées avec la manière de faire plus travaillée de Fog. On est le plus souvent malmené par des plans pas si basiques que ça, relativement denses et complexes où les arrangements penchent souvent vers l'atmosphérique avec cette redondance marquée. Il y a par exemple une forme de clarté parfois qui n'est pas du tout première vague (« Rise of the Necronaut »). La volonté est donc bien souvent de créer quelque chose d'intense et d'enivrant plutôt que purement direct et efficace.

Je me demande donc à qui s'adresse cette sortie. Les fans de BM « bestial » ou première vague risquent évidemment de rester sur leur faim, et les amateurs de Black atmo comme moi regretterons ces incursions métalliques trop contrastées. Le dilemme d'un François Bayrou en somme qui a des ennemi dans tous les camps, mais je m'égare. A vous de voir finalement si ce mélange vous convient, sur la forme je n'ai comme souvent aucun reproche à faire, le travail de Fog est de qualité tant sur les instru que sur la production.

A noter qu'un titre est dédicacé à Chuck Schuldiner : « Funeral Healing », mais encore une fois, ne vous attendez pas à une ressemblance musicale. WELTERING IN BLOOD a son propre style, et ne demande qu'à trouver son public.

par Blaise, le 11/05/2015

D'autres albums de Black Death Metal recommandés

VINTERLAND - Wings Of Sorrow  - Welcome My Last ChapiterLORD BELIAL - Unholy CrusadeTHULCANDRA - Under a Frozen SunAMON - The WorshipDISSECTION - The SomberlainCRADLE OF FILTH - The Principle Of Evil Made FleshSEELENTOD - The Ageless DynastyEVOHE - Tellus MaterDISSECTION - Storm of the Light's BaneHYPERION - Seraphical EuphonyZYGOATSIS - Satanic Kultus - Unholy Desecration (S.K.U.D)BORGIA - Promo MMVII

D'autres albums d'ambiance Occulte recommandés

ORANSSI PAZUZU - VärähtelijäSLAEGT - Beautiful and DamnedHÄMYS - AlkemiaARYOS - Les Stigmates d'HécateARYOS - Prophétie AcideARYOS / REGNANT AND THRALL - A Célébration to Lilith von SiriusARYOS - Maître des Dominations CérébralesDUX - VintrasNYSEIUS - De Divinatione DaemonumALGHAZANTH - Vinum Intus ALGHAZANTH - Wreath of ThevetatDER WEG EINER FREIHEIT - Finisterre

Autres chroniques