WALDGEFLUSTER

Femundsmarka - Eine Reise in drei Kapiteln

Que ferait le Black Metal aujourd'hui sans les Allemands ? Que ferait le Black Metal pagan aujourd'hui sans les Allemands ? Les groupes teutons qui officient dans ce style sont en effet nombreux et ma foi beaucoup méritent qu'on y prête une oreille attentive. WALDGEFLUSTER, qui fort honorablement (excusez l'euphémisme !) nous propose ici sa 2e œuvre en 5 années d'existence, est de ceux-ci...

Après un beau prologue tout imprégné de guitare sèche, WALDGEFLUSTER rentre dans le vif du sujet. Pas si vif que cela car la musique du one-man-band n'a rien de bien violent et c'est peut-être là son (petit) défaut. Le mid-tempo est couramment utilisé, et de manière général le rythme reste assez posé. Ainsi, la musique se développe gentiment mais sûrement tout au long des 50 minutes proposées, avec quelques petites pointes de « fureur », mais surtout beaucoup de subtilité (guitare sèche, un peu de clavier), et au final des breaks bien gérés au sein de la construction musicale. Cette dernière est vraiment de qualité, on voit que le gars a bien travaillé et compris son style. Un petit plus concernant l'évolution de l'oeuvre, avec la présence d'une introduction et d'une conclusion, témoignant de cette volonté de finalisation. La boucle est bouclée. Bref, c'est fort rapidement que l'on se rend compte que WALDGEFLUSTER a tout d'un groupe de pagan qui plaira. Rien de bien original, mais tout est bien maîtrisé et à sa place. Les compossont également bien fichues, très bien même, avec des morceaux d'anthologie comme le 5e, tout en finesse et en beauté !L'ambiance païenne s'installe également logiquement, mais manque peut-être de quelques petits samples ou éléments d'ambiance. En tout elle se retrouve bien dans un visuel tout en tons marrons, qui évoque les montagnes et la Nature dans une ambiance très tamisée et onirique.

Que manque-t-il alors ? Un peu de puissance comme je l'ai dit, ou du moins des riffs parfois un peu plus expressifs, des mélodies encore plus marquantes et entraînantes sur l'ensemble des mroceaux. Parfois on sent que ça devient le cas, comme à la fin du 4e morceau, mais ça ne décolle pas. A contrario, le 5e morceau, répétons-le, présente une mélodie centrale excellente.

Bref, un album de grande qualité, pour tous les fans du bm pagan tendance atmo et mélodique.

par Baalberith, le 25/04/2011

D'autres albums de Black Metal pagan recommandés

HELHEIM - Av Norron AettNYDVIND - Eternal Winter DomainAGALLOCH - The MantleDARKESTRAH - The Great Silk RoadHIMINBJORG - Where Ravens FlyHIMINBJORG - In the Raven's ShadowWINTERFYLLETH - The Mercian Sphere AASKEREIA - Dort, wo das alte Böse ruhtHEIMDALLS WACHT - Der Untergang der alten Welt HEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel IHEIMDALLS WACHT - Nichtorte....oder die Geistreise des RunenschamanenHEIMDALLS WACHT - Westfälischer Schlachtenlärm

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

UTLAGR - 1066 - Blood and Iron in HastingsKERMANIA - AhnenwerkGRIFT - ArvetCAVERNE - Aux Frontières du MondeFINNTROLL - BlodsveptCAVERNE - Chants des Héros OubliésTVANGESTE - Damnation Of RegiomontumWIEGEDOOD - De doden hebben het goedHEIMDALLS WACHT - Der Untergang der alten Welt AASKEREIA - Dort, wo das alte Böse ruhtFHOI MYORE - Fhoi MyoreKAMPFAR - Fra Underverdenen

Autres chroniques