WÜRM

Demo '04

Lorsque Mortenak nous a proposé le premier titre de WURM, je l'ai téléchargé à tout hasard. En effet je connaissais son autre projet, DARK FIELD, qui verse dans un Black directement inspiré de DARKTHRONE et autres JUDAS ISCARIOT, mais celui ci, à l'époque m'avait laissé non pas indifférent mais plutôt un souvenir mitigé. Mais l'écoute de "Winterstorm" m'a franchement convaincu. Un son sale mais audible, une très bonne performance vocale, et surtout un excellent début très chaotique, un break bien senti, puis un deuxième riff tout aussi bon que le premier. Similaire à DARK FIELD dans son aspect guerrier et haineux, mais avec une différence non négligeable dans l'intensité qui rend un titre encore meilleur.
Lorsque le deuxième titre a (enfin) été disponible, je me suis empressé d'aller l'écouter. Et je dois concéder que j'ai été particulièrement surpris. Niveau ambiance, peu de chose en commun, la base est certes typiquement raw Black comme pour le premier titre même si ici le rythme est mid-tempo, mais est venue se greffer une aura de misère vraiment prenante, bien transmise par les vocaux et par des riffs plus lancinants. "Let The Night Come", en effet voilà l'impression que laisse le titre : une langueur et la satisfaction de cette dépression. Donnez une base plus raw, plus old school  mais aussi plus intimiste à un groupe de Black dépressif (proche de BURZUM, évidemment), et vous aurez un aperçu du rendu de ce titre.

Et voici qu'il y a peu, Mortenak nous invite à chroniquer cette démo. Evidemment je me propose, bien impatient d'écouter quelque chose de nouveau portant la signature de WURM. Les deux premiers titres sont ces deux mêmes brûlots, que suit "Beauty Of The Dark Forest", titre qui démarre un peu comme du DARK FIELD jusqu'à ce que Mortenak pose sa voix. Un titre plus rapide, plus mélodieux, auquel personnellement j'accroche entièrement, sorte de fusion des deux premiers, avec ses riffs tour à tour crescendo puis decrescendo. De la guitare sèche apparaît lors du break qui amène une fin de morceau excellente, avec sans doute le meilleur riff de la démo. De plus, la voix très en avant rajoute à l'intensité de ce définitivement très bon (très grand) titre.
La démo se termine avec "The Night Rider". Celui-ci débute par un solo grave et sombre, puis se retrouvent un peu les mêmes caractéristiques que sur le second titre, avec néanmoins une batterie plus véloce par moment et des riffs plus étirés, un peu à la façon de groupes de Black dépressif, auxquels WURM peut de toute façon se voir assimilé vue l'intensité de sa musique. Le titre, coupé en deux par quelques secondes de blanc, se termine de façon franchement géniale. Pas de chant mais pas de manque à ce niveau là malgré tout.

En somme, voilà une démo ni extrêmement originale ni très intéressante d'un point de vue musical, mais là où il importe d'être performant dans le style pratiqué, c'est bien dans les sentiments, aussi sombres soient ils. Et dans ce domaine, WURM arrive à retranscrire quelque chose qui pour moi, parce que visiblement intérieur et profond, reste assez différent d'un autre groupe, et c'est donc dans cette infime différence, certes très subjective, que l'originalité est à être recherchée et appréciée. Et dire que depuis j'en suis venu à apprécier très sincèrement DARK FIELD.
Bref tout mon soutient à Mortenak.

par Cweorth, le 28/03/2009

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

DEATHSPELL OMEGA - Si Monumentum Requires CircumspiceFUNERAL MIST - SalvationWATAIN - Casus LuciferiMAYHEM - De Mysteriis Dom SathanasLUTOMYSL - De ProfundisPANPHAGE - JordELITE - We Own the MountainsARCKANUM - KostogherPANPHAGE - DrengskaprSHINING - I - Within Deep Dark ChambersTAAKE - Nattestid Ser Porten VidCLANDESTINE BLAZE - Deliverers Of Faith

D'autres albums d'ambiance Psychologique recommandés

THE SKADEN - You Will Hope I Had DiedANTAEUS / AOSOTH - Wrath Of The EvangelikumSHINING - VII: Född FörlorareTOTALSELFHATRED - TotalselfhatredLEVIATHAN (USA) - The Tenth Sublevel Of SuicideLUDICRA - The TenantAMNION - The Return Of Total DesolationANTI - The Insignificance Of LifeWOLOK - Servum PecusWOE - Quietly, UndramaticallyABSOLUTUS - Pugnare In Iis Quae Obtinere Non PossisLES CHANTS DE NIHIL - Propagande Erogène

Autres chroniques