VINTERSORG

Ödemarkens Son

VINTERSORG est de retour en 1999 avec ce deuxième album, qui est le digne successeur de Till Fjälls. La production est beaucoup plus incisive, et c'est un réèl plaisir, que sur le premier album où elle était un peu faible, et où la batterie sonnait de manière artificielle. La voix de Vintersorg elle, est toujours aussi agréable, et ses hurlements semblent moins forcés que sur l'album précédent. Le concept est lui aussi identique, le titre de l'album pouvant être traduit par "Enfant de la nature sauvage". Ca sera le dernier album de cette première période nature pour VINTERSORG, avant d'embrayer sur sa période cosmique (à partir de Cosmic Genesis). 

L'album démarre sans préambule et on retrouve vite ce qui a fait la réussite du premier album, Till Fjälls : guitares rapides, breaks, nappes de synthé (cordes), piano, guitare sèche, et surtout cette voix qui pourrait être utilisée pour des spots publicitaires pour la Suède. Les pistes de voix sont assez souvent multiples, avec d'intéressantes harmonies ; comme sur le précédent Vintersorg est crédité de presque tous les instruments (guitares, basse, guitare acoustique, claviers) en plus des voix. 

Des interludes instrumentales (Trollbunden) viennent ponctuer le tout de manière atmosphérique et réussie. Nous sommes transportés. Comme souvent dans ce type de musique, un environnement propice (nature, casque) permettent de s'évader tout à fait et de se retrouver en un instant au milieu des forêts scandinaves ! Bien que les parties instrumentales ne soient pas si folkloriques que ça, la voix et les paroles (toujours intégralement en vieux suédois) ramènent l'auditeur vers l'âme et l'identité nordique dont Vintersorg est un fervent ambassadeur à travers ses divers projets (OTYG notamment).  

De temps à autre au détour de l'album une voix féminine fait son apparition (Svältvinter), heureusement avec parcimonie parce que ce n'est pas non plus transcendant, mais supportable. Malheureusement les parties criées sont assez peu présentes (environ un titre sur deux) et cela enlève une part de violence appréciable sur le premier album, les parties rapides sont elles aussi reléguées à de la figuration, la majorité de l'album étant plutôt lente. Un titre, à la manière de Till Fjälls sur le premier album, fait office d'hymne, et encore une fois il s'agit du titre éponyme. Les pistes sont globalement bien composées, efficaces, et agréables, et ceux qui ont appréciés le premier album pourront n'être que séduits par ce second opus. 

En conclusion, l'album représentatif de cette première partie de discographie pour VINTERSORG, qui lentement mais sûrement escamote les aspects black metal de sa musique pour arriver à du viking metal, atmosphérique, agréable, mais malheureusement sans grande violence.  

par obsoletedream, le 12/09/2016

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ZGARD - ContemplationASGAROTH - Absence Spells Beyond. . .SETH - By Fire, Power Shall Be...LUNAR AURORA - Ars MoriendiANTI - The Insignificance Of LifeFEN - The Malediction FieldsDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessTRYSKELLION - Sur Le Passage De L'AnkoùMELENCOLIAM - O Infinito Vale Da EscuridãoWOLVES IN THE THRONE ROOM - Malevolent GrainEMYN MUIL - Túrin Turambar Dagnir GlaurungaTHY LIGHT - Suici.De.pression

D'autres albums d'ambiance Nordique recommandés

WINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdMANEGARM - Nordstjarnans TidsalderMANEGARM - Havets VargarTAAKE - Noregs VaapenHIMINBJORG - Where Ravens FlyHIMINBJORG - In the Raven's ShadowMOONSORROW - Suden UniMOONSORROW - Voiamasta Ja KumiastraMOONSORROW - KivenkantajaMOONSORROW - V: Hävitetty

Autres chroniques