VESPERIAN SORROW

Beyond The Cursed Eclipse

Les bons groupes états-uniens de la fin des années 90 se comptent sur les doigts des mains, et VESPERIAN SORROW fait donc presque figure d'exception. Non loin pourtant de nous offrir ici un produit super-qualitatif, le groupe de Black Metal symphonique tout droit sorti du Texas (l'autre terre du Black Metal !) a de quoi nous intéresser.

Musicalement, VESPERIAN SORROW sort ici un opus entre Symphonies of Infernality de THYRANE et DIMMU BORGIR, avec le côté un peu haché des structures musicales du premier et le niveau symphonique du second. Question technique, ce n'est pas mal du tout : de bons guitaristes sachant être mélodiques et très techniques quand il le faut et des claviers omniprésents et très polyvalents. On peut reconnaître pourtant qu'une certaine lassitude peut s'installer après plusieurs morceaux en raison, comme chez l'album précité de THYRANE, d'un clavier qui tend à se décrocher du reste des structures musicales : on a l'impression qu'il y a d'un côté les structures guitaristiques et, de l'autre, celles des claviers, ce qui pose un certain problème d'homogénéisation musicale. Ainsi, la structure musicale générale n'est ni très bien maîtrisée, ni bien pertinente, ce malgré le niveau technique général et la qualité intrinsèque des instruments utilisés. Il existe, malgré tout, une introduction et une conclusion, et la volonté de mener l'auditeur quelque part en le maintenant sous pression. Les compositions sont d'ailleurs intéressantes : les mélodies bien ficelées et les bons passages ne manquent pas, pourvu que l'on apprécie le style.

Un autre problème est à soulever : le « périmusical ». En effet, le visuel est vraiment bien mauvais. La pochette est digne d'une blague ou d'un amateurisme navrant, et le livret totalement décousu et impertinent. Je sais que l'on est à la fin des années 1990, mais quand même ! Les claviers ne permettent pas de générer une ambiance prenante et comme le concept est indiscernable, on se résout à écouter cet album uniquement pour la musique et pour rien d'autre.

Un album à connaître si vous ne cherchez pas à tout prix l'originalité mais l'efficacité et que vous avez aimé Symphonies of Infernality de THYRANE.

par Baalberith, le 03/05/2012

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

BAL-SAGOTH - The Chthonic ChroniclesMIST OF MISERY - Shackles of LifeBAL-SAGOTH - Starfire Burning Upon the Ice-Veiled Throne of Ultima ThuleMESARTHIM - AbsenceSKYFOREST - UnityMOONSORROW - Jumalten aikaSKYFOREST - AftermathEQUILIBRIUM - ErdentempelALGHAZANTH - The Three-Faced PilgrimMOONSORROW - VerisäkeetGRIEVANCE - The Phantom NovelsCHTHONIC - Takasago Army

D'autres albums d'ambiance Indéfinissable recommandés

PENUMBRA - EmanateNAGELFAR - SrontgorrthCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornOLD MAN'S CHILD - Revelation 666 - The Curse Of DamnationDIMMU BORGIR - Enthrone Darkness TriumphantDIMMU BORGIR - Spiritual Black DimensionsDIMMU BORGIR - Puritanical Euphoric MisanthropiaABIGOR - Channeling The Quintessence Of SatanALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed SanityDEATHSPELL OMEGA - Si Monumentum Requires CircumspiceTHE RUINS OF BEVERAST - Unlock The Shrine

Autres chroniques