VALLENDUSK

Homeward Path

VALLENDUSK, groupe indonésien né en 2012, a fait ses armes sur le label chinois Pest productions avant de conquérir l’Europe l’année suivante avec son excellent Black Clouds Gathering. Le résultat ne s’est pas fait attendre : le très bon label allemand Northern Silence Productions l’a signé pour sortir en cette année 2015 son second album : Homeward Path. Beaucoup, à commencer par moi, mettaient de grands espoirs dans ce tout jeune groupe asiatique…peut-être un peu trop. Ce nouvel album ne change en effet pas la donne, ne témoigne pas d’une quelconque volonté de coller à des besoins « commerciaux » ou scéniques par exemple, bien au contraire, mais il reste un peu décevant…

Musicalement, il s’agit encore une fois d’un Black Metal mélodique de très bonne facture formelle. Les guitares sont toujours maîtresses de la musique, jouant sur un registre assez rapide et puissant, mais avec des changements de rythme réguliers. Le tout qui plus est, sur un peu plus de 62 minutes de musique. Les morceaux restent ainsi, à chaque fois, plutôt longs, c'est-à-dire supérieurs à 8-9 minutes, développant une musique largement mélodique. A noter l’ajout, c’est assez rare pour le dire, du mellotron, qui offre un petit côté Rock prog des années 1960-70 qui n’est absolument pas gênant. On est même charmé par cette sonorité un peu décalée mais qui finalement sied parfaitement à leur musique, lui garantissant un petit bonus en subtilité. Le passage consacré vers la fin du 2e morceau est tout à la fois inspiré et bien placé. Le souci provient en fait sur ce point de la tendance un peu trop récurrente des guitares à accompagner le mellotron plutôt que l’inverse, ce qui n’est pas du meilleur choix pour la musique d’un groupe comme VALLENDUSK qui s’est toujours construit presque intégralement sur le jeu des guitares. Cela tend à diminuer alors significativement, sur plusieurs morceaux, le rendu des compositions. Pour la première fois de l’histoire du groupe, on a affaire à quelques temps morts et des longueurs. Rien de très méchant, mais quand on se souvient du sans-faute en inspiration du précédent album, le contraste est quand même bien présent. Le 4e morceau en est un bon exemple : on a du mal à y trouver un fil directeur convainquant et un bon rendu.

Côté visuel, la pochette est agréable, bien que le cadre central avec le feu aurait pu être dispensé pour mettre en valeur l’arrière-plan, dans un style alors similaire au précédent opus. Cela reste cependant travaillé et en harmonie de tons avec l’ensemble de la pochette. Même chose pour l’ensemble du visuel intérieur. En guise de livret dans un boitier cristal, nous avons un digipack, mais en 8 panneaux, si l’on compte le dessous de CD et le derrière, donc on n’est pas encore trop lésé. Tout baigne dans les mêmes tons marron-jaunes, avec un travail infographique suffisant. L’ambiance Nature n’est d’ailleurs pas moins prégnante qu’à l’accoutumée.

Un bon album en soi, vraiment, qui plaira à n’importe quel fan du style, mais sans tomber dans l’album passe-partout, le manque de rendu dans les compositions laissera les fans un peu sur leur faim…

par Baalberith, le 22/10/2015

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

CELESTIA - Frigidiis Apotheosia: Abstinencia GenesiisMORTIFERA - MaledictiihEPHELES - Je Suis AutrefoisHAKUJA - LegacyMORTIFERA - IV: Sanctii tristhessHARAKIRI FOR THE SKY - Harakiri for the SkyHARAKIRI FOR THE SKY - AokigaharaKATECLYSM - Demo 2007APOPTOSIS - From Fall to Winter SolsticeOV HOLLOWNESS - DiminishedGARLEBEN - HammoniaFOREST OF FOG - Nebelhymnen

D'autres albums d'ambiance Epique/Fantasy recommandés

HIMINBJORG - WyrdIMMORTAL - At The Heart Of WinterSUMMONING - Minas MorgulSUMMONING - Dol GuldurSUMMONING - Nightshade ForestsSUMMONING - StrongholdSUMMONING - Let Mortal Heroes Sing Your FameSUMMONING - Oath BoundSUMMONING - Old Mornings DawnSUMMONING - With Doom We Come ASTARTE - Rise From WithinASTARTE - Quod Superius, Sicut Inferius

Autres chroniques