UNDERDARK

Mourning Cloak

On l’a déjà compris, DEAFHEAVEN fait des émules depuis quelques années. Parmi ceux-ci, le combo anglais UNDERDARK figure en bonne voie pour se démarquer. Ce groupe, dont c’est là le premier essai en cette année 2016, se compose de cinq compères n'ayant aucun précédent musical apparent, bien que cet EP en soit à sa troisième édition physique à ce jour.

Loin d’égaler les qualités musicales des productions du groupe californien, cet EP nous présente un style assez proche, c'est-à-dire comportant des influences Post-Black bien présentes et quelques touches de shoegaze. Le style n’est pas très rapide dans l’ensemble des morceaux, agrémenté de breaks agréables et subtiles. La construction générale n’est pas très travaillée, mais variée et plutôt bien maîtrisée, se démarquant assez visiblement des classiques Black Metal. Alors, certes, ça manque de puissance et de force, bien que la voix soit haineuse et suffisamment mise en avant (c’est l’un des atouts de l’album), sauf quand elle verse dans le Death (cf. troisième morceau), mais l’ensemble est bien fichu et tout à fait crédible. Le rendu mélodique général est de qualité, avec de très bons passages, notamment dans le deuxième morceau.

Côté visuel, encore une similitude avec DEAFHEAVEN, cette fois-ci dans le négatif : il s’agit d’un simple digipack sans livret, entièrement couvert d’un ton violet/mauve très clair, limite guimauve, couvert des paroles et de quelques photos et dessins sans grand intérêt. On appréciera tout particulièrement le "Destroy NSBM" en gros à l’intérieur… Vous l’aurez compris, on passera facilement son chemin sur la partie visuelle ! La pochette à elle seule donne le ton : on n’y comprend pas grand-chose. Du coup, pas de vrai concept à se mettre sous la dent, mais comme souvent avec le Post-Black, ce n’est pas grave, car l’ambiance qui se dégage reste bien crédible : suave et mélancolique. Il faut juste aimer cette ambiance…

Un album à réserver aux fans du genre et qui pêche surtout par un la durée très limitée de cet EP qui n’atteint pas 20 minutes. Le potentiel est là, alors il n’y a plus qu’à attendre l’album.


par Baalberith, le 15/08/2017

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

EMPEROR - In The Nightside EclipseTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritSETH - Les Blessures de L'AmeSETH - By Fire, Power Shall Be...ASTARTE - Rise From WithinASTARTE - Quod Superius, Sicut InferiusVORDVEN - Towards The Frozen StreamsTHYRFING - Valdr GalgaMORGUL - Lost In The Shadows GreyMORGUL - Parody Of The MassLUNAR AURORA - Ars Moriendi

D'autres albums d'ambiance Mélancolique recommandés

SALE FREUX - VindilisSALE FREUX - Adieu, vat !ASTHENIE - Oraison funèbre par le sang et la maladieBAISE MA HACHE - Le Grand SuicideBLOOD STRONGHOLD - From Sepulchral Remains...OWL'S BLOOD - Cold Night of MeditationBLOOD RED FOG - On Death's WingsPROPAST - Věstnik PreispodnjiHYPOMANIE - Calm Down, You Weren't Set on FireSLEEPING PEONIES - Ghosts and Other ThingsBLOOD RED FOG - HarvestSVIKT - I Elendighetens Selskap

Autres chroniques