ULVEGR

The Call of Glacial Emptiness

Tout le monde connait NOKTURNAL MORTUM je crois, mais peut-être moins les projets qui gravitent autour. Si certains sont dispensables d'autres sont loin de l'être, je pense notamment à KHORS (les débuts), YGG et son approche très DRUDKHienne, et évidemment ULVEGR dont il est question ici, side-project de Odalv et Helg. Pourtant cette fois-ci, c'est embêtant de le souligner, mais le projet commence  déjà  à battre de l'aile.

On ne le dira jamais assez mais les débuts d'ULVEGR sont vraiment excellent. Where the Icecold Blood Storms mélangeait admirablement un BM typiquement de l'est, cyclique et hypnotique à souhait, avec un rendu True Black poignant et élitiste du meilleur effet, se permettant même un bel hommage à INQUISITION au passage. Très difficile de rester insensible pour les amateurs du genre. Arctogaia en 2012 continuait le travail, très peu d'évolution, toujours ce BM cyclique qui va à l'essentiel, mais avec une pointe de Heavy supplémentaire déjà, enfin Heavy c'est un grand mot, disons que les guitares se faisaient plus expressives, mais ça restait léger. En réalité, ça annonçait déjà la suite.

Pour ce nouvel album, c'est clairement cet aspect-là qui prend le dessus. Les guitares miaules régulièrement, cassant souvent le rythme, et les riffs poignants des débuts font cruellement défauts. Pourtant sur le forme, aucun réel reproche à faire, même des compliments : La production est vraiment « béton », les vocaux, très en avant, sont d'une puissance rare, et la rythmique sait se faire terriblement furieuse (« Oskorei », « Storm Of Ages », « The Call Of Glacial Emptiness »), comme jamais auparavant. Mais finalement c'est là où le bât blesse, on se retrouve un album qui pousse trop sur la forme, avec un rendu « Metal » très prononcé, en oubliant le « Black » de son étiquette, soit le fond du problème. Bien sûr, ce n'est pas le zéro pointé, le groupe arrive encore à se faire prenant, il a quelques bons passages ensorcelant (« With The Heritage Of Fallen Forgotten (Ones) », la deuxième partie du titre éponyme qui rappelle fortement NOKTURNAL MORTUM sur The Voice of Steel, etc.), mais cela reste très anecdotique, cet album nous transporte qu'à de trop faibles occasions, sur de trop courtes périodes, rendant l'ensemble assez quelconque une fois l'écoute terminée. Dommage, pour une fois que l'artwork et le packaging sont loin d'être négligés...

Au final, un album correct, mais limité. Quand on connait le passé du groupe on est en droit d'en attendre plus et c'est ce qui explique cette note un peu sévère. Si vous découvrez ULVEGR, préférez les deux premiers, cet album ne met pas en valeur son véritable talent. J'ai peur pour la suite maintenant...

par Blaise, le 02/09/2014

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

AFSKY - SorgONIRISM - The Well of StarsLOTH - ApocrypheLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnSUNKEN - DepartureSADNESS - LeaveULG - WindarkRUNESPELL - Unhallowed Blood OathPURE WRATH - Ascetic EventideASTRAL PATH - An Oath to the VoidSOLBRUD - VemodSOLBRUD - Jaertegn

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

ANTLERS - Beneath.Below.BeholdBORKR - AmberDRUDKH - Autumn AuroraULVEGR - ArctogaiaAGALLOCH - The MantleNORDWIND - Nordwind / Walk to the WoodsALDA - :Tahoma:FIRN - Edge of Another WorldVALLENDUSK - VallenduskWINTERFYLLETH - The Threnody of TriumphGALLOWBRAID - Ashen EidolonWOLVES IN THE THRONE ROOM - Two Hunters

Autres chroniques