UDYR

Asaheim

Physiquement en France mais spirituellement en Norvège, UDYR sort en 2011 sa première démo, Asaheim. Un premier essai en rien novateur, mais qui révèle un bon potentiel - à défaut d'une maturité pas encore assez présente.

Le groupe oscille entre un black metal mélodique, aux accents épiques et mélancoliques, et un black metal symphonique typiquement influencé par EMPEROR. Une petite nappe de synthé qui nous projette directement en terres enneigées, puis une lead toute en mélancolie : la démo commence sur les chapeaux de roues avec le contemplatif « Pa Overgrodde Stier », bien réussi dans son genre. Outre la qualité évidente de cette première composition, on remarque qu'UDYR réussit à éviter l'écueil du black symphonique : le clavier omniprésent qui absorbe totalement les guitares. Ici, à la manière d'un EMPEROR, les grattes ont la belle place, et les claviers viennent simplement et d'une belle façon appuyer les mélodies riffesques de Herjann. Une petite accélération salvatrice par-ci, un break norvégien jusqu'à l'os par-là ; ce premier  morceau est vraiment une réussite, et c'est sans aucun doute le meilleur de l'album.

Le soufflet retombe assez rapidement avec un « Kongeblod » assez médiocre, franchement j'aurais préféré une démo raccourcie de quelques minutes sans ce titre. Heureusement, la suite est tout de même meilleure et si l'on n'atteint pas la qualité du premier titre, certains passages comportent vraiment des qualités. La conclusion de « Asaheim » par exemple est une réelle réussite, une lead guitare entêtante sur fond de nappe de clavier - clavier qui n'est toujours pas envahissant, juste ce qu'il faut là où il faut pour instaurer une bonne ambiance. La suite est du même acabit, avec un « Froids Ebats » vraiment sympathique, varié et réussi, et un « Pa Verdens Topp » survolté et excellent, malgré un passage atmosphérique franchement mal amené. La balance des instruments est toujours bonne à tous les niveaux ; chaque chose est à sa place. Franchement, pour une démo auto-produite, il n'y a pas grand chose à redire sur la production, à part qu'elle est peut-être encore un peu lisse et manque de caractère.

Cette première démo, même si elle comporte quelques longueurs et manque encore de maturité dans la composition, est assez prometteuse. Je la conseille fortement aux amateurs de vieilleries mélodico-symphonico-norvégiennes des 90's, et vous ensuis de bien faire attention à ce groupe, qui avec plus d'expérience pourrait bien tout casser. Vivement l'album pour le constater !

par Jankowitch, le 12/05/2011

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

F41.0 - BürdeDARKENHOLD - Memoria SylvarumASMUND - WillCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysVINDLAND - Hanter savetSANCTUAIRE - Le Sang sur l'AcierWIEGEDOOD - De doden hebben het goedSLAEGT - Beautiful and DamnedORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoBAISE MA HACHE - Le Grand SuicidePAGAN BLOOD - Lords of the SeasWYRMS - Morcar Satoric - Les VI Chemins du Crépuscule

D'autres albums d'ambiance Nordique recommandés

ORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoNOCTEM CURSIS - Nocturnal FrostHAGL - IrminsulOLD WAINDS - NordraumBURZUM - BelusANGANTYR - UlykkeANGANTYR - ForvistANGANTYR - SvigGOATMOON - Stella PolarisSATANIC WARMASTER - FimbulwinterMORRIGAN - HeadcultMOONSORROW - V: Hävitetty

Autres chroniques