TRIST

Hin-fort

Véritable OVNI de la scène Black Metal atmosphérique, TRIST nous offre ici un deuxième album qui lorgne tellement sur l'ambient que le terme de Black metal atmosphérique ou minimaliste retenu ici pour cette chronique pourrait paraître exagéré. En effet, aucune voix black et de très longues plages ambient envahissent l'album. D'ailleurs, l'« album » est en fait un double album de près de deux heures divisé en un premier CD (Hin) un peu plus "black metal" et un deuxième (Fort) carrément ambient.

Difficile donc de proposer une chronique musicale d'une telle œuvre, surtout quand on devine à quel point sieur Aran, chef de file du peut-être disparu (mais je n'espère pas !) excellent combo LUNAR AURORA, a voulu que cet album soit tout sauf de la musique. En effet, sur le deuxième CD, aucune véritable musique, seulement des plages d'ambiances avec des claviers et des interventions vocales.

Sur le premier, on a le droit à quelques passages black on ne peut plus linéaires et redondants qui se noient dans l'atmosphère des claviers qui surplombent. Le plus fort, c'est que ces passages sont justement très pertinents, c'est là que l'on reconnaît le talent de LUNAR AURORA pour nous pondre des riffs et des ambiances bien pesées ! C'est enivrant, presque psychédélique, et on n'en est nullement gêné.

Alors que dire ? Juste que c'est peut-être un peu du gâchis. Gâchis car comme je l'ai dit (ou laissé comprendre), seul Hin possède un intérêt et que comme l'a fait après un groupe comme AUSTERE, je ne vois pas trop l'intérêt de balancer des longs morceaux ambient super linéaires. Cela ne s'écoute pas, cela ne s'entend d'ailleurs pas toujours non plus, c'est seulement, pour ma part, du remplissage de CD. A ce titre là, ils auraient pu faire quatre ou cinq CDs comme le second, cela n'aurait pas été très difficile ! Il aurait été, je pense, bien plus crédible et efficace de ne faire qu'un CD en écourtant considérablement Hin (rien que le temps d'attente, si on peut dire, avant le début du passage Black Metal sur Hin est déconcertant !), quitte à rajouter quelques passages de Fort pour compléter. On s'en serait sorti avec un CD de trois quarts d'heure, voire un peu plus, qui aurait été bien plus probant et qui aurait mérité une autre note que celle que j'ai donnée.

Pour finir, je trouve que la pochette (qui n'est en fait pas vraiment la pochette de l'album) révèle bien ce que représente cette œuvre : un voyage de l'âme dans l'au-delà, ce qui n'est guère étonnant quand on a lu l'interview que j'ai faite de Sindar (LUNAR AURORA) il y a quelques années (à lire sur PostChrist) : ces musiciens sont clairement axés sur le côté sombre de l'âme et la vie après la mort, les fantômes, etc... Ce n'est apparemment pas juste un concept !

A écouter pour comater le soir ou dans son lit, mais certainement pas pour la musique !

par Baalberith, le 18/11/2009

D'autres albums de Black Metal minimaliste recommandés

URFAUST - Der Freiwillige BettlerURFAUST - Trúbadóirí Ólta an DiabhailURFAUST - Verräterischer, nichtswürdiger GeistURFAUST - EinsiedlerSALE FREUX - Adieu, vat !BLACK FUNERAL - Belial ArisenENBILULUGUGAL - Noizemongers for Goatserpent

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

LEVIATHAN (Swe) - Far Beyond The LightCLANDESTINE BLAZE - Deliverers Of FaithULVER - Bergtatt - Et Eeventyr I 5 CapitlerMORKEKUNST - MørkekunstKARGVINT - Once Killed SoulsPEST (Swe) - DauðafærðSHINING - I - Within Deep Dark ChambersSHINING - V - HalmstadMORTUALIA - MortualiaANGANTYR - HaevnMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Make a change...kill yourselfCRAFT - Void

Autres chroniques