TRANSCENDING BIZARRE?

The serpent's manifold

Groupe grec aujourd'hui inactif, TRANSCENDING BIZARRE? aura sorti trois albums au cours de sa décennie d'existence (2000 - 2010). Trois albums qui s'inscrivent dans un genre assez particulier, à savoir du black metal symphonique avant-gardiste. Ce deuxième album, The serpent's manifold est un bon résumé de ce dont est capable le groupe, à égale distance d'un premier disque (The four scissors) partant dans tous les sens - parfois jusqu'au mauvais goût, et d'un dernier (The misanthrope's fable) un peu plus convenu mais synthèse des deux premiers. 

Le groupe possède en tout cas un nom adéquat, la musique proposée étant assez originale, croisement expérimental d'un DIMMU BORGIR période symphonique et d'ARCTURUS récent pour faire court. Musique technique, blasts, voix claire, instrumentations classiques, growls et ambiance fête foraine sont les ingrédients (liste non exhaustive) mélangés dans cette joyeuse mixture. L'énoncé de cette liste devrait déjà vous orienter vers un a priori positif ou négatif selon vos préférences personnelles. La musique reste tout de même loin d'un EPHEL DUATH niveau inaccesibilité. Cet album est probablement le plus facile d'accès du groupe, à écouter donc en priorité si vous désirez vous faire un avis.

Au détour des 47 minutes de cet album, on croisera donc outre les nécessaires guitare, basse, batterie : violons, synthés (parfois sonnant très metal progressif) et flûte. Ne vous attendez pas à un voyage de tout repos, les pistes étant parfois assez dures à suivre dans leur développement, avec des changements de rythme à ne plus savoir qu'en faire. Pour le coté symphonique, on appréciera les passages typées bande originale de film ("Irreversible", "Dimension Hell", "Cell") qui émaillent les pistes, démontrant un réel talent de composition.

On oscille là entre une ambiance sombre et quelque chose de plus grandiloquent et épique. Le dépaysement est garanti pour peu que l'on soit dans une atmosphère propice (écoute au casque fortement conseillée). Il faut noter également la somme de travail assez conséquente que cela laisse transparaître. 

Les pistes gardent tout de même une certaine violence et le rythme sait se faire plus rapide. La voix elle n'est pas particulièrement transcendante si je puis dire, pas particulièrement haineuse et ne véhiculant guère d'émotions, avec une influence death que je goûte assez peu ; elle fait le boulot sans être un point fort assurément.   

La profondeur sera alors plutôt à chercher dans les orchestrations et les harmonies qui se complètent efficacement, à condition de ne pas être allergique aux influences néoclassiques et aux performances techniques au clavier et à la guitare. On découvrira alors d'excellents morceaux : "Irreversible", "The serpent's manifold","The Music of the Sphere", "Cell". 

Les points forts de cet album sont en effet ces mélodies de guitares bien pensées et des orchestrations d'une grande qualité. Au rang des satisfactions, également, la production de l'album, claire et bien équilibrée pour faire justice à l'ambiance que le groupe essaye de développer. 

Du coté des points faibles, la trop grande variété peut rendre difficile la digestion du disque dans son ensemble. La côté démonstratif peut vraiment agacer, bien qu'on sente qu'ils auraient sans peine pu faire pire. Certains passages très prog metal irriteront les moins habitués du genre, et éloignent l'ensemble du giron purement black metal. Le concept développé est assez peu précis, et en dehors d'un délire cosmico-psychologique, difficile d'y déceler quoi que ce soit. 

Au final ceux qui voudraient approfondir leur connaissance du genre, y découvriront un disque original et très bien exécuté qui s'apprécie au fil des écoutes. 

par obsoletedream, le 26/05/2017

D'autres albums de Black Metal avant-gardiste recommandés

BLUT AUS NORD - 777 - Sect(s)ARYOS / REGNANT AND THRALL - A Célébration to Lilith von SiriusENSLAVED - Axioma Ethica OdiniPESTE NOIRE - Folkfuck FolieTHE RUINS OF BEVERAST - Foulest Semen Of A Sheltered EliteWOLD - FreermasonryWOODS OF INFINITY - Frozen NostalgiaSIGH - Ghastly Funeral TheatrePENSEES NOCTURNES - GrotesqueSIGH - Hail Horror HailWOODS OF INFINITY - HamptjärnPSYCHONAUT 4 - Have a Nice Trip

D'autres albums d'ambiance Cosmique recommandés

GRIEVANCE - The Phantom NovelsPLANETSHINE - Way to NowhereBLUT AUS NORD - Memoria Vetusta III: Saturnian PoetryBLÅKULLA  - Darkened by an Occult WisdomCOSMIC CHURCH - YlistysLEVIATHAN (USA) - True Traitor, True WhoreARCKANUM - HelvítismyrkrBLOOD OF KINGU - Sun in the House of the ScorpionORANSSI PAZUZU - ValonieluONIRISM - The Well of StarsNUMENOREAN  - HomeFALAISE - My Endless Immensity

Autres chroniques