THROES OF DAWN

Quicksilver Clouds

Pour beaucoup, cette nouvelle sortie n’était pas forcément attendue, ce qui n’était pas mon cas. Etant fan de THROES OF DAWN depuis la première heure et ayant fait le forcing en pub pour leur compte auprès des fans depuis le début de PostChrist, j’avais été très atteint par le split du groupe et d’autant plus enthousiaste lorsque j’ai appris que celui-ci se reformait…

Alors que dire de ce nouvel opus ? Et bien tout d’abord qu’il est quand même assez différent de ce à quoi nous avait habitué le groupe jusque là : quelque chose d'un peu plus moderne dans l'approche. Ce n’est pas déroutant pour qui a bien suivi l’évolution, notamment avec le précédent album, également composé par l’ancien guitariste, à présent uniquement claviériste, Jani Heinola, mais leur orientation s’est cette fois-ci définitivement orientée vers l’atmosphère et la mélodie dépourvue de violence. Ceci jusqu’à la voix qui reste (sur cet album pour la dernière fois !) encore bien Black. Elle est pourtant moins présente et surtout moins belle que sur les deux albums précédents : la dualité voix black déchirante / musique calme et lente s’est envolée pour quelque chose de définitivement plus TIAMAT, presque Doom Metal dans la démarche structurelle de la musique. D’ailleurs, il y a une certaine déception niveau voix, car les voix claires sont très présentes et pas terrible du tout : un peu trop surfaite, et ce bien que cela colle au concept très "soporifique-Nature", elle fait écho à une voix Black également moins belle et puissante.
Au point de vue de la musique à proprement dit, on notera le remplacement du batteur, du guitariste soliste et du bassiste par d’autres membres de groupes comme ...AND OCEANS ou ENOCHIANT CRESCENT. Ils possèdent un bon niveau, c’est certain, mais on ne retrouve pas le doigté d'un Toni ou la subtilité du jeu de l’ancien batteur. Pourtant on ne peut rester insensible devant la qualité des guitares, notamment du long et superbe solo sur le morceau éponyme...

Enfin, le visuel suit aussi cette logique de modernisation : on sent la patte des designers modernes du début des années 2000. Spécial, mais pas mauvais en soi.

Que penser de ce nouveau TOD alors ?

Et bien qu’avec cette orientation il perdre un peu de leur intégrité, de ce qui avait fait leur force (voix déchirante / musique calme, comme je l’évoquais) pour un Black Metal qui n’en est presque plus un. Cependant, n’allez pas croire que le groupe a perdu son talent ou que cet albumest grevé de linéarités musicales et marqué par le sceau de la banalité. Non, il y a toujours cette touche personnelle qui est agrémentée de très beaux passages au niveau du rendu des compos et des instruments, grâce à de très belles mélodies. La structure musicale est aboutie bien que peu complexe et la mélodie omniprésente. Ainsi, mon seul regret se situe dans un côté un peut trop artificiel (concept et surtout voix, quelques samples), qui colle bien au style mais qui pourrait être aisément remplacé par quelque chose de plus "naturel", organique.

Bon, tirons visiblement un trait sur le passé et acceptons cet opus comme il se doit : une évolution (non définitive selon les propres dires du chanteur) qu'a assumé TOD avec grand brio. Bravo pour cela !

par Baalberith, le 28/03/2009

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ANTLERS - Beneath.Below.BeholdTHIASOS DIONYSOS - SatyrDRAUGNIM - Horizons LowBORKR - AmberOSCULUM INFAME - Dor-Nu-FauglithMOTHER DARKNESS - One Hundred Years of EmptinessAUSTERE / ISOLATION - BleakDRUDKH - Autumn AuroraKALMANKANTAJA - WaldeinsamkeitENTHRONED - Prophecies of Pagan FireERED WETHRIN - Tides of WarVINTERSORG - Ödemarkens Son

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

FROM THE SUNSET, FOREST AND GRIEF - ...Empty, Cold & Forgotten... FINSTERFORST - ...Zum Tode HinALDA - :Tahoma:ANTLERS - A Gaze into the AbyssFOREST OF FOG - AbgründeZURIAAKE - Afterimage Of AutumnBORKR - AmberLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnLOTH - ApocrypheULVEGR - ArctogaiaENISUM - Arpitanian LandsPURE WRATH - Ascetic Eventide

Autres chroniques