THOTH

Zamglenie

La Pologne est un pays qui a vu naître nombreux de groupes qui me sont chers. Je pense bien sûr au début de BEHEMOTH, mais je passe toujours de bons moments : GRAVELAND, SELBSTMORD, OHTAR, INFERNUM, DARK FURY... Donc, je ne pouvais pas passer à côté de THOTH puisqu’il regroupe des musiciens jouant ou ayant joué dans ces formations.
 Cependant, Darken a été plus influent et plus actif dans la composition des titres que les autres protagonistes. Les morceaux ont une forte odeur de GRAVELAND. D’abord on retrouve des riffs répétés créant un hypnotisme « réel ». C’est à dire que contrairement à certains groupes, ce n’est pas seulement une tentative ratée se résumant à des riffs tournés boucle, mais que l’auditeur se retrouve vraiment emporté par la musique tourbillonante. Ensuite, le rythme est lent, et il ne faut pas s’attendre à retrouver la hargne des OHTAR et compagnie. Enfin, la ressemblance est due aux vocaux de Darken. On a droit à ses râles habituels, ses effets de voix grave aux syllabes trainantes.
 Malgré ces points communs, la musique diverge sur plusieurs points et justifie l’existence du groupe. Le son de la batterie est très éloigné. Plus classique ici, l’instrument ne martelle pas à la GRAVELAND et, même si la pochette voudrait nous faire croire le contraire, on est bien loin des champs de bataille asgardiens. D’ailleurs on ne trouve aucune apparition de choeurs de Valkyries ! THOTH est bien plus doux, et sa musique nous donne l’impression d’être enveloppé dans une brume épaisse. Une brume formée d’ambiant et de dépressif léger, rappelant à plusieurs reprises BURZUM
Les paroles parlent évidemment de suicide, de mort, de souffrance et de brouillards... Mais sans grande originalité cependant... On peut en profiter en deux langues dans le livret : le polonais (je présume) et l’anglais. C’est une bonne initiative pour ceux qui aiment comprendre de quoi cause un groupe.
Il y a par contre des faiblesses à cet album, dont les plus grandes sont la ressemblance entre les titres, et leur trop grande accessibilité. Il suffit de très peu d’écoutes pour faire le tour de ces 35min (9 titres), et on n’a pas nécessairement de grandes raisons d’y revenir. Les plaisirs procurés par THOTH sont donc un peu trop éphémères pour rendre accro.

file:///F:/TUP/!!!/music/Thoth%20-%20To%20Tylko%20Jesien.mp3

par Sakrifiss, le 07/03/2011

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

AFSKY - SorgONIRISM - The Well of StarsLOTH - ApocrypheLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnSUNKEN - DepartureSADNESS - LeaveULG - WindarkRUNESPELL - Unhallowed Blood OathPURE WRATH - Ascetic EventideASTRAL PATH - An Oath to the VoidSOLBRUD - VemodSOLBRUD - Jaertegn

D'autres albums d'ambiance Dépressive/Suicidaire recommandés

THE ARRIVAL OF SATAN - Vexing VersesLYRINX / ELYSIAN BLAZE / D.O.R - Universal AbsenceWOODS OF DESOLATION - Torn Beyond ReasonAUSTERE - To Lay Like Old AshesTHY LIGHT - Suici.De.pressionUR / SENTIMEN BELTZA / OSTOTS - SplitDODSFERD - Spitting with Hatred, The Insignificance of LifeFORGOTTEN TOMB - Songs To LeaveGRIEFLOSS - RuinerLIFELOVER - PulverNYKTALGIA - PeisithanatosNYKTALGIA - Nyktalgia

Autres chroniques