THE TEMPLE OF THE MIST

Into the Tombs of Time

Fraichement formée en 2015, THE TEMPLE OF THE MIST regroupe deux polonais assez actifs de la scène puisqu'on les retrouve notamment dans SYTRIS, ABUSIVENESS, XAOS OBLIVION, DEMONIC SLAUGHTER, etc. Bref, les types ne parent pas de zéro, et ça se sent. Niveau inspiration en revanche, c'est un peu plus limité, même si la qualité est là.

Bon, j'avoue, je l'ai acheté pour la pochette. Je sais, c'est mal. Un peu pour le label aussi, Witches Sabbath Records a sorti des bons trucs récemment (BLOOD STRONGHOLD, THE WANDERER...), donc en bon aventurier des sorties BM obscures et inconnues, je lui ai fait confiance. J'aurais mieux fait d'écouter les recommandations de Donovan dans La Dernière Croisade : « Faites attention professeur Jones, n'ayez confiance en personne. », raté. J'exagère mais ce n'est pas si horrible, c'est même bon parfois, c'est juste trop limité pour avoir un intérêt.

Ce qui me plait déjà c'est la rythmique galopante et une grande rudesse dans l'approche qui rappelle avec plaisir certaines réalisations de GRAVELAND ou simplement certaines formations polonaises (en même temps pour des polonais... je ne prend pas trop de risque là). Mais un peu seulement, il ne faut pas exagérer, c'est d'ailleurs une limite. Il y a aussi cette voix typique de l'est, bien rugueuse, bien grave, et surtout bien slave. Très appréciable. Simplement, malgré ces quelques qualités et parfois de bonnes progressions dans les ambiances et les mélodies (« Energy Matter »), ça manque vraiment de hauteur et d'intensité. Pour du black atmosphérique, c'est vraiment limitant. Le groupe reste fixé au sol alors qu'on sent ses capacités à décoller. Un autre soucis aussi : certaines mélodies relèvent plus de la branlette de manche qu'autre chose (« White Mountains », etc.) —  un peu comme Zakk Wylde chez BLS voyez, je dis ça pour les habitués —  si bien que l'on ne ressent strictement rien à leur écoute. Dommage. Pourquoi venir gâcher des compositions à la base pourtant solide ? Mystère, en tout cas on est loin de l'extase et on n'y revient finalement pas.

En bref, un album moyen qui attire par sa pochette mais ne donne pas envie de rester pour sa musique, malheureusement. Malgré quelques qualités, force est de constater que THE TEMPLE OF THE MIST ne marquera pas les esprits avec cet album. Peut-être se cherchent-ils encore.

par Blaise, le 19/08/2015

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

SUMMONING - Oath BoundEMPEROR - In The Nightside EclipseBURZUM - Hvis Lyset Tar OssSUMMONING - Let Mortal Heroes Sing Your FameDRAPSNATT - Hymner Till UndergångenSUMMONING - Old Mornings DawnLYRINX / ELYSIAN BLAZE / D.O.R - Universal AbsenceWOODS OF DESOLATION - Torn Beyond ReasonBLUT AUS NORD - Memoria Vetusta I: Fathers of the Icy AgeSATYRICON - The ShadowthroneHECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...HECATE ENTHRONED - Dark Requiems And Unsilent Massacre

D'autres albums d'ambiance Epique/Fantasy recommandés

THIASOS DIONYSOS - SatyrERED WETHRIN - Tides of WarEQUILIBRIUM - Turis FratyrMIRZADEH - The Creatures Of LoviatarBLACK MESSIAH - First War of the WorldNECROFEAST - SoulwindsSUMMONING - Minas MorgulSUMMONING - Nightshade ForestsESCHATON - UnshakenFHOI MYORE / WYRMS - Les Limbes Pourpres / Mehxôhorr - Les IV Dimensions CosmogoniquesMACABRE OMEN - The Ancient ReturnsHYPERION - Seraphical Euphony

Autres chroniques