THE SKADEN

You Will Hope I Had Died

Eminent acteur de la scène française et reconnu principalement pour son groupe MYSTIC FOREST, Stefan Kozac nous présente ici la nouvelle version de son groupe EIKENSKADEN, à l'occasion renommé THE SKADEN, avec cet album You will hope I had died.

Et le nom n'est pas le seul à avoir changé. Stefan nous propose ici une musique bien éloignée du black mélodique à production minimaliste et boîte à rythme qu'il servait sur les anciens opus. Changement d'influences, changement de prod, changement de type de compositions (bien que quelques ressemblances se font occasionnellement ressentir sur les guitares). Un black metal plus distillé que sur les anciens albums, et même quasiment absent sur certaines chansons, à part au niveau de la voix. La production est nettement meilleure, et je dirais même parfaite : chaque instrument est audible, la musique respire. Le fond aussi est modifié ; si EIKENSKADEN exploitait un certain côté « romantique », il est ici mis de côté au profit d'ambiances mélancoliques et très reposantes.

Cet opus respire la maîtrise, le professionnalisme, la confiance en soi et la maturité. Si un disque comme The Last Dance d'EIKENSKADEN semblait brouillon, peu solide, ici tout est maîtrisé du début à la fin. Des envolées electro de « The Suicide of Thoughts » et « White Noise in a monochrome Night », à l'incorporation de cuivres et autres instruments à vents  très bienvenue, en passant bien entendu par les éléments black : tout est à sa place.

On retrouve des atmosphères posées rappelant fortement le post-rock de groupes comme SIGUR ROS, très relaxantes et pleines d'émotions, mêlés à des passages black metal (très) mélodique (« Kisamara ha ore no shi wo nozomu », scandé en japonais par Mami Matsushima) qui ne vont pas sans  faire penser aux meilleurs moments d'HYADNINGAR, et de très belles parties atmosphériques. La comparaison la plus logique semble être à faire avec AGALLOCH : ambiances similaires et mélanges du même genre. On peut noter des ambiances japonisantes sur « A peaceful Moment » et « Grand Final » tout à fait intégrées à la musique. Il est aussi nécessaire de souligner le très bon boulot de Stefan à la batterie, au jeu très varié et tout à fait adapté, très loin de la boîte à rythme répétitive et énervante présente sur EIKENSKADEN. La voix quant à elle reste plus ou moins inchangée par rapport aux albums antérieurs, quoique plus audible ; un peu dérangeante au début car assez en désaccord avec cette musique reposante, mais au final très plaisante. Cette voix et la basse vrombissante en overdrive permettent d'opérer une rupture avec un ensemble plutôt très mélodique et calme.

Cet album respire à la fois la fraîcheur d'un jeune groupe plein d'ambition, et la confiance en soi et la maturité d'une formation ayant de l'expérience. Une grande bouffée d'air frais dans un milieu black metal qui a tendance à se répéter et à se conformer volontairement ; THE SKADEN prouve que cette volonté est totalement obsolète et que l'avenir réside dans le changement. La seule critique pouvant être évoquée est celle de la longueur : 38 minutes, on en demande encore. Avis à ceux qui pensent que le black metal doit rester pur et inchangé : n'écoutez pas You will hope I had died. Aux autres : c'est une pièce indispensable.

par Jankowitch, le 13/06/2010

D'autres albums de Black Metal avant-gardiste recommandés

TRANSCENDING BIZARRE? - The serpent's manifoldORANSSI PAZUZU - VärähtelijäORANSSI PAZUZU - ValonieluPSYCHONAUT 4 - Have a Nice TripARYOS / REGNANT AND THRALL - A Célébration to Lilith von SiriusGERM - LossARYOS - Les Stigmates d'HécateARYOS - Prophétie AcideARYOS - Maître des Dominations CérébralesSOLEFALD - The Linear ScaffoldPENSEES NOCTURNES - GrotesqueJANVS - Vega

D'autres albums d'ambiance Psychologique recommandés

LUTOMYSL - De ProfundisCLANDESTINE BLAZE - Falling MornumentsLES CHANTS DE NIHIL - Propagande ErogèneONDSKAPT - Draco Sit Mihi DuxLURKER OF CHALICE - Lurker Of ChaliceLES CHANTS DE NIHIL - La Liberte Guidant le Fer SHOGGOTH - Pandemia Of HatredANTAEUS / AOSOTH - Wrath Of The EvangelikumWOLOK - Servum PecusPURITAS VIRGINUM - Décennie de SouffranceABSOLUTUS - Pugnare In Iis Quae Obtinere Non PossisANTAEUS - Cut Your Flesh And Worship Satan

Autres chroniques