SUL AD ASTRAL

Súl ad Astral

A l'origine one-man-band new-zélandais, SUL AD ASTRAL est devenu un duo depuis que le géniteur du groupe a déménagé aux Etats-Unis et s'est adjoint un chanteur. Après un single, le groupe a donc sorti cette année son premier véritable produit (et album) d'un peu plus de 51 minutes d'une musique à la fois shoegaze et Black Metal, qui n'invente rien mais assume son style sans problème...

A travers 9 morceaux compris entre moins de 4 minutes et plus de 9, le groupe développe une musique plutôt riche pour le style, notamment dotée d'une construction musicale irrémédiablement variée. Pas mal de breaks, des passages bien rapides et d'autres bien plus lents ; des changements de rythmes donc nombreux, mais tout cela est maîtrisé avec suffisamment de talent. Le 1er morceau, instrumental, en est un bel exemple. Rien de très technique donc, évidemment, mais de cette musique contrastée ressort une subtilité intéressante qui n'oublie pas le rendu musical. Reste que les voix claires sont peu judicieuses, trop mises en avant quand elles sont présentes (rarement quand même). Bref, elles nuisent plus qu'autre chose au rendu musical. Dans l'ensemble, les compositions sont inspirées et agréables, mais aucune mélodie n'empoigne vraiment l'auditeur malgré quelques bons riffs typiquement dans la veine de ce que l'on appelle le « post Black Metal ». Les fans de ce style apprécieront, à n'en point douter, ce qui l'honnissent seront à quoi s'en tenir.

Grand dommage que le visuel ne soit pas très travaillé et complet : il s'agit d'un simple digipack sans livret dont le seul véritable intérêt est de proposer un visuel général plutôt homogène dans les tons bleutés. Un peu énigmatique et sombre à l'instar de la pochette (qui ressemble d'ailleurs fortement à celle de Eternal Turn of the Wheel de DRUDKH), le concept ne brille pourtant pas toujours parfaitement car par moments l'immersion musicale n'est pas assez profonde pour l'auditeur. L'ambiance générale reste malgré tout de qualité et on serait malhonnête de venir dire que rien ne ressort de cet album !

Un album donc au potentiel réel qui souffre d'un peu d'approximations et de finition, mais certainement pas d'intérêt.

par Baalberith, le 13/07/2013

D'autres albums de Black Rock Metal recommandés

LANTLOS - LantlôsLIFELOVER - PulverDEAFHEAVEN - New BermudaSVARTI LOGHIN - Drifting Through the VoidTRNA - Lose Yourself to Find PeaceTRNA - EarthcultIN LUNA - Forgotten LivesDEADWOOD - Picturing a Sense of LossFALAISE - My Endless ImmensityMARUNATA - Réminiscence

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

MIST OF MISERY - Shackles of LifeAFSKY - SorgULG - WindarkRUNESPELL - Unhallowed Blood OathDEADWOOD - Picturing a Sense of LossWHITE DEATH - White DeathSARKRISTA - Summoners of the Serpents WrathDARK SONORITY - KaosrekviemCLANDESTINE BLAZE - Fist of the Northern DestroyerCLANDESTINE BLAZE - City of SlaughterDARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyAU CHAMP DES MORTS - Dans la joie

Autres chroniques