STUTTHOF

Towards Thy Astral Path

Après une intro très atmo, linéaire et sans grand intérêt, les Grecs de STUTTHOF entrent dans le vif du sujet : ambiance et Black Metal atmosphérique, voilà les deux caractéristiques de leur musique…

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, Stutthof est un camp de concentration en Pologne (le 1er à avoir été construit en dehors d’Allemagne par les Nazis) : cela en dit long sur les idées de ce groupe, même si à première vue (et ouïe), à part le nom du groupe, rien ne vient vraiment cautionner un penchant NS. En tout cas l’ambiance est plutôt sombre et malsaine, mais également guerrière. Bref, dans l’ensemble pas facile de trouver un concept très précis, mais on ne peut nier que l’atmosphère est très bien mise en évidence.
Musicalement, il s’agit d’un bm bien atmo avec des guitares parfois complètement relayées en arrière fond sonore, afin d’offrir au style atmo classique du bm, cette « barrière saturée » si caractéristique. Parfois, les riffs ne sont absolument pas oubliés (ex : morceau 7) et on s’oriente vers quelque chose de plus mélodique. Dans l’ensemble, on pourrait distinguer une première partie d’album plus orientée sur l’atmo et les claviers et une deuxième, davantage tournée vers les guitares. En tout cas, toujours dans une certaine linéarité (qui ne leur porte que rarement préjudice, sauf peut-être dans la deuxième partie du 6e morceau) et une technique instrumentale évidemment assez pauvre, style oblige. Cela ne les empêche pas de varier le rythme, sans jamais verser dans une vitesse exemplaire…
Question voix, rien à redire. Il y a certes pas mal de voix claires, mais très bien utilisées et avec suffisamment d’écho pour être crédible ; bref ce qui aurait pu être un défaut s’avère au final une qualité ! De plus la voix black est haineuse et camouflée, noyée intelligemment dans leur musique, ce qui ne fait que faire ressortir l’ambiance. On dira la même chose des chœurs (ex : morceau 5) qui font ressortir une certaine impression de malaise lié à une certaine puissance que l’on retrouve dans certains samples guerriers (ex : encore le morceau 5).
De plus, les compositions sont loin d’être mauvaises ! L’inspiration est là et de nombreux passages sont dignes d’intérêt, malgré des morceaux qui se ressemblent, il est vrai, un peu trop. Mais saurait-on leur en faire grief ? Je ne crois pas…

Un bon album de bm atmo UG qui ravira tous les fans d’ambiance malsaine, qui accordent tout de même une certaine importance aux compos. Classique mais bien fait : à découvrir donc !

par Baalberith, le 01/11/2012

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

AFSKY - SorgLOTH - ApocrypheSUNKEN - DeparturePURE WRATH - Ascetic EventideSOLBRUD - VemodSOLBRUD - JaertegnPLANETSHINE - Way to NowhereSALE FREUX - VindilisRUNESPELL - Unhallowed Blood OathPURITAS VIRGINUM - Décennie de SouffranceAN AUTUMN FOR CRIPPLED CHILDREN - The Long GoodbyeMACABRE OMEN - The Ancient Returns

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

LEVIATHAN (Swe) - Far Beyond The LightCLANDESTINE BLAZE - Deliverers Of FaithULVER - Bergtatt - Et Eeventyr I 5 CapitlerMORKEKUNST - MørkekunstKARGVINT - Once Killed SoulsPEST (Swe) - DauðafærðSHINING - I - Within Deep Dark ChambersSHINING - V - HalmstadMORTUALIA - MortualiaANGANTYR - HaevnMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Make a change...kill yourselfCRAFT - Void

Autres chroniques