STERBEND

Dwelling Lifeless

Depuis quelques années la scène BM est submergée de nouvelles formations de black dit « dépressif » à la BURZUM ; on ne compte plus les groupes se réclamant d'un Varg. Seulement voilà, il ne suffit pas d'être manchot et de s'égosiller pour rendre un digne hommage à l'illustre personnage et cela STERBEND semble l'avoir très bien compris.

Des trois membres (je passe sur les musiciens de session) qui constituent le groupe, tous officient dans cet autre disciple de BURZUM qu'est NYKTALGIA et de ce dernier (comme du premier d'ailleurs), STERBEND s'en approche fortement à la différence qu'ici les tempi sont beaucoup plus placides.
Cependant il ne faut pas croire que STERBEND est un simple pastiche de BURZUM, le groupe se délecte et régurgite les pans les plus dépressifs de celui-ci et retire les parties les plus « punks » et craspecs pour créer des longs morceaux atmosphériques tous enclin à susciter en vous les émotions les plus délétères. Enfin « tous » serait un peu exagéré puisqu'il faut reconnaître que les traditionnelles intro et outro, quasi identiques, à la limite de l'ambiant, sont très dispensables et n'apportent rien de plus que la musique n'offre déjà.
Mais passons sur ces moindres défauts et revenons-en à l'essentiel. Les aficionados de BURZUM apprécieront qu'on retrouve sur cet album des riffs très proches de ceux de la période pré-Filosofem dans leur agencement mélodique ainsi que des formes musicales assez similaires à celles de BURZUM à la différence des quelques breaks acoustiques qui parsèment les titres et de la tendance à la répétition des riffs ; les autres y verront immanquablement un dénuement de personnalité musicale. Ce mimétisme « vargien » se retrouve jusque dans le timbre de voix de Typhon, hurlé, strident, très expressif, propre à achever les plus déprimés d'entre vous et bien plus maîtrisé qu'a pu l'être celui de Vikernes.
A la différence d'autres formations répondant de la même influence, les musiciens de STERBEND ont l'avantage d'une bonne maîtrise instrumentale et d'avoir bénéficié d'une bonne production (blue house studio oblige), si cela peut être un avantage, car un trop bon son pour une musique si simple peut vite devenir un défaut. En effet, s'il faut bien admettre que dans le BM le son fait office de pupitre fantôme, pour le coup, le son trop lisse et propre de ce brûlot a tendance à enlever à l'impressionnisme et l'éloquence ; il faut être franc, une musique si simple et directe dans ses structures et sa constitution nécessite un palliatif à cette économie de moyens, en gros il faut que ça chlingue, que ça sente la sueur, la crasse et vous l'aurez compris ça n'est pas le cas ici. Bref.
Comme si l'homophonie burzumienne ne suffisait pas, STERBEND s'octroie le luxe d'une cover semblable dans le style aux œuvres de Theodor Kittelsen, illustrateur non officiel de BURZUM, et de son recueil Svartedauen, à savoir un style épuré, figuratif, tout en nuance de gris et très efficace.

En définitive ce Dwelling Lifeless est un - très - bon album et certainement la meilleure révérence qu'il existe aux premiers albums de BURZUM malgré les petits défauts qui chez d'autres seraient un avantage.

par Marek, le 28/03/2009

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

RAATE - Demo IPAYSAGE D'HIVER - Paysage d'HiverMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Make a change...kill yourselfDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessSUN OF THE BLIND - SkullreaderEMPEROR / ENSLAVED - Emperor / Hordanes LandBURZUM - Hvis Lyset Tar OssBURZUM - Det Som Engang VarENTHRONED - Prophecies of Pagan FireANCIENT - SvartalvheimPURITAS VIRGINUM - Décennie de SouffranceSHINING - II - Livets Ändhållplats

D'autres albums d'ambiance Dépressive/Suicidaire recommandés

LIFELOVER - PulverFORGOTTEN TOMB - Songs To LeaveBETHLEHEM - BethlehemPSYCHONAUT 4 - Have a Nice TripAUTUMN’S DAWN - Autumn's DawnGRIEFLOSS - RuinerTHY LIGHT - Suici.De.pressionMYRD - Myrd dig selvMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - FriUR / SENTIMEN BELTZA / OSTOTS - SplitSHINING - II - Livets ÄndhållplatsCANIS DIRUS - A Somber Wind from a Distant Shore

Autres chroniques