SOULGRIND

The Tuoni Pathway

 Si le black metal était un lieu, ce serait une forêt sombre, mystérieuse, dangereuse. Pour d’autres, ce serait peut-être une jungle à la chaleur étouffante, ou alors une chaine de montagnes s’étendant à l’infini. En tout cas, ce serait un lieu hostile, mais visuellement beau. Beaucoup de groupes de BM jouent sur cet antagonisme, et trouvent l’équilibre entre agressivité et mélodies.

 SOULGRIND a essayé d’être de ceux-là très tôt, en intégrant des claviers et des choeurs féminins. L’album de 1997, Whitsongs, reste un modèle du genre, ne tombant pas dans le mièvre et ne prenant pas une ride. Et après quelques albums plus ou moins réussis jouant sur le même mode, le groupe a décidé de sortir de la forêt pour prendre son envol et nous la décrire depuis les cieux. Vu d’en haut, le plus terrifiant des mondes devient encore plus beau, et donne des envies de contemplation. Cette tendance à polir sa musique date surtout de 2005 et de The Origins of the Paganblood qui a entrainé l’ajout de l’adjectif « gothic » à la description de leur black metal.
 Cela fait trois albums maintenant qu’ils sont fidèles à ce style, et que c’est madame qui apparaît plus au micro que monsieur. Elle, c’est encore Whisper Lilith, celle-là même qui nous a bercé dans les années 90 aux débuts de GLOOMY GRIM. Elle vole donc presque toujours la vedette aux vocaux masculins mais sait se faire plus discrète parfois, laissant alors un orage passer dans le ciel bleu de SOULGRIND. En tout cas, il est rare qu’elle soit en retrait, justifiant la signature chez le label « Femme Metal »...

 Eh oui, le groupe n’est plus chez Holy Records et c’est bien le seul changement notable tant SOULGRIND reste fidèle à lui-même. Après 18 ans d’existence, le groupe est devenu stable. Peut-être pépère et pantouflard, mais sincère. Les morceaux sont beaux, avec des touches de piano et de claviers qui ne se demandent pas si ça fait gay ou non. Les musiciens sont devenus des parents matures avec une vie de famille. Ils ont peut-être quitté la forêt, mais ils continuent de l’observer e de la décrire. The Tuoni Pathway n’a pas besoin de discours plus longs, il suffit de voir la pochette pour comprendre ce que renferme l’album...
http://www.myspace.com/soulgrind

par Sakrifiss, le 09/08/2010

D'autres albums de Black Metal pagan recommandés

YE OLDE RELIC - The SeasonsAASKEREIA - Dort, wo das alte Böse ruhtBATHORY - Blood Fire DeathHEIMDALLS WACHT - Westfälischer SchlachtenlärmWINTERFYLLETH - The Mercian Sphere WINTERFYLLETH - The Threnody of TriumphWINTERFYLLETH - The Divination of Antiquity WINTERFYLLETH - The Dark HereafterHEIMDALLS WACHT - Der Untergang der alten Welt HEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel INACHTFALKE - Wotan's ReturnHEIMDALLS WACHT - Nichtorte....oder die Geistreise des Runenschamanen

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

LOTH - ApocrypheLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnSUNKEN - DeparturePURE WRATH - Ascetic EventideSOLBRUD - VemodSOLBRUD - JaertegnSOLBRUD - SolbrudWINDSWEPT - The Great Cold SteppeENISUM - Arpitanian LandsENISUM - Samoht NaraULTAR - KadathVELDES - Ember Breather

Autres chroniques