SLEEPING PEONIES

Ghosts and Other Things

 Vous avez détesté DEAFHEAVEN ? Vous avez trouvé CLAIR CASSIS ridicule ? ALCEST ne mérite pas de vivre ? Eh bien restez quand même avec nous, l'Anglais SLEEPING PEONIES pourrait vous faire enfin apprécier le style.

 Après une demo en 2010, il offre là un album de très courte durée (28mn), mais intense et fort prometteur. Le label Khrysanthoney prouve une nouvelle fois son talent de dénicheur et son intérêt pour le black qui n'en est plus vraiment après avoir distribué les débuts de CLAIR CASSIS et PETRYCHOR.

 Les 8 titres sont « shoegazés » à mort, avec des ambiances emo qui incitent au repli sur soi et sont dénuées de toute agressivité. Ceux qui pensent que le black doit être une force ne trouveront ici que faiblesse, légèreté, voyage spirituel et toute une série d'émotions qui leur donneront la gerbe et leur feront dire que non, ce n'est pas du black, et que oui, Metal Archives a raison de ne pas le référencier ! (Alors que DARK SANCTUARY et ELEND, ça passe...)

 La délicatesse est souvent considérée à tort comme une expression trop gentille pour un fan de metal alors que lorsqu'elle est bien employée, elle permet d'accéder à des sentiments forts. Sur ce Ghosts and Other Things, la musique est certes voisine d'ALCEST, mais les vocaux sont emplis de peine et d'idéaux perdus, loin des envolées claires et soulantes de Neige. Des samples de voix désolées viennent aussi se mêler au carrousel mélancolique. Ces mélanges nous enveloppent dans une bulle agréable mais aussi dérangeante. Beaucoup d'images nous viennent à l'esprit, des images liées à l'éphémère, à la perte de notions, au vide qui nous entoure, au temps qui passe et défait tout...

 C'est mièvre, mais voilà, c'est malgré tout d'une efficacité outrageante qui me conquiert à chaque écoute et me noie dans une honte embarrassante. SLEEPING PEONIES, c'est un film romantique qu'on n'a surtout pas envie d'aimer, mais qui nous fait tirer une larme malgré nous. C'est une larme qui nous rappelle un instant l'enfant déçu que nous avons pu être, l'homme trompé qui a rejeté ses sentiments faibles, les rêves que nous avons mis de côté et qui ont fini par être poussiéreux.

 Et pour en convaincre certains de plonger dans le monde de SLEEPING PEONIES, je rappelle que d'ordinaire je ne me laisse pas autant avoir par ce style avec un 3/6 pour CLAIR CASSIS, un 4/6 pour DEAFHEAVEN et une note qui aurait été en dessous de la moyenne si j'avais eu à chroniquer Les Voyages de l'Ame d'ALCEST. Malgré sa courte durée, cet album est un bijou. Une dizaine de minutes en plus et ça en faisait un classique du shoegaze / post-rock machin. On espère que ce sera pour la suite !

par Sakrifiss, le 27/03/2012

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

EMPEROR - In The Nightside EclipseTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritSETH - Les Blessures de L'AmeSETH - By Fire, Power Shall Be...ASTARTE - Rise From WithinASTARTE - Quod Superius, Sicut InferiusVORDVEN - Towards The Frozen StreamsTHYRFING - Valdr GalgaMORGUL - Lost In The Shadows GreyMORGUL - Parody Of The MassLUNAR AURORA - Ars Moriendi

D'autres albums d'ambiance Mélancolique recommandés

BLODSRIT - HelvetshymnerHELLSAW - TristANCIENT - SvartalvheimSALE FREUX - VindilisPESTE NOIRE - La Chaise-DyableSALE FREUX - Adieu, vat !ASTHENIE - Oraison funèbre par le sang et la maladieMORTIS MUTILATI - Mélopée FunèbreBAISE MA HACHE - Le Grand SuicideMORTIFERA - IV: Sanctii tristhessBLOOD STRONGHOLD - From Sepulchral Remains...OWL'S BLOOD - Cold Night of Meditation

Autres chroniques