SKYFOREST

Aftermath

Vous allez me dire, dès qu'il y a du Tim Yatras (AUSTERE, WOODS OF DESOLATION, GERM) dans l’air, ma boussole musicale commence à s’affoler ! Et sur ce tout nouveau groupe russe sorti de nulle part, c’est justement le grand Tim qui est aux baguettes et, surtout, au chant Black. Alors, ça présage du bon, surtout que la musique est parfaitement adaptée à son organe…

En effet, les un peu plus de 47 minutes de ce premier album mené par Bogdan Makarov, qui n’en est pas à sa première galette (toujours en tant que homme-orchestre), nous offre un Black Metal très atmosphérique, et même symphonique, dans lequel les guitares s’insèrent bien en second plan et où la batterie est loin d’être absente. Au contraire, c'est précisément l'association des claviers et du jeu de batterie qui fait toute la beauté de cet opus, il suffit d'écouter l'avant-dernier morceau pour s'en rendre compte ! Ca ne vous fait penser à rien ? Evidemment, dès le premier morceau, on est totalement plongé dans une musique extrêmement typé WOODS OF DESOLATION période Torn Beyond Reason, autant dire sur ce que l’on fait de mieux dans le domaine. Les morceaux sont longs, étirés dans une atmosphère suave et prenante, qui développe une certaine linéarité musicale, mais dont le talent pour agrandir l’efficacité mélodique et l’ambiance est omniprésente. Le rythme est donc globalement mid-tempo, avec quelques passages plus rapides et des breaks aussi magnifiques que simples. Le résultat est formidable : des mélodies ravageuses, ensorcelantes, d’où la voix de Tim sort comme un cri de désespoir dans la nuit froide ! Même le 5e morceau avec une voix féminine et masculine est grandiose, me faisant penser assez fortement à une approche de WOLVES IN THE THRONE ROOM sur « A Looming Resonance » (Malevolent Grain), pour moi le meilleur morceau du groupe au contraire de ce que pensent beaucoup de fans. L’efficacité des compositions est sans faille, avec de grands moments, culminant peut-être sur le long 2e morceau ou sur le 6e. Mon cœur balance. On ferme les yeux et la magie fait son effet, c’est certain…

En effet, le concept général de cet album est, vous l’aurait compris, dédié à la nuit et aux forêts, et s’il faut bien dire qu’en dépit de l’absence de visuel (l’album n’ayant encore à ce jour bénéficié d’aucune sortie CD), l’ambiance est excellente. Pas besoin de chercher loin pour être transporté dans le ciel étoilé, juste au-dessus des montagnes enneigées.

Excellent ! Œuvre majeure qui ne peut être ignorée et qui représente à ce jour (2015) pour moi le meilleur album russe, tout simplement.


PS : A noter qu'en raison d'un lobbying intensif de ma part, le CD a finalement été pressé professionnellement au début 2017, limité à seulement 500 exemplaires. Le visuel n'a rien d'extraordinaire, très pauvre même, mais au moins il est possible d'avoir l'opus en version physique. Malheureusement, le remastering de l'album dégrade un peu l'oeuvre d'origine : le son est moins chaud, la voix de Tim ressort moins et la profondeur de l'atmosphère a été sacrifiée au regarde du travail symphonique. Je recommande donc aux fans de rester sur l'oeuvre d'origine (s'ils peuvent encore se la procurer car la version bandcamp du site propose la nouvelle mouture).

par Baalberith, le 16/12/2015

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

ESPHARES - Par delà le fleuve de la mort...WINDRIDER - To New Lands... MESARTHIM - AbsenceHORTUS ANIMAE - Waltzing MephistoCRADLE OF FILTH - Vempire (Or Dark Faerytales In Phallustein)DIMMU BORGIR - StormblastBAL-SAGOTH - Starfire Burning Upon the Ice-Veiled Throne of Ultima ThuleLOVE LIES BLEEDING - S . I . N .OLD MAN'S CHILD - Revelation 666 - The Curse Of DamnationMORGUL - The Horror GrandeurMOONSORROW - Jumalten aikaMIRZADEH - The Creatures Of Loviatar

D'autres albums d'ambiance Mélancolique recommandés

SADNESS - LeaveMARUNATA - RéminiscenceVIOLET COLD - Sommermorgen (Pt. I to III)VIOLET COLD - AnomieVIOLET COLD - Magic NightGRAVSANG - La dine taarer livet begraveURFAUST - EinsiedlerSALE FREUX - VindilisSALE FREUX - Adieu, vat !TRNA - EarthcultTRNA - Lose Yourself to Find PeaceASTHENIE - Oraison funèbre par le sang et la maladie

Autres chroniques