SIRIUS

Spectral Transitions - Dimension Sirius

Ce n'est pas la première fois qu'un groupe démarre bien et se plante ensuite, c'est aussi à la longévité de son talent que l'on distingue un bon groupe d'un groupe moyen. Sur ce coup, SIRIUS montre qu'il n'a pas su se maintenir sur la bonne voie...

En effet, le groupe s'engouffre ici dans une semi-banalité, additionnée d'un côté commercial qui offre une stérilité navrante à ce second album…. Certes, la production est excellente, fruit des très bons studios Akkerhaugen, certes le niveau technique est toujours de qualité, avec des riffs hélas un peu plus Death dans l'ensemble et un clavier un peu moins expressif (disons surtout qu'il ne s'offre plus de grands passages comme sur l'album précédent, dommage), mais la musique est aussi moins dense (même si toujours bien riche en arrangements, car la construction musicale est plus travaillée et complexe) et la voix très décevante (plus grave, plus basique et énervante). Côté rendu des compos : c'est bien moins intéressant que sur le premier album, avec des passages plus lourds et une inspiration générale inerte. Le synthé tente vainement de compenser le manque de rendu de l'album que des structures guitaristiques abouties mais très clichées ne parviennent pas à faire. Le bateau prend l'eau !

Question visuel et ambiance, le constat est encore plus acablant : une pochette moderne et peu inspirée, un peu dans la démarche du dernier EMPEROR, qui reflète très bien l'effort fait par le groupe pour ne pas mettre en scène sa musique. L'ambiance est stérile, sans intérêt donc, à des années lumières de celle offerte sur le 1er album. Ce ne sera donc pas de ce côté que les auditeurs trouveront une raison de s'attacher à ce Spectral Transitions - Dimension Sirius.

Un album qui présente un tout petit peu "de bon", mais quand même très inférieur au précédent. Décidément, SIRIUS aura été (car le groupe signe avec cet album son testament) le groupe d'un album...

 

par Baalberith, le 04/12/2012

D'autres albums de Black Metal avant-gardiste recommandés

NAGELFAR - SrontgorrthLEVIATHAN (USA) - The Tenth Sublevel Of SuicideLURKER OF CHALICE - Lurker Of ChaliceENSLAVED - RuunWOLOK - Servum PecusWOODS OF INFINITY - HamptjärnFURZE - UTDLEVIATHAN (USA) - Massive Conspiracy Against All LifeWOLD - StratificationJANVS - VegaABIGOR - Time is the Sulphur in the Veins of the SaintPENSEES NOCTURNES - Grotesque

D'autres albums d'ambiance Indéfinissable recommandés

OSIRION - ReconquistaAPOPTOSIS - From Fall to Winter SolsticeENSLAVED - Axioma Ethica OdiniPESTE NOIRE - L'ordure à l'état purORTHANC - L'Âge de RaisonMANETHEREN - Solitary RemnantsPENUMBRA - EmanateVIOLET COLD - Desperate DreamsGERM - LossKHORS - ColdFURZE - UTDCATACOMBES - "Le Démoniaque"

Autres chroniques