SIMPLE EXISTENZ

Das Leben Vor Dem Tod

SIMPLE EXISTENZ est le projet solo de Zorn d'EGONOIR, qui est également l'un des maîtres d'œuvre de l'ancien NAGELFAR. Bref, un personnage possédant un sens de la composition, de la musicalité et de l'originalité qui n'est plus à prouver.

C'est justement ce dernier point qui fait l'objet ici de tout le débat. Car d'originalité ce disque ne manque point : à l'image de la pochette et du posing de Zorn : on sent que la musique ne va pas être celle d'un HORNA ou d'un MARDUK. Et c'est bien le cas. Il s'agit ici d'un bm résolument assumé, mais teinté de nombreuses influences musicales, du rock au metal en passant par la pop, offrant un ensemble peu homogène dans lequel les guitares comme les claviers ont leur mot à dire. Le rythme est globalement posé (même très posé), mais évolue dans une construction musicale plutôt variée dans laquelle l'accent est mis sur la subtilité et les effets instrumentaux et/ou vocaux (je veux dire par-là parfois démarqués les uns des autres). Musicalement cela reste pertinent, surtout pour ceux qui font passer la « compétence structurelle musicale » devant le reste, mais pour ceux qui recherchent plus l'inspiration (comme moi), ça reste un peu trop léger. Il y a pourtant çà et là des passages plus inspirés, mais ils sont trop peu nombreux.

Question concept, rien ne se démarque vraiment, mais l'ambiance est loin d'être absente. Certes elle n'est pas servie par une thématique particulière, mais il se dégage quand même quelque chose de crédible de cet ensemble. Les paroles sont, comme à l'habitude de NAGELFAR et d'EGONOIR, en allemand et cela correspond ma foi (et malgré une certaine aversion personnelle pour cette langue) tout à fait. Elles sont utilisées tour-à-tour par des voix féminines, masculines claires et black, dans un ensemble assez hétérogène.

Un premier album à réserver aux plus ouverts d'entre vous, du moins à ceux qui aiment l'ouverture musicale dans le black. C'est très bien fichu dans le genre, il faut l'avouer, mais à mon sens il manque d'inspiration et la trame musicale s'étiole un peu trop, comme souvent dans le bm avant-gardiste. En tout cas, ce genre d'album mérite au moins le respect de l'artiste !

par Baalberith, le 29/05/2010

D'autres albums de Black Metal avant-gardiste recommandés

NAGELFAR - SrontgorrthABIGOR - Time is the Sulphur in the Veins of the SaintENSLAVED - RuunENSLAVED - Axioma Ethica OdiniBLUT AUS NORD - 777 - Sect(s)THE MEADS OF ASPHODEL - The Murder of Jesus The Jew THE RUINS OF BEVERAST - Foulest Semen Of A Sheltered EliteLEVIATHAN (USA) - The Tenth Sublevel Of SuicideLEVIATHAN (USA) - Massive Conspiracy Against All LifeLURKER OF CHALICE - Lurker Of ChaliceSIGH - Scenario IV : Dread DreamsSIGH - Imaginary Sonicscape

D'autres albums d'ambiance Indéfinissable recommandés

NUIT NOIRE - Fantomatic PlenitudeSEELENTOD - The Ageless DynastyAPOPTOSIS - From Fall to Winter SolsticeORTHANC - L'Âge de RaisonFURZE - UTDOLD MAN'S CHILD - Revelation 666 - The Curse Of DamnationSIGH - Imaginary SonicscapeDEATHCULT (Nor) - Cult of the DragonSOL SISTERE - Unfading Incorporeal VacuumENSLAVED - Axioma Ethica OdiniTERRODROWN - Colonize And RegulateNAGELFAR - Srontgorrth

Autres chroniques