SIGH

Scenario IV : Dread Dreams

Principal représentant du black metal japonais et chef de file de la frange décalée du black metal, SIGH frappe très fort en 1999 avec son quatrième opus Scenario IV : Dread Dreams. Après un Hail Horror Hail assez maladroit et en dent de scie, le groupe signe ici une de ses principales œuvres.

L'opus commence - comme toujours pour SIGH - très fort avec un « Diabolic Suicide » qui pourrait faire office de synthèse de l'album. Le titre est composé de riffs black efficaces boostés par les orchestrations au clavier de Mirai, agrémentés de leads heavy et de délires psychédéliques avec de nombreux samples et des voix féminines complètement décalées. S'y ajoutent des passages beaucoup plus lents, sonnant limite doom sur les bords et montrant le côté « horrifique » de ce Scenario IV, déjà maladroitement abordé dans l'album précédent, et tellement mieux réussi ici. Cette ambiance de film d'horreur tantôt grotesque voire kitsch est une des prédominantes de cet album, sur « Infernal Cries » avec ce clavier qui semble tout droit sorti d'un cirque de détraqués, ou également « Severed Ways » dont l'intro à l'orgue rappelle l'ambiance de château hanté transylvanien du second album, Infidel Art, ou encore sur le lent « Imprisoned » dont certains passages sont assez effrayants. « Black Curse » est quant-à elle la chanson la plus sombre de l'album. Toute en lourdeur et en lenteur, les riffs retranscrivent l'horreur qu'on pourrait ressentir à la lecture d'un Lovecraft. Et si vous croyez voir une lueur d'espoir avec ce solo typé musique de plage hawaïenne, détrompez-vous, ce n'est que pour vous enfoncer encore plus, et ces incantations en japonais vous détruiront totalement.

Bien entendu, le côté heavy cher à SIGH n'est pas délaissé sur ce quatrième scénario. Le morceau « In the Mind of a Lunatic » en est certainement le plus représentatif, avec ces riffs de tueurs et ces solos qui ne vont pas sans rappeler le superbe « Hail Horror Hail » de l'album du même nom. Un passage psychédélique vient entrecouper le morceau, qui reprend de plus belles, montant d'un cran dans l'efficacité et le riff brise-nuque. On le retrouve également dans le très bon « Divine Graveyard », avec son solo d'ouverture heavy à en mourir, et ses orchestrations grandiloquentes qu'on retrouvera dans l'album Hangman's Hymn 8 ans plus tard.

Scenario IV : Dread Dreams est donc un condensé du meilleur des trois premiers albums des japonais ; le black metal très lourd de Scorn Defeat, les ambiances kitsch (mais réussies !) au clavier de Infidel Art, le côté heavy et les ambiances horrifiques de Hail Horror Hail. Cet album est également le dernier à intégrer beaucoup d'éléments black, qui disparaîtront presque entièrement sur Imaginary Sonicscape. Une œuvre maîtresse !

par Jankowitch, le 20/09/2010

D'autres albums de Black Metal avant-gardiste recommandés

THE SKADEN - You Will Hope I Had DiedORANSSI PAZUZU - VärähtelijäJANVS - VegaORANSSI PAZUZU - ValonieluFURZE - UTDABIGOR - Time is the Sulphur in the Veins of the SaintTRANSCENDING BIZARRE? - The serpent's manifoldLEVIATHAN (USA) - The Tenth Sublevel Of SuicideTHE MEADS OF ASPHODEL - The Murder of Jesus The Jew SOLEFALD - The Linear ScaffoldWOLD - StratificationNAGELFAR - Srontgorrth

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

LEVIATHAN (Swe) - Far Beyond The LightCLANDESTINE BLAZE - Deliverers Of FaithULVER - Bergtatt - Et Eeventyr I 5 CapitlerMORKEKUNST - MørkekunstKARGVINT - Once Killed SoulsPEST (Swe) - DauðafærðSHINING - I - Within Deep Dark ChambersSHINING - V - HalmstadMORTUALIA - MortualiaANGANTYR - HaevnMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Make a change...kill yourselfCRAFT - Void

Autres chroniques