SIEBENBÜRGEN

Revelation VI

SIEBENBÜRGEN. Aaaah, SIEBENBÜRGEN… Ce groupe qui existe depuis 1994 et qui est sûrement un de ceux qui aura le plus évolué en 14 ans. Si, si, ils ont évolué ! Ils ont abandonné les corpse paint pour un look gothique sponsorisé par Profetia Clothing, ils ont splitté pour revenir très peu de temps après et ils ont changé de chanteuse à presque chaque album.

En revanche, le principal, la musique évidemment, est toujours dans la même veine : Black Metal mélodique à souhait avec claviers, riffs joyeux, refrains à tous les coins et une demoiselle comme on l’a dit plus haut. Si vous ne connaissez pas, vous pouvez les rapprocher de ANCIENT, voire de CATAMENIA pour le côté énergique. Si vous n’aimez pas ces groupes, arrêtez de me lire, vous mettriez 0 à cet album.

Si vous avez été amateur de leur musique, vous avez probablement évolué et êtes passé à autre chose. Vous vous dites alors que cet album va vous paraître trop kitch. Possible... mais attention ! Il est bien ficelé, et vous pourriez l’apprécier en laissant parler la nostalgie car il propose une synthèse de tout ce que le groupe a fait en 14 ans.

Leur principale qualité ici, c’est surtout de bien utiliser la chanteuse et de lui faire varier ses apparitions. Elle n’a jamais le rôle principal, mais vient pimenter les vilains growls du leader monotone Ehlin. Elle évite surtout de faire des vocaux trop gothiques à la DARK SANCTUARY comme sur l’ennuyeux album précédent Darker Designs and Images.
Elle fait ainsi juste des choeurs sur “Rebirth of the Nameless » ou « In Sanctum », elle use d’une voix plus grave qui rappelle CADAVERIA et évidemment OPERA IX sur “After the Wolf », et enfin elle prend une place plus importante en se chargeant de parties solo à la SOULGRIND sur “Infernaliia », « Revelation VI » et « The Soulless », les morceaux les plus réussis grâce à elle. SIEBENBÜRGEN lui confie un rôle intelligent dont on applaudit l’équilibre. Son absence sur plusieurs titres les rendent d’ailleurs inintéressants.

L’album de 12 titres aurait été plus facile à digérer avec 3 en moins (“Grimheim”, “S.I.N.” et “The Oaken Throne”) mais ça passe bien. A recommander aux nostalgiques indulgents.

par Sakrifiss, le 28/03/2009

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

ULVEGR - ArctogaiaNOCTEM CURSIS - Nocturnal FrostAPOPTOSIS - From Fall to Winter SolsticeDRAKHIAN - High Zephyr PointVALLENDUSK - VallenduskFORTERESSE - Thèmes pour la RébellionFRIGORIS - Nur ein Moment...GALLOWBRAID - Ashen EidolonHARAKIRI FOR THE SKY - Harakiri for the SkyHARAKIRI FOR THE SKY - AokigaharaNOX ILLUNIS - In Sideris PenumbraLUTOMYSL - Catharsis

D'autres albums d'ambiance Gothique/Romantique recommandés

ZWARTPLAAG - HaatstormYOUR SHAPELESS BEAUTY - My Swan SongGRAVEWORM - When Daylight's GoneYOUR SHAPELESS BEAUTY - Sycamore GroveLOVE LIES BLEEDING - S . I . N .HORTUS ANIMAE - Waltzing MephistoANOREXIA NERVOSA - Redemption ProcessASGAROTH - Absence Spells Beyond. . .FAR BEYOND - An Angel´s RequiemTARTAROS - The Grand Psychotic CastleVAMPIRIA - Among MortalsCRADLE OF FILTH - The Principle Of Evil Made Flesh

Autres chroniques