SIEBENBÜRGEN

Loreia

Avant de faire du Black Heavy Metal douteux, SIEBENBURGEN faisait du Black Metal (seulement), dans un style assez personnel pour l'époque. Ce premier album, faisant suite à deux démos en une seule année rend bien compte de cet état de fait...

Loreia est en effet du Black Metal assez entraînant et bien fichu, avec un rythme maintenu (et non soutenu) et des structures maîtrisées malgré un style assez cohérent qui n'est pas marqué par des breaks très nombreux et remarquables. La construction musicale n'en est pourtant pas vraiment atteinte, car les 4 (ou plutôt 5) membres de ce groupe jouent bien et mènent sans problème leur barque. Malgré tout, déjà on ressent l'intérêt pour les influences Heavy Metal et une voix féminine assez typée agrémente presque chaque morceau de l'album, sans être (et la chose est très rare !) vraiment horripilante, car elle se marie bien avec leur musique. Quelques ajouts de violon et de claviers sont également à noter. Il ressort de tout cela une musique plutôt homogène et assez inspirée, mais cependant pas assez démonstrative d'un point de vue mélodique. Les riffs qui s'établissent tout au long de l'opus ne présentent finalement pas un intérêt renversant et n'arrivent pas à maintenir suffisamment l'attention de l'auditeur non fan.

Le concept de cet album tourne autour des vampires, à n'en point douter, mais dans une veine plus occulte que gothique. La pochette en rend bien compte et l'intérieur du livret, sans exposer un grand travail formel, le confirme. Ritualiste, sombre et ésotérique, cette vision du vampirisme sur fond de forêts transylvaniennes est ma foi original et bien trouvé. L'ambiance générale de cet album manque d'approfondissement, mais reste assez crédible pour que l'on puisse pénétrer leur univers.

Un album qui part d'un bon potentiel et d'une bonne volonté, qui présente des musiciens et des compositions plus qu'intéressantes, mais qui n'arrive pas à ses fins. La musique perd en intérêt au fil des morceaux et une certaine lassitude finit par s'installer, d'autant que l'album dure plus de 51 minutes. C'est dommage...

par Baalberith, le 20/02/2013

D'autres albums de Black Metal recommandés

DEVILISH ERA - Under The Aegis Of The MegathropistSHINING - V - HalmstadKERMANIA - AhnenwerkDUX - VintrasIMMORTAL - Diabolical Fullmoon MysticismNEHËMAH - Light Of A Dead StarNUIT NOIRE - Lunar DeflagrationKRIEG - TransientKESTREL - Weather EyeNUIT NOIRE - Infantile EspiegleryDIAPSIQUIR - A.N.T.I.NUIT NOIRE - Fantomatic Plenitude

D'autres albums d'ambiance Occulte recommandés

LIMBONIC ART - Ad Noctum - Dynasty Of DeathALGHAZANTH - Wreath of ThevetatARYOS - Maître des Dominations CérébralesALGHAZANTH - Vinum Intus OCCULTUS - InthialABHOR - Ab Luna Lucenti, Ab Noctua ProtectiWOLD - FreermasonrySIGH - In SomniphobiaDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessIMMORTAL - Diabolical Fullmoon MysticismDUX - VintrasNEHËMAH - Light Of A Dead Star

Autres chroniques