SARGEIST

Feeding the Crawling Shadows

Depuis 1999 que SARGEIST existe, le groupe n'a pas chômé : 6 splits, 2 eps et 4 albums complets jusqu'à ce Feeding the Crawling Shadows. Le style a mûri mais n'a jamais vraiment changé jusqu'alors, au point que ce groupe frère de BEHEXEN (dont on retrouve aujourd'hui 3 membres communs) s'est imposé comme un des fers de lance de la scène orthodoxe finlandaise. Avec ce 4e album pourtant, ils présentent une musique renouvelée, mais pas comme on pourrait s'y attendre...

Tout d'abord, et ça n'aura échappé à aucun de ceux qui comme moi connaissent bien le groupe, la production n'a rien à voir : exit le son cru mais clair des précédents albums, ici, c'est au contraire un son raw et plutôt brouillon qui s'impose. Certes, ce n'est pas la première fois que SARGEIST s'essaie à ce genre de production, encore une fois les fans le savent, mais jamais dans un album complet. Cela a de quoi surprendre les plus policés d'entre nous. Mais c'est pourtant bien le cas : à l'image de la pochette pourtant bien sympathique de cet album, le groupe a décidé de revenir vers une musique plus intègre et caverneuse, n'en déplaisent à certains. Je fais partie de ces certains, non parce que je n'aime pas le son raw (car tant qu'il reste audible et qu'il convienne au groupe cela ne me dérange pas), mais parce que je ne crois pas que le style de SARGEIST soit fait pour ce type de production qui ne fait pas suffisamment ressortir les mélodies et l'aspect ciselé des riffs qui sied à ce type de musique orthodoxe. Bref, n'épiloguons pas et passons à la musique elle-même...

De ce côté le niveau n'est pas mauvais, loin s'en faut, même si elle n'est pas assez bien mise en évidence par le son. On y rencontre de bons riffs et une intensité tout à fait intéressante. Les effets mélodiques, bien que minimisés d'un point de vue sonore, n'en sont pas moins là et la voix, naturellement plus en retrait et moins percutante, reste adaptée au style. Le rythme est soutenu mais sait également se montrer contrasté, offrant encore une fois quelques bons rebondissements, classiques du groupe. D'ailleurs, les transitions entre les morceaux sont travaillées et ont le mérite de présenter une œuvre qui ne manque pas de finition générale. Bref, passé le problème de la production, ce n'est pas si difficile que ça d'apprécier cette musique à sa juste valeur, même si le rendu des compositions reste inférieur aux précédents opi à mon sens. Notons quand même quelques tendances à varier l'approche musicale avec des influences bien différenets des canons orthodoxes que le groupe a lui même participé à populariser (ex : dans le dernier morceau).

Visuellement, la même logique est suivie : le livret n'est que de 4 pages et complètement vide. Bref, encore une fois, le temps est à l'épuration. Reste la pochette, ma foi bien intègre et agréable, pour sauver l'ensemble. Les fans apprécieront en tout cas l'ambiance qui se dégage de cet album, comme toujours à mi-chemin entre le sombre et le satanique. On imagine bien le décor d'une caverne humide renfermant l'exercice de quelque culte malsain ! De ce côté le choix de la production est un succès.

Difficile d'être tranché en conclusion, cela va dépendre des fans et des goûts : certains apprécieront (les plus puristes et les plus blackists), d'autres moins (ceux qui privilégient la forme sur le fond). En tout cas le son n'entache pas trop le rendu des compositions et conforte indéniablement l'ambiance, alors difficile de s'en plaindre dans l'absolu !

par Baalberith, le 20/05/2014

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

PANPHAGE - JordONDSKAPT - Draco Sit Mihi DuxRIENAUS - SaatanalleWHITE DEATH - White DeathCATACOMBES - "Le Démoniaque"ABSOLUTUS - Pugnare In Iis Quae Obtinere Non PossisDARK SONORITY - KaosrekviemWATAIN - Casus LuciferiFÖRGJORD - UhripuuPANPHAGE - DrengskaprGLORIOR BELLI - Sundown (The Flock That Welcomes)MAQUAHUITL - Blood of Kings and Ancestral Might

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

TSJUDER - Desert Northern HellOV HELL - The Underworld RegimeGLORIOR BELLI - Sundown (The Flock That Welcomes)CAEDES CRUENTA - Skies DaimononZERVM - Nihil Morte CertivmSUBVERTIO DEUS - Psalms of PerditionGORUGOTH - GorugothSARKRISTA / SIELUNVIHOLLINEN - SplitCORPUS DIAVOLIS - RevoluciaRITUALS OF A BLASPHEMER - Mors Inumbratus Supra SpiritusDODSFALL - Den Svarte SkogenTHROMOS - Haures

Autres chroniques