SAPAUDIA

Furvus Spiritus Ancellus

La Terre de France n’est pas la dernière pour nous offrir des galettes d’une certaine originalité, du moins d’une réelle volonté de rompre avec les classiques du genre. Pour ce jeune one-man-band alpin né en 2013, ce premier album est en effet à la fois marqué par des influences visibles et par un effort réel de personnalité. Mais là où d’autres échouent, au moins partiellement, SAPAUDIA réussit à composer une musique de qualité.

Une chose est sûre : le groupe joue du Black mélodique, cela même si les claviers ne sont pas oubliés et que l’atmosphère est au cœur de l’enjeu de l’album. Le jeu subtile des guitares se distille tout au long des 41 minutes et quelque d’un album court mais vraiment intéressant. Subtile, car en effet quel que soit le morceau concerné (et la durée d’un morceau est très variable) il y a toujours une volonté de développer des éléments mélodiques doux et prenants, jamais enfermés dans une structure stéréotypée. A la manière d’un LIK ou d’un LIFELOVER, SAPAUDIA joue avec les contrastes et les rythmes. Une voix un peu claire et très torturée, très particulière, mais qui n’est justement pas inconnue, participe activement à l’ensemble de la musique. Elle déconcertera certains auditeurs, pour sûr, mais elle s’insère pourtant bien dans la ligne directrice musicale de l’album. Cette musique mélodique est bourrée de breaks et de rebondissements, de changements de rythme. Cela augure en général un travail formel assez poussé mais une efficacité très nuancée (pour être gentil). Mais le talent de ce groupe est justement de parvenir à générer un bon rendu malgré ce choix musical : de la « voix spéciale » à la construction musicale découpée, rien n’altère réellement la mise en œuvre des compositions et le rendu de leur inspiration. Les morceaux sont alors intéressants et des lignes mélodiques plus évidentes sont toujours présentes en leur sein. Il suffit d’écouter le deuxième morceau pour s’en rendre compte : par deux ou trois fois au moins on a le droit à une mélodie directrice de qualité. A la fin de ce morceau d’ailleurs, le riff moteur est clairement typé VALLENDUSK (pour mon plus grand plaisir !). On arrive finalement à une musique bien moins déstructurée qu’elle pourrait l’être sur un album de LIFELOVER, même si elle n’est pas aussi efficace non plus qu’un DRAPSNATT. Le potentiel est là, il reste à l’exploiter dans le futur.

Et l’ambiance dans tout cela ? Franchement, ce n’était encore une fois pas gagné et pourtant elle est bien là. Le titre en latin nous avait prévenus, enfin pour ceux qui connaissent le latin : l’esprit sombre (ne cherchez pas pour Ancellus, il s’agit du nom latin d’une commune des Hautes-Alpes, certainement d’où est originaire l’ami Duc de Sapaudia, je rappelle pour les non habitués de PC que Sapaudia désigne l’ancienne région romaine correspondant en gros à la Savoie actuelle plus quelques terres voisines). Il est vrai que l’on ressent bien une certaine obscurité ici, mêlée de torpeur et de mélancolie. Le visuel n’a rien de terrible, un livret de 12 pages sans grand intérêt, mais la pochette est particulièrement bien choisie : elle renforce le concept et développe cette mélancolie de l’hiver que peuvent ressentir certains. C’est juste dommage que le reste du livret ne l’exploite pas mieux. Les ajouts de samples çà et là, les chants de Noël ou les cantiques, tout conforte inévitablement ce constat.

Un album osé, car varié et qui sort des chemins battus, certes critiquable et qui s’adresse à un public averti, mais qui parvient malgré tout à offrir un bon rendu, alors bravo !

par Baalberith, le 22/10/2015

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraWINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdGRAVEWORM - When Daylight's GoneCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornCATAMENIA - Winternight TragediesCATAMENIA - Location : ColdARCKANUM - HelvítismyrkrDAWN - Slaughtersun - Crown of the TriarchyALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed Sanity

D'autres albums d'ambiance Mélancolique recommandés

SALE FREUX - VindilisSALE FREUX - Adieu, vat !ASTHENIE - Oraison funèbre par le sang et la maladieBAISE MA HACHE - Le Grand SuicideBLOOD STRONGHOLD - From Sepulchral Remains...OWL'S BLOOD - Cold Night of MeditationBLOOD RED FOG - On Death's WingsPROPAST - Věstnik PreispodnjiHYPOMANIE - Calm Down, You Weren't Set on FireSLEEPING PEONIES - Ghosts and Other ThingsBLOOD RED FOG - HarvestSVIKT - I Elendighetens Selskap

Autres chroniques