SANCTUAIRE

Le Sang sur l'Acier

Je crois qu’on tient là l’EP de l’année ! Non, je ne pense pas exagérer en disant cela, j’ai même pris soins d’attendre trois bons mois de recul avant de rédiger cette chronique. De toute façon, je vais m'expliquer. 

Certains se souviennent sûrement de Helserkr, la très bonne première démo du projet, suffisamment bonne pour bénéficier rapidement d’une réédition CD. Et bien en plus d’être dans la continuité de cette démo niveau ambience, SANCTUAIRE sort ici 4 titres un bon cran au-dessus niveau inspiration (et mixage !), et rentre directement dans la frange très restreinte des indispensables du genre. Et je dis ça le plus sérieusement du monde. Il n’aura échappé à personne que l'homme derrière ce projet, Monarque, n’en est pas à son premier coup d’essai. Son projet principal, qui porte son nom, fait déjà partie des meilleures formations BM outre-atlantique. Il n'est donc pas étonnant de voir SANCTUAIRE adopter un tel niveau aussi rapidement.  

Déjà, sur le plan musical, les compositions possèdent une âme combative des plus convaincante, particulièrement le titre éponyme, où rarement cet aspect fut aussi poussé dans le genre. Comment ne pas prendre les armes devant un pareil hymne !? Sur la forme, c'est pourtant classique, SANCTUAIRE nous propose un BM tant mélodique qu’atmosphérique, au rythme évidemment soutenu, et accompagné d’un synthé imposant mais étrangement bien mixé (on n’a pas l’impression d’écouter du symphonique). Chaque titre révèle ainsi toute son intensité, de la meilleur des manières. En outre, les paroles s’articulent parfaitement avec le ton des compositions, à la fois grandioses et combatives, elles sont suffisamment simples pour rester en tête, et suffisamment audibles pour donner un élan supplémentaire à la musique. L’approche thématique se veut par ailleurs clairement païenne, tournée vers le passé, la Nature, la Tradition, non pour y trouver refuge, se morfondre, ou exprimer un regret, mais pour au contraire y puiser une force et s’en servir de point d’appui dans les combats à venir. Tout ceci transparait très nettement à l’oreille et c’est aussi une des qualités du projet, être clair dans ses intentions.

Que ce soit d’un point de vue musical ou thématique, et en restant dans la même scène, difficile de ne pas penser au combatant NORDMEN (à quand un retour d’ailleurs ?), à EPHEMER, ou encore à CSEJTHE pour l’aspect mélodique, mais l’approche reste pourtant différente de toutes ces formations, et je vous incite à jeter une oreille à ce projet, vous risquez vraiment d’être surpris. Surtout que le tout est agrémenté d’une magnifique pochette de David Thiérrée, qui a déjà travaillé avec les plus grands du milieu, on ne peut donc que se féliciter d’assister à la naissance d’une telle oeuvre en 2016.

Bref, ne reste plus pour SANCTUAIRE qu’à transformer l’essai sur album. Exercice difficile, surtout après avoir placé la barre aussi haut, mais connaissant le bonhomme, on peut partir l’esprit relativement confiant. Longue vie à SANCTUAIRE !

par Blaise, le 28/08/2016

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

CELESTIA - Frigidiis Apotheosia: Abstinencia GenesiisMORTIFERA - MaledictiihEPHELES - Je Suis AutrefoisHAKUJA - LegacyMORTIFERA - IV: Sanctii tristhessHARAKIRI FOR THE SKY - Harakiri for the SkyHARAKIRI FOR THE SKY - AokigaharaKATECLYSM - Demo 2007APOPTOSIS - From Fall to Winter SolsticeOV HOLLOWNESS - DiminishedGARLEBEN - HammoniaFOREST OF FOG - Nebelhymnen

D'autres albums d'ambiance Guerrière recommandés

PANPHAGE - JordCRYSTALIUM - De Aeternitate CommandoPANPHAGE - DrengskaprNIDEN DIV. 187 - In the Twilight of WarNOKTURNAL MORTUM - To The Gates Of Blasphemous FireREVENGE - Scum.Collapse.EradicationHEGEMON - Contemptus MundiMARTIRE - MartireBESTIAL WARLUST - Blood and ValourKAEVUM - NaturVEHEMENCE - AssiégéKRIEGSMASCHINE - Prism : Archive 2002-2004

Autres chroniques