RIENAUS

Saatanalle

Deuxième album des finlandais de RIENAUS après un très bon premier album et un EP passé un peu inaperçu, celui-ci proposant quelques morceaux inédits jusqu’alors. Les fans peuvent se rassurer, la qualité de la musique du groupe n’a pas baissé d’un iota, bien au contraire !

Au-delà de retrouver les éléments classiques de tout album de Black orthodoxe qui se respecte (riffs ciselés, son froid, etc…), le groupe reprend son habitude de varier les rythmes tout en privilégiant le mid-tempo sur la majorité des morceaux. Cela n’est pas dérangeant, car la puissance et la mélodie sont là (c’est même bien mélodique), que la voix criarde déchire bien l’espace (elle est même très présente) et que la maîtrise est sans faille : dans les morceaux plus rapides comme plus lents, le groupe finlandais s’avère également doué. Quelques légers ajouts de claviers pour rehausser le tout, quelques breaks et rebondissements dans une construction musicale classique mais logique, et le tour est joué. Le rendu des riffs et la crédibilité mélodique de l’ensemble font que les morceaux passent très vite ! Pas besoin de s’appesantir sur la recette, on la connaît, ni sur d’autres groupes similaires (on les connaît aussi), c’est juste que RIENAUS fait très bien ses devoirs.

Le visuel consiste en une pochette très simple d’un paysage enneigé (comme c’était la mode il y a une quinzaine d’années), reproduit sur la dernière page du livret huit pages de cet album. A l’intérieur de ce dernier, rien de plus que les paroles sur fond du même paysage enneigé très assombri. L’effet est toujours le même que dans les vieux visuels, mais là où SETHERIAL avait fait un petit effort avec son Nord - en 1995, pas en 2017 ! - pour travailler un petit peu l’intérieur, RIENAUS en reste là. Cela n’empêche pas l’ambiance sombre et satanique d’être bien présente : on y croit sans problème, même si on se dit que le visuel n’est peut-être pas si bien adapté que cela à l’ambiance qui se dégage de cette musique, question d’appréciation personnelle sûrement.

Encore une fois trop court (moins de trente-huit minutes), mais le niveau est tel qu’on fera avec. A mon avis ce qui se fait de mieux dans le domaine aujourd'hui !


par Baalberith, le 10/11/2017

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

ABSOLUTUS - Pugnare In Iis Quae Obtinere Non PossisCAVERNE - Aux Frontières du MondeNECROPOLE - OstaraASTHENIE - Oraison funèbre par le sang et la maladieELITE - We Own the MountainsRIENAUS - AamutähdelleSENTIMEN BELTZA  - PagopeanOWL'S BLOOD - Cold Night of MeditationCAEDES CRUENTA - Skies DaimononPROPAST - Věstnik PreispodnjiDUNKELHEIT - Mors AeternaNEKROKRIST SS - Der Todesking

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

DARK FUNERAL - Vobiscum SathanasDARK FUNERAL - Diabolis InteriumENTHRONED - Towards The Skullthrone Of SatanSARGEIST - Satanic Black DevotionBEHEXEN - By The Blessing Of SatanDARK FUNERAL - Angelus Exuro Pro EternusSARGEIST - Disciple of the Heinous PathBEHEXEN - Rituale Satanum SARGEIST - Let The Devil InPLAGA - Pożeracze SłońcSARGEIST - Feeding the Crawling ShadowsTHROMOS - Haures

Autres chroniques