PREVALENT RESISTANCE

Eternal Return

La scène finlandaise ne cesse depuis le début des années 2000 de nous offrir des produits estampillés « true bm » dont beaucoup flirtent davantage avec le style « orthodoxe » qu'avec l'old school à proprement parler, c'est-à-dire qu'ils s'attachent à promouvoir au sein de leur musique une mélodie bien prenante toute en garantissant une ambiance des plus sombres et froides. Entre SARGEIST, HORNA, SATANIC WARMASTER et autres NOENUM ou BEHEXEN, les exemples ne manquent pas. Dans le cas de PREVALENT RESISTANCE, le choix fut au départ de proposer quelque chose de bien plus old school (cf. les 2 premiers albums notamment), avant d'évoluer sur ce 3 album, après quatre années seulement d'existence.

Le résultat est là : plusieurs riffs bien ficelés et mis en avant grâce à des structures musicales plaçant logiquement les guitares en avant. Le style est assez compact avec quelques bons breaks, et des morceaux finalement assez longs (au contraire de l'album, qui peine à dépasser les 39 minutes) pour du Black orthodoxe, sans être pourtant lassants. Le style empreinte également pas mal aux premiers albums des Norvégiens de RAGNAROK, pour le côté cyclique des structures musicales. C'est donc un Black incisif et assez « couillu » que crée ici PREVALENT RESISTANCE, qui exploite une recette maintenant bien établie et qui a fait ses preuves. On ne change pas une équipe qui gagne ! Notons que pour le style (qui n'est pas coutumier du fait), le visuel est plutôt bien réalisé : certes il reste très sobre, mais le livret cartonné est agréable et sans pousser sur le travail, il maintient une esthétique d'ensemble tout à fait pertinente (police ossuaire, noir profond, têtes de mort, etc...). Cela permet de bien illustrer le concept sombre et occulte de l'album.

Il reste malgré tout des défauts trop prononcés pour espérer se propulser tout en haut de l'affiche... Quelques lourdeurs parsèment les morceaux, peut-être dues à cette transition musicale évoquée précédemment ; elles génèrent à certains moments des lourdeurs dont le style orthodoxe se passerait bien. Inversement, l'ensemble manque certainement de tonus et de passages plus rapides (qui sont au final un peu trop rares). On aimerait bien pour ainsi dire que tous les morceaux de l'album soit du niveau du très bon 4e morceau, à la fois inspiré, mélodique, intègre et dynamique ! Enfin, la voix est un peu terne pour le style : sans aller au niveau de la magnifique voix du 1erBEHEXEN, on était en droit d'attendre avec ce type de bm une voix plus percutante et acide.

Un album de bm orthodoxe tout à fait agréable, dans la pure veine finlandaise et parfois très « sargeistien » (le 4e morceau est flagrant sur ce point !) : les amateurs apprécieront sans aucun doute !

par Baalberith, le 23/01/2012

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

WHITE DEATH - White DeathCATACOMBES - "Le Démoniaque"ABSOLUTUS - Pugnare In Iis Quae Obtinere Non PossisDARK SONORITY - KaosrekviemFÖRGJORD - UhripuuPANPHAGE - JordPANPHAGE - DrengskaprMAQUAHUITL - Blood of Kings and Ancestral MightASTHENIE - Oraison funèbre par le sang et la maladieFALLAKR - LVCLUCIFERIAN RITES - When the Light DiesRIENAUS - Saatanalle

D'autres albums d'ambiance Occulte recommandés

ABHOR - Ab Luna Lucenti, Ab Noctua ProtectiIMMORTAL - Diabolical Fullmoon MysticismDUX - VintrasNEHËMAH - Light Of A Dead StarALGHAZANTH - Wreath of ThevetatORANSSI PAZUZU - VärähtelijäNYSEIUS - De Divinatione DaemonumARYOS / REGNANT AND THRALL - A Célébration to Lilith von SiriusARYOS - Les Stigmates d'HécateDER WEG EINER FREIHEIT - FinisterreALGHAZANTH - Vinum Intus WOLD - Freermasonry

Autres chroniques