PESTILENTIAL SHADOWS

Ephemeral

PESTILENTIAL SHADOWS n'en est pas à son premier essai. Ce groupe australien né en 2003 en est aujourd'hui (2015) à son 5e album, sans compter quelques produits secondaires. Autant dire que ses membres n'ont pas chômé ! Néanmoins, ce n'est vraiment que depuis quelques années, avec le 4e album Depths, que le groupe a vraiment décollé. Sur ce 5e album, le style n'a guère évolué, il est juste moins abouti et peine à convaincre...

Les trois quarts d'heure de musique présentent un Black Metal assez similaire au précédent album, surfant sur la vague de l'atmosphérique et du mélodique, dans une approche classique et assez lourde dans le rendu général, mais non dénué de subtilités. L'album est bien organisé, avec une introduction, une conclusion et 5 morceaux d'une durée conséquente, c'est-à-dire grossièrement supérieure à 7 minutes. Les structures musicales ne sont pas très fouillées, mais bien maîtrisées. Pas de démonstration mélodique, ni technique, pas de vitesse d'exécution remarquable : la musique se veut suffisamment puissante en jouant sur les rythmes mais pas sur le contraste, et surtout tient à être immersive, grâce une bonne symbiose des instruments. Le résultat global est intéressant, vraiment ; il manque pourtant d'une véritable efficacité mélodique dans l'inspiration. On la trouvait dans Depths, mais elle est bien trop timide ici. Il y a bien de bons passages, plusieurs mêmes, mais rien de suffisamment transcendant et les passages « à vide » ne sont pas absents. Il manque peut-être de vitesse, d'intensité musicale, pour conférer à la ligne mélodique directrice toute la saveur qu'elle mérite.

Pas grand-chose à se mettre sous la dent par contre question visuel : si la pochette est correcte, le livret contraste avec une couleur blanche trop présente et aucun véritable travail graphique. Le concept à la fois sombre et occulte est bien mis en avant, encore une fois, avec une dose atmosphérique assez présente et crédible pour faire son effet. C'est un bon point qu'il aurait été dommage d'évincer.

Un bon album, sans aucun doute, mais qui laisse un peu sur sa faim. C'est dommage !

par Baalberith, le 27/01/2015

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

AFSKY - SorgLOTH - ApocrypheSUNKEN - DeparturePURE WRATH - Ascetic EventideSOLBRUD - VemodSOLBRUD - JaertegnPLANETSHINE - Way to NowhereSALE FREUX - VindilisRUNESPELL - Unhallowed Blood OathPURITAS VIRGINUM - Décennie de SouffranceAN AUTUMN FOR CRIPPLED CHILDREN - The Long GoodbyeMACABRE OMEN - The Ancient Returns

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

AFSKY - SorgULG - WindarkRUNESPELL - Unhallowed Blood OathDEADWOOD - Picturing a Sense of LossWHITE DEATH - White DeathDARK SONORITY - KaosrekviemMIST OF MISERY - Shackles of LifeAU CHAMP DES MORTS - Dans la joieEMPEROR / ENSLAVED - Emperor / Hordanes LandARKONA (POL) - LunarisURFAUST - Der Freiwillige BettlerURFAUST - Trúbadóirí Ólta an Diabhail

Autres chroniques