PESTILENTIAL SHADOWS

Depths

PESTILENTIAL SHADOWS, c'est aujourd'hui (en 2013) 10 ans d'activité et 4 albums. On retrouve dans ses rangs certains grands noms du Black Metal australien, à commencer par Desolate (ex-AUSTERE et ex-WOODS OF DESOLATION) et Sorrow (ex-AUSTERE, ex-WOODS OF DESOLATION, GERM). Aujourd'hui, le groupe est composé de deux membres, mais sur ce quatrième et dernier album en date, Depths, Desolate participe également. Bref, il s'agit d'un groupe possédant une certaine expérience dans le domaine du Metal extrême et de ses dynamiques...

Quel résultat ? Depuis le début, on ne peut pas dire que PESTILENTIAL SHADOWS ait réussi à assumer pleinement son style : trop de lourdeurs, pas vraiment d'inspiration. Avec ce quatrième album, il semble que les Australiens soient arrivés à proposer une musique à la fois bien fichue et intéressante. Loin d'un Black Metal très mélodique, le style n'en reste pas moins basé sur des mélodies, plutôt linéaires mais loin d'être lassantes, tendant finalement aussi beaucoup (plus) sur l'atmosphérique. En effet, il suffit d'écouter le troisième morceau pour se rendre compte que c'est bien dans la maîtrise de ces mélodies linéaires que réside le plus grand intérêt de la musique de PESTILENTIAL SHADOWS. Elles sont de plus intelligemment distillées dans un Black Metal maîtrisé et suffisamment travaillé dans la construction musicale. Les structures n'ont en effet rien de bâclées : elles jouent sur les rythmes (parfois lourds et mid-tempo, parfois plus rapides), sur les breaks et les rebondissements, sans jamais rebuter l'auditeur, et sans aucune véritable fausse note. La voix, bien agréable, se fond très bien dans l'ensemble et il en ressort une fluidité musicale tout à fait judicieuse. Aucun grand morceau, non, mais tous sont inspirés et retiennent facilement l'attention du fan lambda. Et finalement, plus on l'écoute, plus on se laisse pénétrer par leur musique, plus on en ressort réellement enchanté !

Le concept de cet album est à la fois sombre et un peu occulte sur les bords. Les deux sont en effet reconnaissables dans l'ambiance, d'ailleurs très bien fichue, surtout dans les passages plus calmes et lourds (parfois agrémentés de chœurs très adéquats), mais aussi sur le visuel. Ce dernier, bien qu'améliorable et nuancé par des dessins pas toujours très pertinents (cf. la pochette), n'en est pas moins de qualité. Dans un ensemble noir et gris, un livret de 16 pages nous présente un travail infographique réel, avec des paroles stylisées dans leur forme, un posing classique mais bien fait et un fond subtil. Bref, dans le domaine extra-muscial nous sommes plutôt bien servis !

Voilà donc (enfin ?) un bon album du groupe à se mettre dans les oreilles : c'est très bien fichu formellement parlant, mélodique mais pas trop, intègre, efficace dans l'ambiance comme dans le rendu des compositions, tout cela sur plus de 55 minutes.

par Baalberith, le 16/07/2013

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ANTLERS - Beneath.Below.BeholdTHIASOS DIONYSOS - SatyrDRAUGNIM - Horizons LowBORKR - AmberOSCULUM INFAME - Dor-Nu-FauglithMOTHER DARKNESS - One Hundred Years of EmptinessAUSTERE / ISOLATION - BleakDRUDKH - Autumn AuroraKALMANKANTAJA - WaldeinsamkeitENTHRONED - Prophecies of Pagan FireERED WETHRIN - Tides of WarVINTERSORG - Ödemarkens Son

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

LORD BELIAL - Enter The Moonlight GateDISSECTION - The SomberlainDIAPSIQUIR - A.N.T.I.EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskEMPEROR - In The Nightside EclipseSHINING - V - HalmstadFARSOT. - IIIIDARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyDEATHSPELL OMEGA - KénôseSIGH - Infidel ArtOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftOBTAINED ENSLAVEMENT - Soulblight

Autres chroniques