PENSEES NOCTURNES

Vacuum

Un album intéressant est-il un bon album ? C’est la question qui me trotte dans la tête à l’écoute de ce projet solitaire. Celui-ci est mené par Vaerohn, qui officie aussi dans le groupe de black/death pagan VALHÔLL, et il s’agit de la première sortie du label "Les Acteurs De l'Ombre Productions".

S’il y a une chose qu’on ne peut pas remettre en cause, c’est le soin apporté à la réalisation de l’album. Qu’il s’agisse de la composition des morceaux et de leur exécution, de la production, de l’artwork, des textes,… Le tout a visiblement été conçu avec un souci qualitatif appréciable. 

L’album est composé de six titres pour une heure de musique. Celle-ci me laisse sceptique. Le groupe se place lui-même dans la mouvance "dépressive" qui envahit (pourrit dirons certains) la scène Black depuis quelques temps, même si des groupes plus anciens n’ont pas attendu cet engouement pour convoyer leurs ondes suicidaires. Cette étiquette n’empêche nullement PENSÉES NOCTURNES d’avoir de la personnalité. Le one-man band se distingue par l’intégration d’instruments classiques (violon, piano, contrebasse…) à du Black Metal à tendance mélodique. Une approche qui pourra être considérée comme audacieuse ou infructueuse pour peu qu’on y soit réceptif ou réfractaire.

En tout cas le résultat ne manque pas de cohérence, les deux genres parviennent à délivrer des ambiances similaires sans cassure de ton. Les passages classiques procurent indéniablement une ambiance à part, ils sont plus proches de musiques de films (je pense à Michael Nyman, par exemple) que d’œuvres plus académiques.

Cependant ils ont aussi une fâcheuse tendance à empiéter plus qu’ils ne le devraient sur les parties purement Metal. Ces dernières n’ont que rarement l’occasion de prendre leur envol sur la durée car systématiquement interrompues ou intégrées à des éléments classiques. C’est dommage car il y avait largement matière à développer ces parties sans user de répétition facile. Un détail m’a particulièrement irrité, il s’agit de passages "Blues" (ou Jazz, n’y connaissant rien je laisserai les amateurs trancher…) qui dénotent avec le reste de l’album et qui ne m’évoquent rien si ce n’est une furieuse envie de passer au morceau suivant. Heureusement ils ne durent pas très longtemps mais ils me gâchent chaque écoute.

Hormis ce mélange pour le moins original, les titres se suivent et ne ressemblent pas. La musique est mélodique et raffinée tout en parvenant à éviter une sophistication inutile, quelques passages plus agressifs sont bienvenus (l’excellent "Epitaphe"), et les vocaux désespérés transmettent efficacement le malaise de celui qui les hurle. Les atmosphères délivrées sont bien évidemment tragiques et tourmentées, elles inspirent les errances nocturnes d’une âme en peine, agonisante mais pas tout à fait anéantie. D’où un résultat plus mélancolique que véritablement malsain ou maladif.

Malgré mes quelques réserves je réponds à l’affirmative à la question initiale. Vacuum constitue un départ plus qu’honnête pour le projet (et son label) dont l’audace mérite d’être saluée, et qui devrait lui permettre de ne pas passer inaperçu. Une chose est certaine, Vaerohn a du talent à revendre.

par Suicidium, le 20/04/2009

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

ULVER - Bergtatt - Et Eeventyr I 5 CapitlerTHE CALL - The CallANGANTYR - HaevnESCHATON - UnshakenHELLSAW - TristOREMUS - PopiołyDARKENHOLD - Memoria SylvarumGOATMOON - Stella PolarisBELENOS - KornôgFORTERESSE - Thèmes pour la RébellionSANCTUAIRE - Le Sang sur l'AcierVEHEMENCE - Assiégé

D'autres albums d'ambiance Dépressive/Suicidaire recommandés

SHINING - II - Livets ÄndhållplatsSILENCER - Death - Pierce MeMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - FriSTERBEND - Dwelling LifelessNYKTALGIA - NyktalgiaNYKTALGIA - PeisithanatosLYRINX - Nihilistic PurityLYRINX / ELYSIAN BLAZE / D.O.R - Universal AbsenceDODSFERD - Spitting with Hatred, The Insignificance of LifeLUROR - Cease To LiveTHE ARRIVAL OF SATAN - Vexing VersesAUSTERE - To Lay Like Old Ashes

Autres chroniques