PANTHEON

Draugrs Daug

Capturé à l'occasion de quelque tempête durant l'hiver 2002, le troisième effort studio longue-durée des militants arizoniens est peut-être leur moins ouvertement loué, sans que cela ait une quelconque justification qualitative. En effet, Draugrs Daug est une pièce de viande coriace, belliqueuse, venteuse et épileptique comme sait si bien les préparer la bande à Vautrin et Rubeus XIII.

Le style assez frais du batteur Titan SS (qui serait en fait la même personne que Rubeus XIII et Vortigern, allez savoir) doit être souligné, car il apporte une partie non négligeable du plaisir que l'on prend à cette écoute ; ses roulements incessants nous jettent au coeur de la bataille avec enthousiasme et changent de la routine binaire à laquelle nous ont habitués la plupart de ses collègues. Les riffs de Vautrin et Rubeus XIII alias Vortigern sont eux souvent complexes et étranges mais savent être gratifiants, comme sur les deux premières pièces, "Vardlokkur Hamfarir" et "Führer's Land", qui nous emmènent croiser le fer sur de majestueuses étendues au pied des grandes montagnes blanches de l'Amérique du Nord. Des mélodies folkloriques de "Tjoduitner" aux mandolines de "Thunders Of Thunar", qui nous font songer à l'un de ces orages qui noircissent le ciel en plein jour et le zèbrent de terribles éclairs comme autant de lames demi-divines dans une confrontation mythique, ces cinquante minutes ne donnent à l'auditeur qu'une envie : empoigner ses convictions et lancer au monde moderne et déliquescent un défi retentissant ! Musicalement, on pense au Thousand Swords d'un GRAVELAND lancé à la vitesse d'un BLASPHEMY.
On notera enfin un livret intéressant qui, s'il ne nous fait regrettablement pas partager les textes, propose d'illustrer chaque morceau avec un petit montage maison, ce qui reste une initiative que j'apprécie, même si, je le répète, l'adjonction des textes eût été du meilleur goût.

Mon verdict est que Draugrs Daug est un féroce coup de hache double dans nos tripes qui, si indéniablement underground de par sa production poussiéreuse et malheureusement assez confuse, offre quelques mémorables moments (le conquérant et mélodique "Führer's Land", classique à siffloter sous la douche) et possède une énergie naturelle en faisant un mets de choix pour les amateurs du genre.

par W.Whateley, le 05/10/2010

D'autres albums de Black Metal pagan recommandés

BILSKIRNIR - WotansvolkNACHTFALKE - Wotan's ReturnHIMINBJORG - Where Ravens FlyHEIMDALLS WACHT - Westfälischer SchlachtenlärmHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel Twee (Land der Nebel)HEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel IWINTERFYLLETH - The Threnody of TriumphYE OLDE RELIC - The SeasonsWINTERFYLLETH - The Mercian Sphere AGALLOCH - The MantleDARKESTRAH - The Great Silk RoadWINTERFYLLETH - The Divination of Antiquity

D'autres albums d'ambiance NS recommandés

DER STÜRMER / TOTENBURG - Si Vis Pacem, Para BellumDER STÜRMER - Transcendental Racial IdealismWARWULF - Forgotten Dreams of a Lost EmpireBILSKIRNIR - WotansvolkPIAREVARACIEN - If No SunWOLFNACHT - Project OrdensburgHOLDAAR - Year 120-thNITBERG - NagelreidWSCHOD - O Dumie, Sile i OgniuCRIPTA OCULTA - Ecos dos Dólmens EsquecidosARYAN ART - ...I Berem Plodovete Na Nasheto NehajstvoM8L8TH - Nepokolebimaja Vera

Autres chroniques