OSCULUM INFAME

Dor-Nu-Fauglith

Ce Dor-Nu-Fauglith d'OSCULUM INFAME fait partie des monuments de la scène Black Metal française. Sorti en 1997, année phare dans l'Histoire de la scène, il ne cesse depuis de trouver des fans et représente une référence pour un groupe dont les membres possèdent également leur lot d'histoires, avec un petit h, et qui n'ont à ce jour (2013) jamais rien produit comme œuvre notable qu'un seul album et quelques ep, démos, split et une compilation...

Pourtant, musicalement, rien d'extraordinaire à première vue : il s'agit d'un Black Metal atmosphérique très simple et assez cliché comme on en faisait beaucoup à cette époque. La technique générale n'a rien d'extraordinaire, mais il existe un certain travail de construction musicale qui permet à l'album d'offrir des structures intéressantes avec une certaine variété dans les rythmes. Ainsi, le 2e morceau offre une bonne montée en puissance après une introduction tout en ambiance. Les claviers dominent, mais aucun instrument n'est oublié, la batterie comme les guitares. Le tout exécuté avec une production d'« amateur » mais au bon sens du terme car elle offre un côté organique intelligent à l'ensemble (à part quelques linéarités à la batterie, comme dans le 4e morceau). La voix, bien positionnée dans le mixage, est crédible et dégage une haine bienvenue, accompagnée par quelques autres claires et un peu de guitare sèche. Il y a donc du contraste et de la subtilité dans cette musique. Le (très) bon point également, c'est que la maîtrise du style et l'inspiration permettent d'offrir de bons morceaux, avec un paroxysme atteint certainement sur le 2e et long morceau, cela alors que les morceaux se suivent et ne se ressemblent pas (sur plus de 58 minutes).

L'autre atout de l'album est l'ambiance : c'est sombre et haineux à la fois, avec une dose de malsain et un côté un peu panthéiste pas désagréable. C'est vrai que le concept est un peu syncrétique, mais finalement l'ambiance est très bonne et permet de rendre très bien ce panel d'émotions. Par contre, le visuel ne lui rend pas aussi bien hommage : de la pochette au livret en passant par le dessous de CD, les photos s'accumulent sans vraiment proposer une réelle homogénéité (vieilles pierres, pentacle, dolmen). Bon, cela reste crédible, mais c'est limite.

Un bien bon album, assurément, qui a su faire une œuvre avec des éléments musicaux finalement très simples.

par Baalberith, le 23/06/2013

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ASMUND - Песнь кровиVINTERSORG - Ödemarkens SonMENHIR - ZiuwariCOSMIC CHURCH - YlistysSUMMONING - With Doom We Come THUS DEFILED - Wings Of The NightstormULG - WindarkTOBC - What It's like to Be UndeadPLANETSHINE - Way to NowhereKALMANKANTAJA - WaldeinsamkeitSALE FREUX - VindilisENSLAVED - Vikingligr Veldi

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

MOTHER DARKNESS - One Hundred Years of EmptinessAUSTERE / ISOLATION - BleakBATHORY - BathoryENTHRONED - Prophecies of Pagan FireTWILIGHT (USA) - Monument to Time EndSETHERIAL - NordDRAKHIAN - High Zephyr PointDUNKELHEIT - Mors AeternaHARAKIRI FOR THE SKY - Harakiri for the SkyDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignSIELUNVIHOLLINEN - SyvyydestäMISTELTEIN - Rape In Rapture

Autres chroniques