ORTHANC

L'amorce du Déclin

La qualité de certaines pépites que renferme notre underground n'en finira jamais de m'épater. Les Lyonnais d'ORTHANC sont de retour en cette année 2011 avec un disque qui sonne comme une fière revanche. Faut dire qu'ils ont jamais vraiment eu de chance ces pauvres gars, entre les concerts annulés, les labels qui leur font des plans de putes, les disques saisis lors de leur sortie, etc... Il faut donc commencer par remercier l'excellent label Hassweg prods d'avoir eu les couilles de sortir ce nouvel opus.
On passera les détails sur un artwork franchement laid, et on enfourne la galette.

Dès les premières écoutes on sent que du chemin a été parcouru, le registre est toujours le même, les amateurs ne seront pas surpris, le groupe navigue en plein dans les eaux du Black Metal à la française, KRISTALLNACHT et SEIGNEUR VOLAND ne sont jamais loin. Les amateurs de riffs aux mélodies prenantes, de BM hargneux et qui joue pied au plancher pour cracher sa haine à la face de la médiocrité seront servis. Les maitres mots ici encore une fois, comme dans tout disque de BM traditionnel qui se respecte, sont la sincérité et l'efficacité. Les fioritures n'ont pas leur place, on va droit au but, droit à l'émotion, on injecte la haine directement dans l'auditeur qui sera transporté à coup sûr, pour peu que la musique le touche.
A part ça, ce qui fait rudement plaisir c'est que comparé aux précédents opus du groupe, la musique est un peu plus carrée, toujours aussi crue et puissante, mais bien plus maitrisée. Un coté païen exacerbé ressort des ambiances, bien plus qu'auparavant, surtout à la fin de l'album, entre la reprise de leur excellent morceau "Le Glaive" en version acoustique, et le titre final "Ar grasoù" avec sa petite flûte qui, malgré qu'elle m'ait surpris sur ces deux titres, s'y intègre parfaitement (Enfin ils en abusent pas hein, faut pas déconner non plus). Et pourtant moi et le pagan ça fait 2...
A noter aussi une production puissante sans etre propre et lisse, avec un son de batterie qui décape (assez similaire à celui de la démo de DUX), une basse bien ronflante comme il faut et un mix chant/voix qui ressort parfaitement. Un gros boulot à dû être fait là dessus, et ça rend vraiment très bien!

Je n'ai pas besoin d'en dire plus au niveau musical, le public visé par ce disque doit déjà avoir compris que ce L'amorce du Déclin, est fait pour lui.
Par contre, il faut s'attarder un minimum sur les paroles qui sont elles aussi beaucoup plus travaillées, le message délivré est direct, ORTHANC n'est pas là pour rigoler, eux, ce sont "les vrais païens, ceux qui bouffent du chrétien", Jehovah peut trembler.
Pour finir, c'est un disque terriblement efficace, touchant par son honnêteté spirituelle et sa qualité de compositions, si vous aimez notre chère scène nationale à l'ancienne, si vous aimez le true black aux relents païens, si vous aimez ORTHANC, foncez vous le procurer, ce disque s'est déjà fermement ancré dans le haut du panier de cette année 2011, et est clairement la meilleure sortie du groupe.
Le combat continue!

par Placenta, le 29/09/2011

D'autres albums de Black Metal old school recommandés

ARMAGEDDA - Only True BelieversARMAGEDDA - Ond Spiritism - Djefvulens SkalderSACRIFICIA MORTUORUM - Damnatorium FerrumHETROERTZEN - Flying Across The Misty GardensONE MASTER - Forsaking A Dead WorldZERVM - Nihil Morte CertivmCHADENN - ChadennARMAGGEDON - I.N.R.I. (I, Nazarene, Recognize My Impurity)ORTHANC - L'Âge de RaisonASGEIRR - Diktat AllianzTORTURIUM - Misanthropic Angels Burning WindsBATHORY - Under the Sign of the Black Mark

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

VINDLAND - Hanter savetWIEGEDOOD - De doden hebben het goedCAVERNE - Aux Frontières du MondeNECROPOLE - OstaraCAVERNE - Chants des Héros OubliésELITE - We Own the MountainsKALMANKANTAJA - WaldeinsamkeitPAGAN BLOOD - Lords of the SeasHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel Twee (Land der Nebel)GRIFT - ArvetGRIFT - SynerKRODA - Schwartzpfad

Autres chroniques