ODELEGGER

The Titan's Tomb

Autant certains groupes essayent de faire évoluer le Black Metal en lui apportant des choses nouvelles, autant d'autres ont pour seul et unique objectif de rendre hommage à leurs influences. ODELEGGER fait évidemment partie de cette deuxième catégorie, il s'agit du side project de Widar de BILSKIRNIR, très grand projet de Black Pagan. Formé en 2000 ODELEGGER (pour ce que j'en ai entendu) a toujours suivi la même ligne directrice: faire du ILDJARN, ni plus ni moins. En 2012, 3 labels undergrounds (Hass Weg Productions / Neue Aesthetik / Purity Through Fire) collaborent pour sortir ce beau LP, qui va nous prouver une fois de plus que si on est fan de Black hyper minimaliste à la ILDJARN, ODELEGGER se pose comme une valeur sure.

L'album est plutôt long pour ce genre de musique, comme sur l'album The End of Tides on dépasse la quarantaine de minute. Premier léger défaut à mon gout, je trouve que la musique de ce projet s’apprécie bien plus sur un format court, ce qui fait qu'à part dans mes périodes où j'ai besoin de Black Metal le plus basique possible je doute que je le ressorte souvent. Mais passons là dessus, c'est un avis qui n'engage que moi ayant souvent un peu de mal avec les albums de BM dépassant ces fatidiques 40 minutes (sauf quand on touche au pur génie bien sur). Les connaisseurs du groupe ne seront pas dépaysés à l'écoute de ce disque, absolument pas la moindre tache d'originalité n'est présente, seulement un minimalisme extrême, et une pure haine misanthrope vraiment touchante et enivrante, le genre de truc qui donne envie d'aller s'exiler au fond des bois avant d’être rendu fou par la proximité humaine, ou bien de passer à l'acte de violence lors des morceaux les plus agressifs ! C'est justement ça que je trouve excellent chez ODELEGGER, c'est simple mais tellement libérateur!

A part ça, au niveau structurel ben... c'est du ILDJARN quoi ! Riffs minimalistes, batterie à deux vitesses (poum tchac bien punk, ou blast autiste avec plein de crash dans tous les sens), voix hurlée très saturée, la prod n'est pas choquante mais il est clair que c'est pas le genre de Black Metal à mettre entre toutes les oreilles au risque de s'entendre dire "mais putain c'est naze ton truc ça sert a rien", les amateurs y trouveront leur compte, pas de question à se poser à ce niveau ! ODELEGGER fait son truc dans son coin, méprise ceux qui le méprisent, et j'ai l'impression que c'est pas prêt de changer.

par Placenta, le 25/11/2012

D'autres albums de Black Metal old school recommandés

CLANDESTINE BLAZE - Fist of the Northern DestroyerCLANDESTINE BLAZE - City of SlaughterDARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyDARKTHRONE - Under a Funeral MoonBATHORY - Under the Sign of the Black MarkGORGOROTH - Under the Sign of HellDARKTHRONE - Transilvanian HungerGRAVEN - Reborn Misanthropic SpiritPESTNACHT - Nosophoros, of Blackness and MisanthropyAUTARCIE - Retour en crassePHLEGEIN - From the Land of DeathNADIWRATH - Circle of Pest

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

LOTH - ApocrypheLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnSUNKEN - DeparturePURE WRATH - Ascetic EventideSOLBRUD - VemodSOLBRUD - JaertegnSOLBRUD - SolbrudWINDSWEPT - The Great Cold SteppeENISUM - Arpitanian LandsENISUM - Samoht NaraULTAR - KadathVELDES - Ember Breather

Autres chroniques