OCTOBER FALLS

The Streams of the End

L'un des problèmes d'OCTOBER FALLS est son label. Non pas que je mette en doute ses capacités à promouvoir ses groupes, mais plutôt que je constate un laisser-aller dans la réalisation de ses produits. En effet, le label français se montre rarement à la hauteur, surtout qu'il ne propose à la vente à chaque fois qu'une seule version (celle dont je vais parler). On a en tête le digipack de The Womb of Primordial Nature qui n'est pas forcément de mauvaise facture mais de taille non conventionnelle, ce qui l'empêche de rentrer dans les range-cds classiques, et surtout l'horrible digisleeve de A Collapse of Faith. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, un digisleeve est un promo à peine mieux fait qui permet au label incriminé de vendre à plein tarif tout en économisant les frais qu'entraînent inévitablement un pagaging/livret. On critique les méthodes de certaines majors, mais parfois il ne faut pas aller plus loin pour voir pire ! Bref, j'appréhendais un peu l'achat de The Streams of the End : si avec des albums complets le label se permet de telles méthodes, alors avec un EP...

Et bien mes craintes étaient justifiées : celui-ci est bien un digisleeve, encore pire (même !) que le précédent dont nous avons parlé. Cette fois-ci on a juste affaire à un dépliant cartonné de deux pages en guise de contenu ! Il ne faudra pas s'étonner après cela que certains préfèrent télécharger plutôt que d'acheter le produit, et ce n'est pas moi qui leur jetterais la pierre. C'est d'autant plus dommage que la pochette est vraiment belle et évoque parfaitement la musique du groupe. Je rêve d'un label bien intentionné qui rééditerait correctement la totalité des morceaux du groupe depuis cet EP sur un seul et même double-CD dans un vrai pagaging pour rendre honneur à la musique de celui-ci. Avis aux intéressés, cela ferait 107 minutes de musique environ, donc c'est tout à fait faisable !

Problème de visuel donc, mais nullement de musique, pour peu que vous soyez fans du genre bien sûr. On reconnaît bien la patte de Lehto, le maître d'œuvre finlandais du groupe. Et si cet EP a son importance, c'est que c'est justement avec lui que Lehto a décidé de changer de style. En d'autres termes, de se mettre au Black Metal (si l'on omet l'aparthée que constitue l'EP Sarastus sorti juste après celui présentement chroniqué). Jusqu'alors en effet, la musique d'OCTOBER FALLS ressemblait à une musique d'atmosphère et d'ambiances, agréable certes, mais pas très inspirée et intéressante. Cette fois-ci il nous offre plus de puissance et de violence et sa musique prend du coup une toute autre dimension. Entre les parties metal, la subtilité et la douceur des ambiances typiques du bm pagan d'OF participent de compositions assez travaillées et pertinentes où l'inspiration n'est pas mise de côté. Les changements de rythme sont là, les transitions très crédibles, et on est loin d'avoir affaire à un produit découpé entre parties metal et parties plus « atmosphérique ». C'est un point à mon avis essentiel que l'on ne rencontre pas partout. Pour finir, la guitare sèche intègre parfaitement l'ensemble et rajoute à une ambiance de qualité. Bref, si ce n'était ces vingt bonnes minutes seulement de musique, nous serions en présence du meilleur du groupe avec le très bon The Womb of Primordial Nature !

Court hélas, mais bon !

par Baalberith, le 29/08/2011

D'autres albums de Black Metal pagan recommandés

UTLAGR - 1066 - Blood and Iron in HastingsALDA - :Tahoma:AORLHAC - A la croisée des ventsHELHEIM - Av Norron AettBATHORY - Blood Fire DeathPOTENTIAM - BálsýnBELENOS - Chemins de souffranceHEGEMON - Contemptus MundiHEIMDALLS WACHT - Der Untergang der alten Welt AASKEREIA - Dort, wo das alte Böse ruhtPANTHEON - Draugrs DaugNYDVIND - Eternal Winter Domain

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

ANTLERS - Beneath.Below.BeholdLOTH - ApocrypheLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnSUNKEN - DeparturePURE WRATH - Ascetic EventideSOLBRUD - VemodSOLBRUD - JaertegnSOLBRUD - SolbrudWINDSWEPT - The Great Cold SteppeENISUM - Arpitanian LandsENISUM - Samoht NaraULTAR - Kadath

Autres chroniques