OCCULTUS

Inthial

Groupe presque mort-né, OCCULTUS nous offre ici son premier et dernier album. Et quel album ! Décidément, l'année 2010 aura été française ou ne l'aura pas été !

La première chose qui marque, je dirais même qui charme, c'est la puissance musicale dégagée par ce groupe, qui n'est pas sans rappeler un certain NEGATOR. Une puissance qui sait pourtant très bien se taire pour laisser place à des passages plus calmes. Pour l'accompagner, la voix est bien haineuse et dégage également une belle dose d'agressivité heureusement très bien mixée avec la musique. Bref, vous l'aurez compris, c'est bien là l'atout majeur de cet album. Mais loin de certains clichés Mardukiens du bm brutal, OCCULTUS ne joue pas sur le registre de la puissance linéaire et du blast effréné, les breaks sont nombreux, les passages calmes, mid-tempo, également. Seule la voix continue d'asséner des coups à l'auditeur. Nous n'avons donc pas affaire ici à quelque chose de très homogène malgré la densité musicale présente du début à la fin de l'album. Les quelques passages de soli guitaristiques (ex : 5e morceau) s'incrustent parfaitement dans la musique pour une musique globalement assez inspirée par l'école finlandaise des BEHEXEN et autres SARGEIST.

Deux petits regrets. D'abord concernant l'inspiration générale. Celle-ci est loin d'être mauvaise à l'écoute de ces quarante bonnes minutes de musique, bien au contraire, mais reste à mon avis en dessous du potentiel musical d'OCCULTUS. A part peut-être le 4e morceau, seul le dernier (beau) morceau propose une structure mélodique vraiment marquante. Rassurez-vous, l'ensemble de l'œuvre est tout à fait agréable, avec des passages parfois bien entraînants. Le second regret concerne le visuel et le concept. Le livret n'apporte rien d'autre que les paroles, et la pochette aurait pu faire présager du meilleur, mais elle ne livre aucun secret sur un concept globalement sombre, un peu occulte, mais vraiment difficile à expliciter. Malgré tout, l'ambiance, boostée par la puissance dégagée, reste tout à fait intéressante. A l'auditeur d'avoir l'imagination suffisante pour lui donner un véritable visage...

Peut-être le meilleur album français de l'année 2010 qui ravira tous les fans de NEGATOR et de SARGEIST ! Il méritait d'avoir une suite, c'est bien dommage.

par Baalberith, le 25/03/2011

D'autres albums de Black Metal brutal recommandés

HOLDAAR - Year 120-thHAGL - IrminsulN.K.V.D. - VlastLES CHANTS DE NIHIL - La Liberte Guidant le Fer OV HELL - The Underworld RegimeCORPUS DIAVOLIS - RevoluciaNIDEN DIV. 187 - In the Twilight of WarVALKYRJA - The Invocation of DemiseFOLGE DEM WIND - Inhale The Sacred PoisonAOSOTH - IV - Arrow in HeartSARKOM - Aggravation Of MindAMNION - Cryptic Wanderings

D'autres albums d'ambiance Occulte recommandés

ORANSSI PAZUZU - VärähtelijäHÄMYS - AlkemiaARYOS / REGNANT AND THRALL - A Célébration to Lilith von SiriusSLAEGT - Beautiful and DamnedDER WEG EINER FREIHEIT - FinisterreDUX - VintrasDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessARYOS - Les Stigmates d'HécateARYOS - Prophétie AcideARYOS - Maître des Dominations CérébralesABIGAIL WILLIAMS - The AccuserWOLD - Freermasonry

Autres chroniques