OBSIDIAN TONGUE

Volume I : Subradiant Architecture

Né en 2010 avec une première démo, les Etats-Uniens d'OBSIDIAN TONGUE sortent en 2012 leur premier album que voici. Aux commandes, un duo du Massachusetts dont les activités sont encore peu connues, notamment au sein de la scène Black Metal. Le résultat est ma foi assez mitigé et pas assez convainquant...

En effet, le style est une sorte de Black Metal assez mélodique, mais également bien teinté d'influences Metal traditionnelles (connaissant le parcours des membres du groupe, ce n'est guère étonnant) peu pertinentes pour le développement des mélodies et pour la fluidité de la construction musicale. Certes, il y a du travail général dans les structures musicales, avec pas mal de breaks et une maîtrise instrumentale qui ne faillit jamais au niveau des guitares, avec un jeu de guitares évidemment dominant mais également quelques touches de clavier bien dosées. Certes, il y a une véritable recherche d'originalité dans la maîtrise et le déroulement de cette musique. Mais voilà : le rendu n'est pas là. La voix, tout à fait normale sur la durée, plonge à certains moments dans des tons graves dommageables qui n'arrangent rien. Le jeu de batterie est le seul bémol technique, avec un effort sur les changements de rythme mais avec des tendances récurrentes à la linéarité. Malgré tout, quelques passages surnagent, par exemple lors de cette instrumentale du début du 5e morceau (meilleur morceau de l'album au passage à mon sens, qui sauve l'album d'une note inférieure), mais aucun moment n'est suffisamment puissant et démonstratif, mélodiquement parlant, pour mériter l'attention de l'auditeur trop exigeant.

Le concept général est sombre, bien mis en évidence par une pochette plutôt bien réussie et évocatrice, mais qui est hélas servie par un livret en dépliant trois pages totalement noires et garnies uniquement de paroles. Des rêves obscurs, profonds, peints par cette musique, on n'en retiendra de toute façon pas grand-chose, car l'ambiance n'est guère éloquente malgré quelques passages pertinents. L'ensemble reste trop stérile, en grande partie en raison du style musical...

50 minutes et demie de musique bien réalisée mais pas suffisamment inspirée pour marquer réellement les esprits.

par Baalberith, le 22/09/2013

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

CELESTIA - Frigidiis Apotheosia: Abstinencia GenesiisMORTIFERA - MaledictiihEPHELES - Je Suis AutrefoisHAKUJA - LegacyMORTIFERA - IV: Sanctii tristhessHARAKIRI FOR THE SKY - Harakiri for the SkyHARAKIRI FOR THE SKY - AokigaharaKATECLYSM - Demo 2007APOPTOSIS - From Fall to Winter SolsticeOV HOLLOWNESS - DiminishedGARLEBEN - HammoniaFOREST OF FOG - Nebelhymnen

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

AFSKY - SorgMIST OF MISERY - Shackles of LifePESTNACHT - Nosophoros, of Blackness and MisanthropyRUNESPELL - Unhallowed Blood OathRIENAUS - AamutähdelleSLAEGT - IldsvangerTHE WANDERER... - Aura NocturnalDUNKELHEIT - Mors AeternaNEKROKRIST SS - Der TodeskingNORMAN SHORES - Le tombeau de brumePESTILENTIAL SHADOWS - DepthsDARK SONORITY - Kaosrekviem

Autres chroniques